Les entrailles des Forteresses de Glaces

Forum strictement RP

Messagede Walan le Jeu 01 Mar 2007 17:09:10

Walan étouffe un petit rire en entendant Maeva.

Et bien, j'espère que vous autres Prophètes pouvez vous tromper.

Puis, dégainant deux de ses dagues, il se plaça prêt de l'un des couloirs d'où proviennent les bruits.
"Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus [...]
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira. [...]
Le sans-couronne sera de nouveau roi."

J.R.R Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Walan
Historien des plans
 
Messages: 1396
Inscription: Mar 18 Mai 2004 18:09:03
Localisation: Nancy en semaines/Vosges en WE

Messagede Machuthu le Ven 02 Mar 2007 13:22:10

La tension qui vous anime tous est de plus en plus intense, vous ressentez en vous le bouillonnement du stress et sans en comprendre réellement la raison, vous vous apercevez que cela active la puissance qui est votre, comme si votre source tentait d'apaiser votre stress par un afflux particulier de puissance...

Dans une communication qui vous échappe, Brégus plonge ses yeux dans ceux du cartographe de votre expédition, Darius...


Tu seras en mesure de l'isoler un peu n'est-ce pas ?

Darius acquiesce...

Je ferais mon possible mais...

* Brégus *

Oui... Il faut attirer son attention ailleurs, je sais...

Brégus, qui semble particulièrement coutumier de ce genre d'expérience se tourne vers Maeva et Walan...

Il faut que nous partions, tous les trois... Nous devons la distraire quelques temps...

Maeva, tu guideras notre route... Toi seule sais d'ou viendra le danger... Changeur... Tu nous dissimuleras lorsque ce sera nécessaire... Tu penses que tu en seras capable ?

Walan s'apprête à répondre qu'il n'a jamais réalisé ça mais prend soudainement conscience que la source a une telle présence en lui que cela lui paraît envisageable...

De même Maeva s'aperçoit qu'elle parvient à fixer son esprit sur le temps fuyant, cet espace temporel limité qui se situe juste dans le futur proche fuyant à chaque moment l'instant présent... Elle peut ressentir les évènements avec une dizaine de secondes d'avance...

Sans guère leur laisser le choix, Brégus pousse les deux Rêveurs dans le couloir... Maeva sent poser sur elle le regard inquiet de Darius mais déjà le crissement des griffes se fait entendre un peu plus loin...

Peine avez vous mis un pied dehors de l'ancienne forge que le choc du métal contre le métal se fait plus sourd, moins présent...

Changeur se retourne et observe l'entrée de la pièce... Il reste un instant interloqué... Maeva elle aussi est déboussolée pendant quelques secondes, elle ne ressent plus la présence de Darius, de Marek, d'Horical ou de Sertac... Ils sont loin, bien plus éloignés que quelques mètres... Pourtant, ils sont encore accessibles... C'est un sentiment étrange, comme s'ils appartenaient à un autre monde, tout en étant encore là...

De son côté Changeur est plus à même de comprendre... Ses compagnons lui semblent enveloppé d'une barrière floue, étrange et la pièce danse devant ses yeux... Brégus finit par expliquer...


Il est en train de les isoler de ce Royaume... Il les maintient aussi loin que possible mais la zone en elle même est une sorte de portail... Il est possible de la traverser mais avec un peu de chance et une autre cible, la bête les ignorera...

Brégus prend alors un objet étrange dans la main, sorte de manivelle de bois et de métal...

On utilise en général ce gadget pour l'attirer... C'est un Hurleur-Strident... Et croyez moi, il porte bien son nom... Il attirera la bête à nous...

Maeva... La route...

(hrp : A partir de maintenant et jusqu'à nouvel ordre, lorsque Maeva tentera de prévoir les mouvements de la(les) bête(s), elle pourra réaliser un jet Noctis Via à difficulté 12.
Lorsque Walan voudra dissimuler ses camarades aux yeux de la bête, il pourra lui aussi faire ce jet à la même difficulté... Pour information, lorsque Changeur use de ce 'nouveau' pouvoir, il modifie la forme de son corps et sa couleur à volonté dans la limite d'un volume équivalent au double de son propre volume.)
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Walan le Ven 02 Mar 2007 16:44:41

La forte impression que Walan a eut lorsqu'il a observé le "départ" de ses compagnons dans un autre royaume disparaît au fur et à mesure de leur cheminement pour laisser rapidement place à une concentration extrême : ils allaient devoir attirer la bête ... et surtout y survivre !
"Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus [...]
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira. [...]
Le sans-couronne sera de nouveau roi."

J.R.R Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Walan
Historien des plans
 
Messages: 1396
Inscription: Mar 18 Mai 2004 18:09:03
Localisation: Nancy en semaines/Vosges en WE

Messagede Damch le Sam 03 Mar 2007 00:55:11

Maeva essaie tant bien que de mal d'analyser la situation. Les fortes perturbations qui lui surviennent l'empêche de saisir toutes les informations qui lui parviennent. Trop d'agitations, un vent de panique et une incompréhension d'un fait qu'elle n'a pas l'habitude de percevoir. Où est l'instant présent ? Où est l'instant futur ? (hrp : tirage enregistré N° : 5232 = échec grave : opacité !); Maeva doit bien attendre les dix prochaines secondes pour comprendre au mieux ce qu'il lui arrive.

Elle se concentre à nouveau, mais les informations sont encore assez floues (hrp : tirage enregistré N° : 5233 = échec sans conséquence : ressaisissement intérieure). Et pourtant le temps tourne.

Maeva interroge Brégus d'une mine déconfite. Une lueur d'incompréhension. Le temps lui est précieux. Elle empoigne la main de Brégus. Saura-t-il lui donné la force nécessaire ?
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Lun 05 Mar 2007 13:30:49

Malgré cet afflux de puissance soudain, Maeva est un peu perdue, elle peine à faire le tri entre ce qui va arriver et ce qui se passe réellement... Pour la première fois, le futur, le passé et le présent se confonde dans son esprit...

Dans le flou le plus complet, elle indique à Brégus une direction, haussant les épaules en signe d'impuissance et au détour du couloir, vous tombez nez à nez avec la créature...

Si elle n'inspire pas la même crainte que Panique, elle n'en reste pas moins effrayante. Une gueule puissante, semblable à celle d'une murène, mais bien plus grande... Pour tout dire, la gueule de la créature emplit presque tout l'espace du couloir... Griffes et cornes de la créatures ripent sur les murs, laissant des entailles profondes...

L'haleine fétide du monstre vous chatouille les narines tandis qu'il hurle sa puissance en vous voyant...

Heureusement pour vous, Walan use de son pouvoir dans un réflexe salvateur... Le Spectre vous masque aux yeux de la créature en prenant l'apparence d'un mur... (jet n°5261 : Réussite exceptionnelle)...

Ne vous voyant plus, la créature se concentre alors de nouveau sur les martèlements éloignés du marteau sur l'enclume et tourne la tête vers le couloir d'où vous venez... Elle s'y engouffre alors, laissant apparaître un long corps qui semble ne jamais finir... De toute évidence, le corps de la créature fait plusieurs dizaines de mètres de long au minimum...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Walan le Lun 05 Mar 2007 17:26:47

Changeur, qui mérite de plus en plus son surnom, attend quelques minutes une fois que la créature a complètement disparue. Puis il reprend forme humaine et laisse échapper dans un murmure cynique.

Sympathique bestiole ...
"Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus [...]
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira. [...]
Le sans-couronne sera de nouveau roi."

J.R.R Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Walan
Historien des plans
 
Messages: 1396
Inscription: Mar 18 Mai 2004 18:09:03
Localisation: Nancy en semaines/Vosges en WE

Messagede Damch le Mar 06 Mar 2007 13:22:13

Maeva dans la plus grande incertitude se tourne vers Brégus. Elle a le visage livide. Elle prononce ces quelques mots d'une voie chevrotante:

Et maintenant que devons-nous faire ?

Sans attendre de réponse, Maeva s'en réfère au chant des vents. Chant si doux qui ne l'avait jamais abandonnée, et pourtant. Elle écoute l'échos d'un souffle diffu. Au-delà de cette échos elle entend. Elle entend le son d'un sabot. Un sabot cavalier noble. Serait-ce... Oui serait-ce la dresseuse de chevaux sa mère ? L'aveugle apprend à dompter... A dompter son espace si étrange... Une lueur christaline s'éveille et Maeva suivra cette lueur. Puis sans, hésitation aucune, elle oriente son corps vers un chemin, elle ne sait lequel, mais elle sait que c'est par là...

Nous devons aller par-ici...

Maeva remercie une personne qui lui est chère, une personne qui fut...
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Mer 07 Mar 2007 13:20:31

Encore sous le coup de la frayeur, Maeva tente néanmoins de se rassurer dans des visions plus sereine... Elle laisse de nouveau le flot des souvenirs futurs emplir son esprit et indique une direction à ses compagnons... (Jet n°5278 : Echec grave)

Contrairement à la première fois, le couloir ou vous engagez est désert, la prophétesse vous guide dans le méandre des couloirs, tantôt à gauche, tantôt à droite... Le son du marteau est maintenant tellement diffus qu'il en est inaudible... Pourtant, la créature elle, doit encore l'entendre... Elle essaye peut-être même de pénétrer dans la salle protégée...

Jugeant le moment opportun, Brégus agite l'objet de bois qu'il porte à la main depuis quelques minutes maintenant et un son strident, sorte de crissement de pierre contre pierre retentit... Brégus invective Maeva...


Nous devons quitter les lieux maintenant... Elle va arriver... Elle a horreur de ce bruit, elle va chercher à le combattre à tout prix...

Mais déjà, les griffes de la créatures se font entendre sur les murs des couloirs proches... Maeva hésite... A gauche, à droite, devant, derrière ? Le son semble venir de partout... Et pour cause... Devant vous, vous apercevez bientôt la tête de murène de tout à l'heure... Vous vous apprêtez à prendre à gauche lorsque là aussi une tête de murène vous fait face... Et déjà, derrière vous et à droite, le son des griffes sur le mur laisse présager que d'autres créatures arrivent...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Machuthu le Mer 07 Mar 2007 13:29:12

Sentant la pression monter une nouvelle fois en flèche, Maeva, voit les prochains instants défiler devant ses yeux... (Jet n°5270 : Belle réussite de Maeva qui oublie de le signaler... :roll: )

La prophétesse vous désigne le chemin d'où vous venez...


Vite, c'est notre seule chance...

Sans réfléchir plus avant, vous suivez la jeune femme et parvenez à quitter le traquenard au moment ou une nouvelle tête apparaît au coin du couloir... Plus étrange, l'espace d'un instant, vous parvenez à distinguer au loin le corps de ce qui se révèle n'être qu'une créature...

Un corps immense, d'où sortent des dizaines de long cou qui semble pouvoir s'étendre à volonté... Vous comprenez sans peine qu'à l'autre extrémité de chaque cou, il y a une tête de murène...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Damch le Mer 07 Mar 2007 14:02:22

Maeva, dans cette pointe de tension, se soutien au bras de Brégus. Ses mains se crispent et ses doigts s'entrelacent à ceux du Cartographe. Elle comprends alors, par la tension veineuse qui irrigue le corps de Brégus, qu'une observation a attiré son attention. Quelque chose de capitale et qui permet de comprendre au mieux la situation. Maeva a le visage tourné vers celui de Brégus comme si elle l'observait. Inconsciemment ou pas elle se devait de l'accompagner. Fut-ce sa destinée ? Les méandres caverneuses les mèneraient vers un autre endroit, une autre vie. Elle se concenre à nouveau et s'emplit du chant des vents qui lui soufflent à l'oreille. -Néant- Il n'y a rien qu'elle puisse faire ! Le chant des vents est sans vie...

Elle ne sait que faire ! Les crises d'angoisse la reprennent... elle fait mine de faire un pas, elle ne peux se laisser guider dans le dédale infernal... (hrp : Jet n°5279 : échec grave - opacité !)
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Jeu 08 Mar 2007 17:15:17

A l'hésitation flagrante de Maeva, Brégus et Walan se doute qu'elle n'est pas parvenue à trouver le chemin adéquat...

Le Cartographe interroge le Spectre du regard... Ils peuvent au choix s'éloigner de cette créature, ou au contraire s'approcher d'elle, pour en savoir plus...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Walan le Jeu 08 Mar 2007 20:32:48

Walan hausse les épaules.

C'est peut-être le moment ou jamais d'en savoir plus sur ce qui hante votre forteresse depuis si longtemps ...
"Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus [...]
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira. [...]
Le sans-couronne sera de nouveau roi."

J.R.R Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Walan
Historien des plans
 
Messages: 1396
Inscription: Mar 18 Mai 2004 18:09:03
Localisation: Nancy en semaines/Vosges en WE

Messagede Damch le Lun 12 Mar 2007 01:05:41

Maeva consciente qu'une certaine angoisse la possède a du mal à se servir de son don. Mais elle peut peut-être aiguiller ses compagnons sur la démarche à suivre : voir de plus près la bête pour trouver un ultime point faible ou déguerpir sur le chant. Maeva hésite à prendre la parole puis...

/hpr : jet de dés 5298 = réussite simple.../
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Lun 12 Mar 2007 14:14:31

Contre toute attente, Maeva reprend un peu d'assurance...

Nous pouvons aller auprès d'elle...

Brégus n'a rien besoin de plus, il veut en apprendre le plus possible sur cette créature et il se donnera les moyens d'y parvenir...

Il s'avance donc au coeur des couloirs tandis que les nombreux cous de la créature se lancent déjà à l'assaut d'une autre cible... Vous pénétrez alors dans l'antre de la bête... Le corps immense de la créature se dresse devant vous et une odeur pestilentielle vient agresser vos narines... La bête porte plusieurs blessures sévères au niveau du dos, comme si certains des cous qui s'échappent de ce corps immenses avaient été tranchés...

Après plusieurs minutes d'observation, vous êtes contraints de vous réfugier dans une anfractuosité proche... L'odeur y est pire encore que dans la grande salle, et pour cause... Il y a là un amas de chair en putréfaction, vestige des anciennes têtes de murènes tranchées... Un détail vous saute immédiatement aux yeux... Chacune de ces têtes porte les stigmates de blessures profondes...

Tandis que vous contemplez le spectacle, vous entendez les hurlements des têtes qui débutent l'assaut contre la forge... Il est temps d'agir...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Damch le Mar 13 Mar 2007 11:41:04

Maeva ferme les yeux et veillen à ce qu'elle doit dire, puis...

La murène, dans sa caverne enfouie,
Ne soupçonne nullement les défis
Qui s'imiscent et se mystifient
Au trouble-son de son ouïe.

De son long corps baille sa faille.
Au coeur émane le jeu de mail
Que la mort prendra où qu'elle aille.
Ci s'entaille le champ de bataille.

Je crains qu'il nous faille saisir le coeur de notre problème...

Maeva sait qu'elle ne saura porter l'arme qui meurtrira la murène. La troupe de cétacés, comme elle le disait tantôt, doit s'entre-aider pour briser le mal qui les dérangerait...
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

PrécédentSuivante

Retourner vers La Voie des Ombres...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités