En route vers les steppes du nord...

Forum strictement RP

Messagede Damch le Mar 09 Jan 2007 01:12:49

Chers amis,

Je ne pense pas que nous ayons à craindre de ces valeureux guerriers. Il est inutile de vous encombrer de vos armes dans l'enceinte de la forteresse. De toute manière elles vous serons rendues plus tard. N'ayez crainte ! Si notre cause est juste telle que vous le penser, il n'y aura aucun de notre sang versé en ces lieux. Puis je doute que nous puissions discourir de ce qui nous occupe ainsi armé. La présence invisible veille à nos pas...

Serait-ce ainsi un clin d'oeil à Walan qui se fonde aux glaces ?Maeva, après ces quelques mots, traverse le portail, brisant ainsi la clémence de son arche...
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Walan le Mar 09 Jan 2007 11:56:45

Suivant la conseil discret de la Prophète, Changeur reste camouflé et suit discrètement ses compagnons tout en repérant les lieux.
"Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus [...]
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira. [...]
Le sans-couronne sera de nouveau roi."

J.R.R Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Walan
Historien des plans
 
Messages: 1396
Inscription: Mar 18 Mai 2004 18:09:03
Localisation: Nancy en semaines/Vosges en WE

Messagede Machuthu le Mar 09 Jan 2007 12:39:27

Les compagnons de Maeva ont rapidement compris l'allusion et déposent les armes... Walan est là pour couvrir leurs arrières, le cas échéant... Dès qu'elle passe la porte, Maeva est accueillie par deux hommes, sans brutalité, mais fermement, ils se saisissent d'elle pour l'emmener un peu plus loin, au hasard des couloirs...

L'accueil des autres Rêveurs est identique, l'homme ne vous a pas menti, vous n'auriez pas fait le poids face à un tel nombre... Il semble qu'une véritable petite armée s'abrite sous les murs de ces forteresses...

Les hommes qui vous escortent ont un comportement à la limite du militaire. Chacun semble avoir sa fonction, sa place et tous semblent obéir à un supérieur... On vous emmène jusqu'à une pièce circulaire où un immense brasier réchauffe l'atmosphère... Votre escorte vous laisse alors libre de vos mouvements et s'écarte de plusieurs mètres... Vos armes sont déposées un peu plus loin et l'homme qui vous a interpellé tout à l'heure fait son apparition...

D'une belle stature, le Voyageur arbore une barbe teintée d'or et d'argent. Couvert de la tête aux pieds d'une armure semi-lourde, il semble coutumier des combats... D'ailleurs tout ici semble indiquer que les habitants de la forteresse mènent une véritable guerre... Une guerre de longue haleine... L'homme s'adresse à Maeva qui lui semble être celle qui dirige le groupe...


Dites moi maintenant ce qui vous amène ici, fille du prophète...

Le ton n'a rien d'agressif mais il est empli d'une fermeté qui ne laisse aucun doute sur le fait que l'homme aie l'habitude qu'on lui obéisse...


(hrp : Maeva, tu consulteras le chant des vents par MP... :cheesy: )
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Damch le Mar 09 Jan 2007 20:49:09

Maeva ayant senti cette pointe d'autorité qui laisse présagé le seigneur que c'est l'aveugle qui dirige n'est pas dénué d'humour. Maeva sourit.

Ne vous méprenez pas sur mon rôle Grand Homme. Je ne prétends aucunement diriger notre expédition. Mais laissez moi vous conter une histoire qui me semble vous interessera. Une légende manifeste qui se lie avec les chimères des contrées nordiques.

Il fut, en des temps réculés, en un royaume voisin, une étrange affaire qui créait de réel souci à la communauté. Chaque nuit, dans les ruelles sombres, un hurlement luciférien ravageait la tranquilité somnolente de la principale ville. Chaque nuit un abominable crime était commis. Chaque nuit des personnes comme vous et moi ou comme eux et mes comparses...

* Maeva montre tour à tour le Grand Homme puis elle-même, les soldats et ses compagnons. Le sourire en dit long sur la réelle pensée de l'aveugle. Fait-elle allusion à ce que le chant des vents lui a indiqué et l'étrange affaire d'une Panique ?*

... se faisaient mutiler, que dis-je "mutiler", éventrer, disséquer, déchiqueter... On dit qu'une étrange créature rôdait dans les rues à la lueur de la nuit. Cette créature se fondait avec l'ombre. "La Bête", comme elle fut nommée communement, se nourrissait insatiablement de la peur qu'elle causait. Un besoin avide, inassouvi dont elle appréciait le jus. Elle prit ensuite le nom de "Panique". Les hommes pour s'en débarrasser ne trouvèrent qu'un moyen : l'emprisonner dans une lame de pierre de lave qui ne s'avère que se forger dans votre contrée. "la Panique" n'a pas allure d'ours ou de reptile, je ne sais. Mais ses griffes sont en tout point de l'aspect acéré d'un phénomène "fabuleux" que vous ne connaissez que trop bien.

Nous avons donc Grand Homme une ennemi commun par la nature : d'ombre et de glace quand chez nous ne règne que l'ombre...

Maeva s'engouffre dans sa capuche. Son visage se perd dans l'ombre puis elle ferme les yeux. Le Grand Homme déliera certainement sa langue après les terribles allusions faîtes de Panique et de leur étrange affaire. Sera-t-il moins soupçonneux et moins sur la réserve ?
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Mer 10 Jan 2007 13:23:48

L'homme observe longuement et silencieusement Maeva. Après quelques minutes, il finit par rompre le silence...

Les contes des temps anciens raportent en effet qu'une lame fut forgée par les notres dans le but d'emprisonner une ombre particulièrement puissante et si cette ombre s'est enfuie aujourd'hui, nos combats sont sensiblement similaires...

Pourtant, si vous venez ici solliciter de notre part une nouvelle arme de cette sorte, vous perdez votre temps... Le Voyageur qui a forgé cette lame a succombé il y a des siècles maintenant...

Pendant ce temps, Walan qui observe toujours les lieux de loin commence à ressentir une fatigue étrange... Le spectre peine à trouver en lui l'énergie nécessaire à entretenir l'illusion qui le protège des regards des hommes du nord... La puissance de la source en lui se réduit d'instant en instant...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Damch le Mer 10 Jan 2007 14:12:27

La lame qui fut forgée ne se peut être reforgée ? Voilà une bien triste nouvelle. Elle annonce un avenir des plus lugubres. Ne peut-on venir à bout de nos adversaires autrement ? L'ombre perdue sur le continent ne disparaîtra-t-elle pas en venant à bout de son origine ici sur vos terres ? Depuis combien de temps ne cessez-vous de traquer cette maléfique créature qui torture vos espérances ? N'y a-t-il rien que nous puissions faire ?

Maeva compatit à la douleur qui doit tenailler toutes cette armée. Au fond d'elle désespère-t-elle ? Elle ne saurait l'admettre ! Il doit y avoir une solution !
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Walan le Mer 10 Jan 2007 21:54:07

Se demandant si le problème vient du lieu ou de son utilisation prolongée de son pouvoir, Walan réfléchit à toute vitesse. Il est évident qu'il va redevenir visible d'un instant à l'autre et le jeune homme se doute bien de la façon dont vont réagir les hommes du nord s'il réapparaît sans prévenir. Il décide alors de prendre le taureau par les cornes et de choisir le lieu et le moment plutôt que d'être surpris.
Il s'avance donc vers Maeva jusqu'à se placer à ses côtés et prononce quelques mots avant de réapparaître.

Si l'un d'entre vous a réussi une fois, vous devriez pouvoir le refaire.

Puis dissipant son pouvoir, le jeune homme écarte les bras de son corps pour montrer qu'il n'est pas agressif et continue.

N'ayez crainte, je suis avec eux. Veuillez m'excuser de m'être dissimulé à vous mais c'était par sécurité, je suis sûr que vous auriez fait la même chose à notre place.
"Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus [...]
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira. [...]
Le sans-couronne sera de nouveau roi."

J.R.R Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Walan
Historien des plans
 
Messages: 1396
Inscription: Mar 18 Mai 2004 18:09:03
Localisation: Nancy en semaines/Vosges en WE

Messagede Machuthu le Jeu 11 Jan 2007 13:54:30

Le chef des hommes du Nord corrige quelques peu ce que dit Maeva...

Nous ne pouvons pas forger de nouvelle lame, cela prendrait trop de temps et comme je vous l'ai dit, aucun Voyageur ici présent n'en aurait la patience ou la capacité... Mais reforger ? Vous voulez dire que vous êtes en possession de l'ancienne arme ? Car dans ce cas...

A ce moment, Walan réapparaît... Le chef calme ses hommes et confirme...

Il est probable effectivement que nous aurions agit de la sorte...

Quand à votre arme, si tel que je le suppose, vous possédez cette relique, il serait en effet possible, dans l'absolu, de la réparer... Il vous faudrait alors accéder aux lointains sous-sols de cette forteresse, là ou le feu du volcan s'écoule depuis des siècles...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Damch le Jeu 11 Jan 2007 19:27:42

Dans ce cas, c'est là-bas que nous irons puisqu'en effet la relique est en notre possession. Et de ce fait il nous faudra un guide...

Maeva se tait un instant. Elle voudrait dire quelque chose mais elle se retient.

le...

Elle se reprend.

Pouvons-nous accéder, maintenant que vous savez pourquoi nous sommes venus, à nos armes ? De toute manière je ne pense pas que nous saurions rivalisés avec votre armée. Mais il est plus prudent, d'après ce que j'ai ressenti, que nous en aurons l'utilité si nous rencontrons cette créature qui nuit à vos murs.
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Lun 15 Jan 2007 14:04:32

Le chef reste songeur un instant et finit par acquiescer...

Vous êtes libre de récupérer vos armes... Pour ce qui est de vous fournir un guide, je n'exigerais d'aucun de mes hommes qu'il prenne un tel risque... Vous vous rendez au plus profond de la forteresse et je ne peux en aucun cas garantir votre sécurité là-bas... Si l'un des nôtres souhaite vous guider, je le laisserais faire, sinon, vous devrez agir seuls...

Pendant que le chef parle, vos armes vous sont rendus par ses soldats...

Un regard circulaire vous édifie rapidement sur la situation... Les volontaires pour descendre aussi loin dans la forteresse ne sont pas nombreux... Et c'est un euphémisme... Pourtant, un homme s'approche... Les cheveux noirs de jais et la barbe frisée renforcent l'impression de sévérité de son visage... A première vue, l'homme dispose de la carrure d'un voyageur et cela renforce le mystère de l'inconnu car la source qui coule en lui n'est pas celles des Voyageurs, mais celles des cartographes...


Puisque tel est mon rôle, moi, je les guiderais...

Le chef observe l'homme... Visiblement, une certaine animosité se sent entre les deux hommes et sa perte ne semble pas particulièrement inquiéter le chef des hommes du nord...

Je présume qu'il est inutile de te préciser que tu devras assumer ton choix, Brégus ?

* Brégus *

En effet, c'est inutile...

L'individu s'adresse alors à vous...

Suivez moi...

L'homme quitte l'assemblée et vous mène par un dédale de couloir vers un escalier menant aux étages supérieurs de la forteresse... Assez peu bavard, il précise pour tout commentaire...

La nuit touche à sa fin, il est inutile de partir maintenant, vous ne tarderez plus à vous réveiller... Et puis, il vaut mieux que vous soyez reposés...

Aussi, puisqu'il nous reste quelques minutes, je propose que vous me posiez les questions qui vous taraude, qu'on en finisse une bonne fois pour toute... Dès lors que nous serons en route, j'exigerais de vous le silence le plus total, pour ne pas attirer la bête alors si vous avez des commentaires, c'est maintenant...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Damch le Mar 16 Jan 2007 01:20:49

Maeva n'est pas très à l'aise. Elle préfère laisser parler les autres, après tout, eux ils voient ce qui les entourent. Puis Maeva n'est pas habituée aux stratégies guérrières. Elle se conforte dans l'idée de ne pas prendre la parole de suite.
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Mar 16 Jan 2007 12:38:31

Voyant que personne ne se décide, Marek pose la première question, cette dernière vous surprend au plus haut point tout en expliquant à elle seule bien des choses...

Je me doute que chacun ici se pose la question et tant qu'à faire, autant éclaircir ce point tout de suite... Pourquoi as-tu renoncé à la source des Voyageurs Brégus ?

Le cartographe reste un instant muet, les yeux fixé dans le vague, la question ne le surprend pas, il cherche simplement la réponse adéquate... Il finit enfin par se décider...

Mon peuple combat cette créature depuis des siècles... Chaque nuit, jeunes, vieux, hommes, femmes et parfois enfants... Chaque nuit, tous descendent dans les entrailles de la forteresses combattre cette chose... Chaque nuit, elle blesse ou tue plusieurs des nôtres... Cela n'a que trop durer... J'ai affronté cette créature des milliers de fois... Nous n'en viendrons jamais à bout... Alors j'en suis venu à me demander s'il ne fallait pas l'emprisonner ailleurs... Dans une prison qu'elle ne pourrait quitter et dont les gardiens n'auraient pas à craindre chaque nuit ses attaques... J'en suis venu à me dire qu'il fallait pouvoir quitter le combat par les chemins détournés lorsque cela s'avérait trop tard pour empêcher la créature d'avancer... J'en suis venu à croire que les Cartographe étaient les seuls à pouvoir nous aider à résoudre ce problème... Aussi, lorsque mon âme en a eu assez de voir les morts s'amonceler à mes pieds, elle a rejeté la source qui m'avait choisi...

Sertac acquiesce de son côté, ce n'est pas la première fois qu'il entend parler d'un tel cas...

Je comprends mieux l'allusion de votre chef concernant le fait d'assumer ses choix...

Pour ma part, j'ai une autre question... Pourquoi avoir accepté de nous aider ?

Ainsi est Sertac, le vieux Spectre ne conçoit guère le principe d'acte gratuit ou généreux et pour l'heure, il semble qu'il ne se trompe pas... Brégus affiche un sourire amusé, comprenant qu'il est inutile de mentir à un tel homme et ajoute...

Vous l'aurez constaté, rare sont ceux qui acceptent de descendre aussi bas dans la forteresse et y descendre seul tient de la folie... Si je vous accompagne, d'une certaines façon, vous m'y accompagniez également... Je veux me rapprocher le plus possible de l'antre de la Bête, voir s'il n'y a pas un moyen de l'enfermer là bas... Connaître l'organisation de la base de cette fichue forteresse...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Walan le Mar 16 Jan 2007 13:57:52

Walan se décide à intervenir à son tour.

Que pouvez vous nous dire sur cette chose ? A quoi ressemble-t-elle ? Quelles sont ses armes, ses pouvoirs ?
Vous la combattez depuis des siècles et personne ne lui a jamais trouvé de point faible ?
"Tout ce qui est or ne brille pas,
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus [...]
Des cendres, un feu s'éveillera.
Des ombres, une lumière jaillira. [...]
Le sans-couronne sera de nouveau roi."

J.R.R Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Walan
Historien des plans
 
Messages: 1396
Inscription: Mar 18 Mai 2004 18:09:03
Localisation: Nancy en semaines/Vosges en WE

Messagede Damch le Mar 16 Jan 2007 23:40:26

Maeva écoute, attentive...
____________________________________________________________________________________________
Quand le Noir Baiser souffle, je m'offre tout mes désirs...
Avatar de l’utilisateur
Damch
Tavernier
 
Messages: 671
Inscription: Jeu 13 Mai 2004 16:31:52
Localisation: C'est une île perdue au milieu de l'océan...

Messagede Machuthu le Mer 17 Jan 2007 14:21:16

Brégus plonge son regard dans celui de Walan...

Cela n'est pas aussi simple... Cette chose est là depuis des siècles et chauqe nuit nous la combattons, nous la blessons tant et si bien qu'à la fin de la nuit la créature s'enfuit sanguinolante à souhait, à demi-morte en fait et la nuit suivante, elle réapparaît, indeme... Au mieux, elle affiche la trace légère cicatrice...

Il faut que vous sachiez, étrangers que cette créature ne ressemble à rien de ce que nous connaissons dans le Réel... Certains évoque les serpents lorsqu'ils la voient, d'autres les ursidés... En fait, elle est à la fois tout cela et rien de cela... Nos légendes racontent qu'elle est le fruit de l'union d'une Ombre et d'une puissante créature ancestrâle... Ses griffes ont un tranchants aussi aiguisé que la meilleure de nos épées et elle est immense... Si grande en fait que jamais aucun d'entre nous n'à pu la voir entière... Beaucoup pensent que son point faible réside dans la partie lointaine de son corps qui ne nous apparaît jamais mais il n'est pas si simple de l'atteindre... Griffes et crocs dehors, la créature nous refuse l'approche...

C'est pour cela que je pense qu'il faut nous rendre maître de la forteresse et de ses chemins secret afin de pouvoir la prendre à revers mais cela est plus simple à dire qu'à faire...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

PrécédentSuivante

Retourner vers La Voie des Ombres...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

cron