Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Forum strictement RP

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Machuthu le Mer 05 Mar 2008 14:33:15

Un homme ne tarde pas à arriver... Avisant Sylas, il donne des instructions à un jeune garçon afin que ce dernier aille lui chercher sa monture... Puis il se tourne vers Dalanyr et répond...

J'ai cru entendre que vous aviez besoin d'une monture... J'ai là quelques bêtes qui devraient vous satisfaire...

Tandis que l'adolescent ramène la monture de Sylas, le vendeur présente à Dalanyr quelques uns des chevaux présent... Le choix est en l'occurence assez vaste, s'étendant du vieux cheval de trait au fringant étalon...

Après avoir pris quelques renseignements sur le but de l'achat et sur la direction que vous alliez prendre, il désigne une monture au crin plus épais, à la limite de la fourrure...


J'ai celle-ci qui devrait faire l'affaire, elle vient tout droit des plaines du nord et résistera sans peine au trajet... Ce n'est pas la plus jeune de mes montures et je n'en demande que 75 pièces d'or... Elle est ici depuis une semaine et dispose de toute évidence d'un caractère docile et volontaire...

A bien y regarder, la monture semble en bonne santé et si elle n'a pas l'apparence d'un cheval de course, cela reste une belle bête... Du peu que vous sachiez des équidés, c'est un prix adapté...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Dalanyr le Mer 05 Mar 2008 22:35:23

Tandis qu’un jeune homme s’occupe d’aller quérir la monture de Sylas, Dalanyr se concentre sur les explications du palefrenier…

Choisir entre toutes les bêtes accapare toute son attention… Comment prendre la meilleure décision ? Tellement de détails s’offrent à lui, qu’il ne sait plus où arrêter son choix…

Il aurait préféré le jeune étalon à la robe foncée. Son allure rebelle l’attirait, et surtout son air indépendant lui plaisait davantage… Il se voyait le dompter avec fierté, l’obligeant à obéir à ses ordres. Le stress qu’il vivait déjà, sachant très bien qu’il ne c’était jamais assis sur une selle, le rendait mal à l’aise. Mais, s’il suivait la logique de l’homme, dont la forte expérience ne lui échappait pas, il irait dans le sens de la facilité. Après mûre réflexion, il prendrait le cheval plus âgé…


Il n’en tient qu’à vous patron… Vous semblez posséder votre métier, et si vous dites qu’elle fera l’affaire, c’est sans aucun doute le cas… Alors va pour Docile.

Il jette les yeux sur Sylas qui s’amène avec sa monture et hausse le ton…

Il n’y a qu’un seul p’tit à côté… l’ami ! C’est que j’ai en poche 50 pièces d’or… alors pour le reste !… Il hurle presque en continuant afin que le géant l’entende bien… Et ben… il faudra attendre mon retour ou…

Espérant fortement que Sylas accourra pour lui passer les pièces manquantes. Il s’avance lentement vers sa monture, tandis qu’un sourire timide se dessine sur son visage rieur…
La vie est belle! Croquons-y à pleines dents!
L'humour est le moteur d'une journée remplie de petits bonheurs!
Tout ce que je fuis me poursuit!
Avatar de l’utilisateur
Dalanyr
Arpenteur des plans
 
Messages: 242
Inscription: Mer 03 Mai 2006 17:05:54
Localisation: Un paradis perdu... au confin du rêve!

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Garwall le Mer 05 Mar 2008 22:54:21

Sylas laisse avec joie Dalanyr négocier son achat. Il retrouve avec joie la monture que le marchand lui a offert.

Il voit le manège du jeune homme toujours attiré par la jeunesse de l'étalon mais pour une fois la raison semble prendre le pas. Il s'approche alors de Dalanyr et sans un mot sort les 25 pièces manquantes et les tend à l'homme.

Il regarde en sortant Dalanyr de haut en bas et toujours silencieux sort de l'écurie. Un peu plus loin des oreilles de l'homme il dit au jeune homme :


- C'est vrai que ton derrière sera sûrement suffisamment musclé mais il aura quand même mal.
Au fait désolé si je ne l'avait pas vu plus tôt, je n'ai pas pour habitude de regarder le séant des messieurs. Je n'y trouve pas du tout le même plaisir qu'à lorgner sur leurs homologues féminins, comme tu as pu t'en rendre compte dernièrement !!
Avatar de l’utilisateur
Garwall
Cartographe des plans
 
Messages: 873
Inscription: Jeu 23 Fév 2006 23:13:57
Localisation: loin, trop loin de tout

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Dalanyr le Jeu 06 Mar 2008 16:38:03

Prenant l’argent des mains de Sylas, le jeune voleur savoure d’un plaisir anticipé la joie qu’il aura à monter la bête. Ses yeux brillent alors d’un éclat soutenu, et l’on peut y lire la jouissance de la concupiscence… Ayant remis son due au palefrenier tout en le remerciant chaleureusement, il s’approche de sa monture afin de faire mieux connaissance…

La remarque du géant le fit sourire… Étonné et surpris de savoir qu’il n’avait jusqu’à lors rien remarqué de son postérieur, il se dit qu’en fait, il n’était pas si bombé que cela… Habituellement, c’est pourtant cet endroit bien précis de mon anatomie qui attire toujours les regards, pensa-t-il…


Tu n’avais qu’à regarder ailleurs Sylas… j’n’voulais surtout pas émousser tes sens… Et le fou rire le gagne à nouveau… Sois rassuré, j’n’voudrais surtout pas que tu te méprennes sur nos rapports… Mon cul peut servir à bien autre chose qu’au plaisir de l’œil…

De sa main droite, il empoigne le licou qui pendait paresseusement sous le cou de l’animal, le dégage et se met à marcher. Pensant aux possibilités de blessures cuisantes, causées par les frottements continus que sa peau aura à subir sur la selle, il voulu savoir ce que pourrais bien lui suggérer pour les éviter… Le visage en grimace il finit par lancer…

Et j’fais quoi Sylas pour protéger mon postérieur si précieux ?
La vie est belle! Croquons-y à pleines dents!
L'humour est le moteur d'une journée remplie de petits bonheurs!
Tout ce que je fuis me poursuit!
Avatar de l’utilisateur
Dalanyr
Arpenteur des plans
 
Messages: 242
Inscription: Mer 03 Mai 2006 17:05:54
Localisation: Un paradis perdu... au confin du rêve!

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Garwall le Jeu 06 Mar 2008 21:40:48

Sylas rit aux remarques du jeune homme.

- Pour que tu protèges ton derrière il faut que tu apprennes déjà à monter sur un cheval et surtout à y rester. Ce serait pas mal que l'on aille te faire une formation accélérée en dehors de la ville pour que demain tu ressembles un tant soit peu à un cavalier.

J'ai moi-même reçu ce genre de formation et je serai plus sympathique que mes instructeurs ne l'ont été.

Qu'en penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Garwall
Cartographe des plans
 
Messages: 873
Inscription: Jeu 23 Fév 2006 23:13:57
Localisation: loin, trop loin de tout

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Dalanyr le Ven 07 Mar 2008 00:54:13

Un sourire mitigé se dessine sur le visage expressif de Dalanyr tandis qu’il partage ses doutes au géant…

Ce n’est pas que j’te fais pas confiance Sylas… Mais j’ai bien peur qu’il me reste peu de temps pour acquérir ton expérience… Alors on est ben mieux d’y aller de suite…

Il prend la bride de son cheval et la tire délicatement vers l’avant, tout en caressant le cou de l’animal pour l’amadouer...

Tout doux ma Rousse lance le jeune homme, en lissant la peau d’un brun rouge lustré de l’animal…

Ben tu vois, elle m’aime déjà ! laisse-t-il entendre, pendant que l’animal s’ébroue joyeusement… Allez, passe devant, j’te suis…
La vie est belle! Croquons-y à pleines dents!
L'humour est le moteur d'une journée remplie de petits bonheurs!
Tout ce que je fuis me poursuit!
Avatar de l’utilisateur
Dalanyr
Arpenteur des plans
 
Messages: 242
Inscription: Mer 03 Mai 2006 17:05:54
Localisation: Un paradis perdu... au confin du rêve!

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Machuthu le Ven 07 Mar 2008 17:32:53

Vous passez près d'une heure à prendre la mesure de vos montures respectives et si vous ne faites pas figure de cavalier d'exception, vous devriez pouvoir tenir en selle sans paraître trop ridicule...

Par contre, le sommeil commence à se faire sentir et il va vous falloir trouver un lieu pour dormir... Ainsi qu'un lieu de rendez-vous dans le Rêve...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Garwall le Ven 07 Mar 2008 23:27:41

Sylas se montre le meilleur professeur possible donnant tous les conseils qu'il a reçu pour essayer d'avoir une bonne assiette et surtout ne pas trop être une gène pour la monture.

Mais toute bonne chose se doit d'avoir une fin et le soir commence à poindre et avec la fatigue de cette folle journée.


- Je sais pas pour toi mais je commence à en avoir plein les bottes et je me trouverai bien une auberge discrète et tranquille ou passer la nuit. De plus nous pourrions tenter de nous retrouver de l'autre côté afin de voir ce qu'il en est.

Qu'en dis-tu ? Tu connais ce genre d'endroit ?

Sylas descendit de sa monture pour ne pas être ennuyer en ville ou avoir à faire des manoeuvres qu'il ne serait pas sûr de réussir pour ne blesser personne.
Avatar de l’utilisateur
Garwall
Cartographe des plans
 
Messages: 873
Inscription: Jeu 23 Fév 2006 23:13:57
Localisation: loin, trop loin de tout

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Dalanyr le Dim 09 Mar 2008 16:48:36

La journée fut si pleine de rebondissements inattendus, que Dalanyr ne vit pas les heures passer. Excité par toutes les explications de Sylas, il apprécia grandement ses premières leçons d’équitation. Vu qu’il n’avait jamais monté un cheval, il s’attendait à de bien piètres performances équestres. Mais à bien y songer maintenant que le soleil déclinait rapidement à l’horizon, il se sentait fier de lui. Malgré son manque flagrant d’expérience avec les équidés, il apprit si rapidement, que le retour vers Fort-le-Kirkch se fit aisément et sans bavure notable…

Le pied droit encore sur l’étrier et sa main tenant le pommeau, il lance un sourire forcé. Dans un dernier effort, il pose enfin les pieds à terre…


Sacré nom d’un chien… J’pensais pas que j’aurais les muscles aussi endoloris. C’é pour sûr qu’une bonne nuit de sommeil ne s’ra pas de trop… Et de plus, j’ai le cul en compote, lâcha-t-il en se massant les fesses d’un air de contentement béat…

Ouais… j’connais une piaule en ville… avec deux plumards douillets… Ca f’ra l’affaire pour cette nuit… J’y étais allé avec Main-Leste pour ma première expérience de rêve dirigé… Alors p’t’être ben que nous serons mieux disposé pour se trouver un point de ralliement pour partir en exploration sur nos bonnes montures demain !

Qu’en dis-tu ?

Ne laissant pas le temps à Sylas de répondre, il dégage le cou de sa bête en prenant la bride par la main et marche devant sa monture, car déjà les premières habitations se dressent devant eux…

Ils zigzaguèrent sur les rues croûtées de pierres entre les rangées de plus en plus serrées de hautes maisons… Durant ces instants de silence prolongé, qui en fait ne durèrent que quelques minutes, le jeune homme repensa à ses expériences extravagantes dans le monde du Rêve…


Nous voilà maintenant tout près de la mansarde, dit Dalanyr à son compagnon… voyant apparaître devant lui la ruelle familière conduisant à la piaule qu’il avait connu grâce à Main-Leste…

Enfin arrivés... opina du chef le voleur à Sylas, comme s’il répondait tout haut à quelques questionnements intérieurs. Puis après plusieurs détours sinueux, il fit entendre son intention dans un long sifflement ardu...

Attachons nos montures contre ce grillage au bas de la fenêtre et entrons… J’ai vraiment sommeil…

Tandis qu’il s’exécutait, Dalanyr sentait le sommeil le gagner de plus en plus… Il laissa échapper un ou deux bâillements bien involontaires et se frotta un œil dans des mouvements rapides et répétitifs de sa main libre, tandis qu’il tentait gauchement avec l'autre d’accrocher le licou de cuir souple au grillage métallique…
La vie est belle! Croquons-y à pleines dents!
L'humour est le moteur d'une journée remplie de petits bonheurs!
Tout ce que je fuis me poursuit!
Avatar de l’utilisateur
Dalanyr
Arpenteur des plans
 
Messages: 242
Inscription: Mer 03 Mai 2006 17:05:54
Localisation: Un paradis perdu... au confin du rêve!

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Garwall le Dim 09 Mar 2008 22:24:08

Sylas suivi en tenant sa vieille rosse qui était encore ma foi bien alerte. Il est sûre qu'à tirer un chariot elle aurait plus de mal, mais même la lourde carcasse du géant ne l'avait pas incommodée pendant leur petit entraînement.

La rentrée en ville fut une partie de plaisir tant Sylas avait de joie à découvrir encore une fois cette cité. Dalanyr semblait la connaître comme sa poche et Sylas l'enviait un peu de savoir lui qui n'avait connu que les plaines d'Opalie.

En plus Dalanyr lui parlait d'une expérience de rêve dirigée. Il allait découvrir enfin avec un guide ce nouveau monde.

Sylas resta donc pour une fois silencieux tout le long du trajet tentant de prendre quelques points de repère pour le cas où. Mais bien vite il fut perdu et du s'en remettre une fois de plus à son nouveau compagnon.
Lorsqu'il le vit attacher sa monture sans la déseller ni prendre soin de l'animal, il prit la parole.


- Je comprends ton envie d'aller te coucher mais il y a une chose qu'il faut que tu apprennes avec les chevaux. Ta journée n'est pas finie tant que tu ne t'en ais pas occupé. Il faut les libérer de la selle qui les comprime. les bouchonner avec un peu de paille et leur donner à manger.
Ensuite tu peux songer à prendre du repos.
Si tu ne le fais pas, ta monture risque d'en souffrir et à force d'attraper une maladie ou une vilaine blessure. Elle est parfois ta seule chance de t'en sortir à l'extérieur des villes.

En plus tu n'as pas peur que quelqu'un ne vienne les voler durant la nuit en les laissant ainsi dans cette ruelle. ça ferait 75 pièces d'or bien vide perdue à mon sens !

Pour parer à toute rebuffade du jeune homme, il reprit :

- Je suis désolé de t'imposer une autre leçon d'équitation, mais ça devrait aller pour ce soir. Trouvons un endroit où les cacher et allons nous coucher, je suis rompu.

Ces dernières paroles furent accompagnées d'un bâillement sonore.
Avatar de l’utilisateur
Garwall
Cartographe des plans
 
Messages: 873
Inscription: Jeu 23 Fév 2006 23:13:57
Localisation: loin, trop loin de tout

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Dalanyr le Lun 10 Mar 2008 00:03:50

Dalanyr écoutait d’une oreille presque déjà endormie les judicieux conseils de Sylas… Il est vrai qu’il n’avait pas l’habitude de prendre soin de quelqu’un d’autre que sa seule personne... Mais comment avait-il bien pu ne pas savoir qu’une monture, quoique bestiale, avait elle aussi besoin de repos et de petits soins…

Malgré le sommeil qui le gagnait de plus en plus, il se dit qu’il était bien trop tard de partir en quête d’un gîte animalier… Mais que faire ? C’est alors qu’une idée saugrenue lui vint à l’esprit…


Et pourquoi pas ! partagea soudain le Rêveur à son compagnon de route… Entrouvrant la porte rouge qui servait de porte à la pauvre mansarde… il lança à Sylas son idée…

Ne crois-tu pas que nous pourrions faire entrer nos montures à l’intérieur de cette piaule ? Comme ça il n’y aurait aucun danger de les perdre… et à elles aussi, une bonne nuit de repos ne sera pas superflu !

Tout en regardant du coin de l’œil le regard surpris de Sylas, il s’agite nerveusement à défaire les nœuds qui retiennent la bride au grillage… Il tempête, s’énerve rapidement car il n’y arrive pas facilement…

En serrant les dents, il bougonne de rage…


Zut de flute de rut de mes Aïeux… Ile ne veulent pas lâcher… C’est certainement dû à l’air chargé d’humidité, se dit-il tout haut… Il sentait ses mains déjà moites par l’effort se couvrir de plus en plus d’un grain poisseux… et une fine pluie se mit à tomber doucement tout autour de lui…

Et v’là les cieux qui s’en mêlent ! N’fallait pas en r’mettre… Hein ! acheva-t-il grincheux…

Sans renoncer à son projet, il tire sa monture vers l’intérieur de la vieille bicoque… Pénétrant assez loin dans la pièce sombre, il fait se ranger la bête de côté, afin de libérer le passage à la vieille tortue de Sylas…
La vie est belle! Croquons-y à pleines dents!
L'humour est le moteur d'une journée remplie de petits bonheurs!
Tout ce que je fuis me poursuit!
Avatar de l’utilisateur
Dalanyr
Arpenteur des plans
 
Messages: 242
Inscription: Mer 03 Mai 2006 17:05:54
Localisation: Un paradis perdu... au confin du rêve!

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Garwall le Lun 10 Mar 2008 23:10:09

Sylas est plus que surpris de la proposition de son compagnon mais a y réfléchir ce n'est pas une trop mauvaise idée en plus les bêtes ajouteront leur chaleur à celle des humains.

Il regarde avec humour le jeune homme se battre avec énervement avec les brides mais il sent bien que ce n'est pas le moment de faire une remarque désobligeante. La bruine qui tombe ne lui plaît guère à lui non plus et il lui tarde de se reposer.

Doucement, il commence à mener sa monture vers l'intérieur où il lui retire sa selle.


- Désolé ma grande il va falloir que tu partage ta nuit avec nous les humains qui ronflons sûrement. Promis dès demain je te nettoierai comme il le faut. Allez passe une bonne nuit.

Sylas se retourne pour jeter un œil à la masure. Il se dirige vers l'âtre froid pour y regrouper quelques brindilles et utiliser le peu de bois restant pour tenter de faire un feu qui durera ce qu'il durera. Dès que le feu est lancé il attrape son sac pour en sortir son couchage qu'il installe au près du feu.
Son sac lui servant d'oreiller, il s'installe calmement avec méthode. Son couchage installé il commence à se dévêtir afin d'enlever sa cotte de maille pour ne garder que son gambison pour la nuit.

Il se retourne alors vers Dalanyr et lui demande :


- On fait comment pour se retrouver dans le rêve ?
Avatar de l’utilisateur
Garwall
Cartographe des plans
 
Messages: 873
Inscription: Jeu 23 Fév 2006 23:13:57
Localisation: loin, trop loin de tout

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Dalanyr le Mar 11 Mar 2008 06:25:53

Aussitôt la monture de Sylas entrée, il ferme la porte derrière eux…

Tandis que Sylas s’occupe de son cheval, Dalanyr observe minutieusement l’ordre et surtout la manière particulière dont il s’y prend pour retirer la selle et les courroies qui ceinturent le corps de l’animal… S’approchant alors de son cheval… il lui parle tout doucement à l’oreille, comme s’il voulait l’amadouer, puis commence à son tour l’harassant devoir qui l’oblige à le dégager de son attirail en cuir…

Son travail terminé, il dépose près de la porte la selle et les accessoires tout en parlant à sa monture qui lui démontre son contentement par de légers hennissements…


Tout doux ma jolie ! Tout doux ! lui murmure-t-il en caressant son encolure poisseuse… La sueur ruisselle encore sur la peau de l’animal… Une chaleur pénétrante se transmet rapidement à la paume de sa main… Il ne se lasse pas de gratter l’arrière de ses oreilles... Il y prend un plaisir malin, voyant les réactions stimulantes de la bête…

C’est ça ! dit de sa forte voix Dalanyr… Elle s’appellera Jolie…

Qu’en dis-tu Sylas ? si je l’appelais Jolie !… Elle semble aimer ça ! Non ! J’trouve que ça lui va très bien… Pas toi ?

Et sans attendre les commentaires du géant, il se déleste de son sac, l’ouvre d’un geste sec, et y sort un large peigne en corne… s’attaquant à la magnifique queue de l’animal… Le travail est ardu… mais il continu malgré ses yeux qui veulent se fermer malgré lui…

Tu crois que ça f’ra l’affaire Sylas ? demande-t-il en baillant aux corneilles tout en essayant de démêler le crin rêche de la crinière aux reflets couleur blé de Jolie… L’animal s’ébroue alors gentiment… Elle à l’air d’aimer se faire dorloter songe-t-il intérieurement… elle ne semble pas vouloir que j’arrête…

Pendant que le géant fait le feu et qu’il s’installe tranquillement pour la nuit, il songe à l’autre pièce du haut. Sans se presser malgré le sommeil qui le gagne un peu plus, il va vérifier si les plumards sont toujours cachés dans la pièce au dessus. Il monte l’échelle qui disparaît presque complètement dans l’ombre. La pièce lui semble plus petite que dans sa mémoire… mais il retrouve intactes les paillasses qui trainent toujours sur le plancher crasseux… Rassurer par la présence invisible de Main-Leste qu’il ressent tout près de lui, il redescend calmement l’échelle.

Bien qu’il soit mieux disposé à partager ses impressions à son compagnon de route, il se questionne encore… Peut-être est-ce mon imagination ou bien ? songe le jeune voleur… Peut-être est-ce ce lieu qui est davantage propice au voyage dans le Rêve ? Que m’avait expliqué Main-Leste… Quelle attitude adopter la première fois….
Ah ! Oui !

Tu sais, j’ai connu cet endroit grâce à Main-Leste… Il se racle le fond de la gorge qui le démange… Il a été mon guide pour ma première expérience Onirique… C’est lui qui m’a aidé à faire ma première sortie dans le Rêve… L’angoisse du remord lui sert la gorge … Les souvenirs récents de son départ prématuré se bousculent dans son esprit agité… Les tremblements émotifs font vibrer sa voix qui risque de le trahir… Il veut à tout prix éviter le sujet troublant de sa mort…

Si tu veux une paillasse ? y en a une autre qui s’ennuie dans la p’tite pièce à l’étage…

Il respire à fond en baillant… Tu n’as qu’à te servir… Moi j’veux passer une bonne nuit… Sans doute la dernière pour un p’tit bout de temps, finit-il par lancer en s’étirant devant le feu de l’âtre qui éclaire doucement la pièce… Alors tu viens ? J’crois qu’on s’ra mieux en haut… Il regagne l’échelle, monte à l’étage en baillant de plus belle…

Tout en enlevant ses vêtements, il explique du mieux qu’il peut au géant qui l’a suivit, ce qu’il faut faire pour une sortie réussie dans le Rêve…


Main-Leste m’avait bien dit… Allonges toi et laisse ton esprit somnoler... Essaie de t'imaginer en train de marcher sous cette porte... Je te rejoindrais là-bas... Il faut se détendre, se laisser aller, sachant très bien que nous ferons une expérience réelle du Rêve… Et surtout se donner un rendez-vous bien précis pour partir… Imaginer le décor… Faire comme si cela était vrai… Je crois que le ressenti est le plus important …

Donc... Rendez-vous sur la Place de la Fontaine, à l’est du Port… tôt demain matin… Tu te souviens ? Mais au fait, nous n’avons pas de linge pour le grand froid ! Il faudrait s’en trouver avant de partir... lançe Dalanyr en riant à pleine gueule…

Dalanyr s’étend sur son plumard content d’une bonne nuit de sommeil… ses paupières se ferment doucement… la détente le gagne un peu plus… Il attend patiemment que vienne le Rêve…
La vie est belle! Croquons-y à pleines dents!
L'humour est le moteur d'une journée remplie de petits bonheurs!
Tout ce que je fuis me poursuit!
Avatar de l’utilisateur
Dalanyr
Arpenteur des plans
 
Messages: 242
Inscription: Mer 03 Mai 2006 17:05:54
Localisation: Un paradis perdu... au confin du rêve!

Re: Sylas de l'Hospital : Arrivée à Fort-le-kirkch

Messagede Machuthu le Mar 11 Mar 2008 14:01:57

Sylas boit litteralement les paroles de Dalanyr... S'imaginer sous cette porte... Mouais, plus facile à dire qu'à faire... Enfin, il s'allonge et s'essaie à l'excercice...

(hrp : Rdv sur le sujet : Fort-le-kirkch by night)
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Précédent

Retourner vers La Voie des Ombres...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 6 invités