L'Antre

Forum strictement RP

L'Antre

Messagede Sergeï le Mar 28 Aoû 2007 21:39:47

Nadja s'engage dans le passage, c'est humide, malsain et ça pue. Un souvenir que la Giovanni n'avait pas, probablement parce qu'elle est venue par un autre accès...

Après quelques pas au sein de cette obscurité malsaine, elle se retrouve face à face avec le spectre de l'hôtel. Ce dernier ne fait aucun geste agressif et les humeurs que Nadja a appris à utiliser pour sentir les intentions de ces êtres l'assurent que ce dernier ne cherche pas à l'entraver, au contraire... Il s'écarte et lui montre la voie, une partie du corps de ce dernier rentre dans le mur tandis que les têtes d'autres spectres apparaissent, spectateurs d'une scène indiquant à Nadja que ces derniers doivent haïr davantage Francesca que Nadja.

Nadja n'avance plus, les spectres ne bougent pas, cette photographie est le prélude de quelque chose d'inconnu, une chose que Nadja peut sentir...proche.
Avatar de l’utilisateur
Sergeï
Cartographe des plans
 
Messages: 968
Inscription: Jeu 13 Juil 2006 14:21:40

Messagede Grotek le Mer 29 Aoû 2007 14:32:02

Les pas de Nadja résonnent bizarrement sous l'immense voute alors qu'elle traverse lentement l'affreux sanctuaire de sa Cousine. Dans le coin de son champ de vision, elle voit les Spectres s'effacer doucement dans l'obscurité.

Tant d'esprits traités avec si peu d'egards. Elle sent leur incroyable haine, maladive. La haine infâme de celle qui a violé leurs sentiments.
Il est commun que des necromanciens fassent ainsi, torturant ces pauvres hères, jusqu'à la limite dangereuse ou ceux-ci se changeront en Spettro... Ces misérables simulacres de magiciens qui prennent sans donner, indignes du formidable pouvoir qu'on leur a offert.

Elle s'arrête brusquement au milieu de l'effrayant couloir et ferme les yeux. Les volutes pestilencielles des trop nombreux cadavres entreposés ici, tourbillonnent, écoeurantes.
Il est temps de remettre les choses en ordre.

Francesca l'a attaquée, offusquée qu'elle ait refusé de participer à son rituel macabre et répugnant, auquelle elle l'avait conviée, sans lui demander son avis.
De plus qu'elle est l'alliée du Légat, qui figure bien haut dans sa liste de problèmes à règler.
Enfin, elle joue avec les Esprits comme une enfant gâtée, capricieuse et pourrie. Mais celà touche à son terme. La Mort elle même lui apprendra le respect alors qu'elle sombrera dans les Abysses eternelles de la Tempête.

Elle déverse sa fabuleuse colère et son noir mépris envers les abjectes pratiques de celle qui partage son sang dans un terrible cri, qui perce les ténèbres:




Montre toi, Cagone, Viens affronter ta Destinée.
-Die Insect-
Avatar de l’utilisateur
Grotek
Explorateur des plans
 
Messages: 465
Inscription: Lun 17 Avr 2006 17:06:17

Messagede Sergeï le Dim 02 Sep 2007 00:20:58

Les esprits semblent détourner leur attention de Nadja et fixer le couloir descendant encore sur quelques mètres.
les différents esprits qui se trouvaient sur le chemin de Nadja commencent à disparaitre en commençant par le bas.
Dans le couloir, Nadja peut sentir un courant d'air s'intensifier, mais il semblerait que ce courant vienne de son dos, parcourant le couloir pour atteindre une sortie en bas du couloir.

Tandis qu'elle avance ce courant d'air change de sens et rechange encore plusieurs fois au cours de l'avancée de la Giovanni.
Au fur et à mesure que ses pas l'amènent au bout du couloir, Nadja sent de plus en plus fort les relents de chair putréfiée accompagnée de l'écho lointain d'une voix l'invitant à poursuivre sa route.

Enfin la salle des corps se présente à Nadja, vide. Les murs, le sol et même le plafond sont maculés de sang et de fluides corporels plus ou moins distincts.
Des pièce de fer forgé stylisés aux pointes multiples transpercent les corps de dizaines de personnes. Certaines sont en vie, pour les plus malchanceuses.
Au centre de cette pièce, le corps étiré de façon douloureuse par quatre chaines, tel un condamné sur une roue de torture, écorchée et nue, une jeune fille, peut-être une femme est inerte.

Alors que Nadja entre dans la pièce, la jeune fille lève la tête.
Sa voix se fait entendre, mélange de plusieurs tonalités, les graves et les aigus.


-Nadja, cette enfant n'est qu'un réceptacle, sa mort serait un malheur pour tes nuits à venir.
Celle que tu cherches est ici et ailleurs, si tu veux la rejoindre tu seras seule dans un monde qui t'est étranger et hostile mais comme celle que tu éxècres tu pourras apprendre nombre de choses si tu es prête à en payer le prix.
Si tu la laisses partir, tu vivras. Elle ne te cherchera pas mais vos routes se croiseront probablement...
Son chemin a commencé derrière le rideau, dans le puit de chair.
Si tu veux la suivre, saute !!

Le jeune corps meurtri de cette adolescente s'affaissa de nouveau... fragile.
Avatar de l’utilisateur
Sergeï
Cartographe des plans
 
Messages: 968
Inscription: Jeu 13 Juil 2006 14:21:40

Messagede Grotek le Dim 02 Sep 2007 08:59:44

Nadja considère le macabre spectacle longuement, détache la fille en silence, et arrache le rideau derrière la malheureuse.
-Die Insect-
Avatar de l’utilisateur
Grotek
Explorateur des plans
 
Messages: 465
Inscription: Lun 17 Avr 2006 17:06:17

Messagede Sergeï le Lun 03 Sep 2007 21:16:57

L'adolescnte gémit lorsque Nadja la libère de sa prison de chaînes, l'acier lui a abimé les chairs, elle est profondément marquée.
Portant l'enfant dans ses bras, Nadja décroche le rideau. Un vertige la frappe.
Derrière le rideau, un puit sans fond visible d'où sortent des fragrances plus nauséabondes les unes que les autres. Des corps humains tapissent les parois. Il n'est nul besoin pour Nadja de se concentrer pour ressentir la quantité d'âmes présentes dans ce puit, cette quantité se révèle à elle par vagues.

Alors qu'elle n'est qu'à quelques pas du bord, elle sent l'attraction que ce dernier exerce sur elle. Cette force est physique mais aussi séductrice.
La jeune fille meurtrie s'agite...
Avatar de l’utilisateur
Sergeï
Cartographe des plans
 
Messages: 968
Inscription: Jeu 13 Juil 2006 14:21:40

Messagede Grotek le Lun 03 Sep 2007 21:50:14

Absourdie, Nadja regarde l'étonnant puits qui s'enfonce dans les noires entrailles de la Terre. Doucement, elle pose la jeune fille par terre et s'agenouille à ses côtés tout en tentant de se remémorer toute notion d'une telle chose dans tous les écrits obscurs et primitifs qu'elle a pu étudier alors qu'elle parcourait le Globe.


Son regard se pose sur l'adolescente ensanglantée qui s'agite. Qui a parlé quelques secondes auparavant ? Est ce un piège ? Si ce n'est pas le cas, qui a bien pu parler ?

Et cet ignoble Puits macabre... Elle sent la Puissance en émaner, une Puissance aisée et incroyable... Suave, douce et tentatrice. Un piège ou alors... ?
-Die Insect-
Avatar de l’utilisateur
Grotek
Explorateur des plans
 
Messages: 465
Inscription: Lun 17 Avr 2006 17:06:17

Messagede Sergeï le Mar 04 Sep 2007 19:16:24

Au fur et à mesure qu'elle s'approche du bord, sa volonté s'amenuise. Plus rien n'existe autour de Nadja.

Tout ce savoir, à portée de main. Et savoir c'est avoir le pouvoir...

La vampire est à genou, subjuguée par la noire beauté de ce spectacle. Il est difficile de garder le sens de la mesure devant ce trou béant, il est même tentant de le rejoindre...


jet de volonté, diff 8 je te prie...
Avatar de l’utilisateur
Sergeï
Cartographe des plans
 
Messages: 968
Inscription: Jeu 13 Juil 2006 14:21:40

Messagede Grotek le Mar 04 Sep 2007 19:31:04

Volonté Jet: 6743 4 4 7 7, echec.
C'est possible de dépenser un point de volonté pour réussir un jet de volonté ? Si oui, j'en dépense un, sinon ben...tant pis...plus...De...puissance...arghl


Nadja absorbe impuissante les Ténèbres qui s'offrent à elle.
Elle entend le murmure des milliers d'âmes qui hantent les parois de ce trou maudit en hurlant leur eternelle et indicible douleur. Des cris absurdes et fascinants.

Ce choeur innomable se révulse dans cette mélodie à rendre fou, cet air vertigineux, impie et diabolique, cet appel irrésistible du Néant et de la Mort, promesse de satisfactions inavouables et de plaisirs interdits. leur chant aussi celeste que deliquescent est tel la démoniaque voix d'une Sirène tentarice et mortelle.

La caresse enchanteresse du Pouvoir a vite fait d'effacer la faible volonté du Vampire. Enivrée par le parfum troublant de ce charnier satanique, elle s'approche pas à pas du trou.
-Die Insect-
Avatar de l’utilisateur
Grotek
Explorateur des plans
 
Messages: 465
Inscription: Lun 17 Avr 2006 17:06:17

Messagede Scott Evans le Mer 05 Sep 2007 17:39:18

L'instant se fige, curieusement. Camille se tient péniblement dans l'entrée du cloaque, tandis que sa soeur gît piteusement à quelques mètres de lui.

Sarah.

Sa trame exude bien des choses que Camille ne connaissait que trop. Douleur, peur, frustration. On lui avait fait du mal. Beaucoup de mal. Trop.

Un claquement sec dans son esprit malmené se fait sentir. Quelque chose vient de se passer, de sortir et par là même de tout balayer sur son passage.

Sauf la haine. Une haine noire, étrangère et sans âge, dirigée vers un seul et unique but.

Anéantir ce qui avait osé faire cela.
Dernière édition par Scott Evans le Jeu 06 Sep 2007 20:47:41, édité 1 fois.
Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L'homme lui répond : « Je m'appelle Légion, car nous sommes beaucoup. »

Evangile de saint Marc, chapitres 3,13-5,43.
Avatar de l’utilisateur
Scott Evans
Marcheur des plans
 
Messages: 62
Inscription: Lun 09 Oct 2006 00:16:44
Localisation: Quelque part entre chien et loup

Messagede Sergeï le Jeu 06 Sep 2007 20:32:34

Nadja évolue vers le trou, à genou, privée de sa volonté. Ces voix sont rassurantes, familières. Le terme prend un sens qu'elle avait presque oublié. La famille, mortelle, en voilà un lointain souvenir !!
Elle n'avait pas prêté attention à cela auparavant. Peut être est elle passée à côté de quelque chose d'essentiel...
Des mains douces, se saisissent de celles de Nadja, c'est agréable. Ne pas être seule, avoir des personnes qui s'occupent de vous, quels que soient vos idées ou identités... Une vraie famille.

Elle se laisse guider. Tous ces livres... ils sont fantastiques, terriblement anciens. Ils sont précieux. Francesca avait raison, quel talent !! Elle a su voir plus loin que les corps, c'étaient des sacrifices nécessaires, et puis ils sont surement mieux ici, petits pantins charnels participant au Grand Oeuvre du Savoir.

Francesca... Pourquoi n'a-t-elle pas expliqué son oeuvre ?

Mais... quelle est cette chose répugnante ?
une sorte d'appendice de chair grimpe sur la main de Nadja lorsque cette dernière reprend ses esprits. Quelque chose ou quelqu'un a dû intervenir.
Nadja aperçoit le petit Vampire, Camille. Il se tient au milieu de la pièce. Ses cheveux flottent, Nadja ne parvient pas à détacher son regard de lui, son corps ne lui obéit plus. Sa vision périphérique lui donne la sensation que les couleurs changent. Elle ne perçoit plus les murs, c'est un amas de gris et de noirs sur lequel le carmin gagne du terrain. C'est incompréhensible.
Les yeux du Malkavien virent au noir sans pupilles avant qu'un tourbillon de couleurs y prenne place.

Le petit a les traits torturés, la bête est là, Nadja le voit. Des yeux de ce dernier, des larmes multicolores s'écoulent, au contact du sol des ondes se forment, créant de petites oasis de couleurs. Ces petites tâches forment de petits filents d'eau aux couleurs chatoyantes ruisselant jusqu'à la petite fille, puis vers Nadja elle même gagnée par la couleur.
Ces nervures colorées dénotent avec le reste du décor que Nadja perçoit comme apocalyptique, cette cave ressemble à un endroit dévasté par une explosion nucléaire, dans lequel Camille planterait de petits arbres étrangement robustes et étendant des racines toujours plus puissantes.

Rapidement les contrastes de couleurs abasourdissent la Giovanni, la nausée n'est pas loin, l'épilepsie non plus...Tout n'est plus que couleurs.


Désormais tu devras faire un jet de volonté, diff.8 pour toute action que tu veux entreprendre.
Ton déplacement est divisé par 4.
Avatar de l’utilisateur
Sergeï
Cartographe des plans
 
Messages: 968
Inscription: Jeu 13 Juil 2006 14:21:40

Messagede Scott Evans le Jeu 06 Sep 2007 21:09:26

L'instinct. La haine. L'amour aussi. Le Camille réfugié dans sa bulle contemple le panel de ses émotions resurgir de son inconscient, sourdre de façon anarchique, désordonnée. Comme si tout ce qu'il avait pu ressentir depuis qu'il était né avait été stocké queqlue part dans son être en vue de ce qui allait se passer cette nuit. La bête, inconsciente et décidée, luttait à sa façon avec les armes si particulière du jeune garçon et était en train d'extraire tout le vécu du caïnite pour noyer l'abomination à laquelle ils faisaient face. Le flot chamarré envahissait progressivement l'espace...
Il revivait tout, dépassé et impuissant, nerveusement torturé comme jamais il ne l'avait été. Sa naissance, son enfance, la douceur de sa mère, la violence de ses tortionnaires juvéniles, l'horreur de son étreinte, les flammes, le goût si particulier de la chair humaine... Il entendait une voix exulter au fond de lui, empreinte d'une folie sans borne...


Tu veux des souvenirs ? Tu veux du vécu, une place en ce monde ? Tu veux ce que tu n'auras jamais ? Hé bien prends-le!! Bois !! Manges !! Baffres toi !!

ET PUISSES TU EN CREVER !!
Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L'homme lui répond : « Je m'appelle Légion, car nous sommes beaucoup. »

Evangile de saint Marc, chapitres 3,13-5,43.
Avatar de l’utilisateur
Scott Evans
Marcheur des plans
 
Messages: 62
Inscription: Lun 09 Oct 2006 00:16:44
Localisation: Quelque part entre chien et loup

Messagede Grotek le Lun 10 Sep 2007 17:06:52

Volonté: 6795 Echec critique.

(j'avais voulu repondre avant hier sur une reussite critique mais a la fin j'avais effacé mon post qui me plaisait pas, ca m'apprendra :D)




Nadja rampe le long du puits, l'esprit vide, les yeux fous.
Elle ne voit plus Camille.
Elle ne voit plus l'ignoble charnier.
Elle ne sait même plus qui elle est.
Seule compte la Puissance impie et incroyable qui émane de ce trou démoniaque.

Se mettant à rire à gorge déployée, toute raison semblant l'avoir quitter, elle se redresse lentement, les bras en croix, prête a sauter dans le gouffre insondable.
-Die Insect-
Avatar de l’utilisateur
Grotek
Explorateur des plans
 
Messages: 465
Inscription: Lun 17 Avr 2006 17:06:17

Messagede Sergeï le Lun 10 Sep 2007 22:22:31

Loïc et Anna rentrent dans la pièce, ils ne savaient pas ce qui s'y déroulait.
Leur esprits se trouvent assaillis.
Leur souvenirs, leurs sentiments les quittent avec violence, l'instinct leur dit que tout part vers le puit, mais entre temps ils se matérialisent, prenant des couleurs tantot lumineuses, tantot sombres et inquiétantes. Sur leur route, ces volutes métaphoriques se redirigent vers Camille, là elles semblent s'intensifier, l'enfant n'est rapidement plus qu'un amas de couleurs, éblouissantes.
A ce stade Loïc et Anna perçoivent des dizaines de petites flaques de couleur qui parcourent le sol, entourées de petites filets nuancés.
Ces couleurs qui s'amassent autour du jeune garçon finissent par jaillir en un éventail de couleurs que les vampires de la pièce ressentent comme autant d"émotions violentes et profondes, ressentant la passion et la haine, l'amour, la peur et la douleur.

Camille reste inébranlable, la passion aux couleurs ondulant rapidement émane de lui, c'est le sentiment le plus douloureux qu'éprouvent les vampires.

Nadja ne résiste pas à toutes ces pressions et se dirige, tel un cadavre trébuchant vers le puit, heureuse, perdue, folle.


Faites moi tous un jet de volonté, diff 8...
Avatar de l’utilisateur
Sergeï
Cartographe des plans
 
Messages: 968
Inscription: Jeu 13 Juil 2006 14:21:40

Messagede Vladimir Ivaniev le Lun 10 Sep 2007 23:51:08

L'horreur dans toute sa splendeur, l'humanité perdue, la scène qu se dévoile devant Loïc lui rappelle les leçons de ses anciens.
Il comprend maintenant que le prix a payer pour l'éternité est exorbitant.


jet 6801 3 succès



Ca va petit?

Et vous madame?

Loïc s'adresse sans le faire exprès comme un gentleman. Il rit presque de ce reflexe, tout en pensant qu'il est bon de les garder.
Les haines de race ne sont au fond que des haines de place.
Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivaniev
Conteur GN
 
Messages: 1595
Inscription: Mer 12 Avr 2006 18:59:44
Localisation: Reims

Messagede Scott Evans le Mar 11 Sep 2007 20:14:34

Un succès (ouf), jet 6804

Camille se sent moins mal. Enfin aussi bien que quelqu'un qui avait l'impression de passer sous un train. Tout au moins maîtrise t-il encore ses pensées, curieusement entremêlées à celles d'un autre dont il ignorait jusqu'à présent l'existence. L'explosion bigarrée qui inonde son champ de vision devient de plus en plus intense, mais aussi de plus en plus contrôlable et dirigée vers cette gigantesque béance. Des images ne lui appartenant pas défilent dans son esprit, lui indiquant que d'autres personnes viennent d'entrer dans son champ saturé de perception. Il en a besoin. L'autre exulte toujours, réclamant plus de puissance, propulsant le jeune garçon aux portes de la démence. Il ne tiendra plus longtemps, il le sait. Il lui faut faire vite. Très vite. Braquant son regard vers l'homme à l'étrange lame. Camille parle très calmement, mais ses mots tonnent dans la petite salle, semblant en faire trembler les fondations.

CHEVALIER !!!

Il est temps pour toi de défendre ce qui t'est cher ! Au nom de ce que tu es, de ce que tu as été et de ce que tu seras encore, je te demande de me prêter ta force... Rappelles toi de ces temps jadis où les hommes croyaient en la valeur de la justice, en la bonté de ce monde et où ils mourraient fièrement en son nom !

SOUVIENS-TOI ! !


Au même instant, une voix résonne dans la tête d'Anna. Elle n'entend pas la voix de stentor. Elle ressent même une drôle d'émotion, connue et chérie jadis, une chaleur naissante au creux de son giron sensée ne plus jamais pouvoir renaître.

Ton instinct de prédateur.
Ton instinct de mère.
Ton instinct d'amante.

J'ai besoin de tout cela pour elle.
Prêtes moi quelques instants cette force inaliénable qui te consume, et je la ferais revenir.

Sans toi, elle n'est rien. Sans nous, tu te perdras pour toujours.

Aides moi.

Au-delà du sang, des flammes, du métal et de la peur, je t'en supplie, aides moi.


Nadja a le regard fou, vide, pressé de goûter à cet interdit. Elle était littéralement immolée par son ambition, perdue au milieu de ses rêves de savoirs antiques. Mais bien au-delà, un regret plus amer que tout ce qu'il connaissait. Et derrière encore, une perte, un vide, une injustice qui avait violé son âme au-delà de tout espoir. Son identité. Elle n'avait plus d'identité.

Rassemblant sa psyché délirante et fragmentée, il lui envoie non des paroles, mais des visions de ses compagnons, un peu comme une ancre dans cette réalité qu'elle déserte. Elle n'avait pas d'identité, ils lui en donneraient une. Nadja. Celle qui lui avait plombe les genoux à titre préventif. Celle qui avait perdu toute contenance en voyant fuir celle qui semblait l'accompagner depuis toujours. Celle qui commandait aux morts dans un langage perdu dans les confins du temps, celle qui haïssait plus que tout la femme de ses visions. Nadja. Celle qui n'est pas censé être, et qui pourtant à sa place dans le coeur des autres. Remplis-toi de ce que je te donne, et reviens. Le reste n'est que vide et illusions.

Et puis il plonge. Il va trouver celle qui se prélasse toujours dans les plus bas instincts, ceux que l'on refoule parce que trop puissants pour ne pas pouvoir nous dévorer. Et il la libère, dans un hurlement inhumain, écrasant le peu de contrôle qu'il lui reste encore et créant un pont entre de multiples mondes intérieurs et le monstre qu'ils voulaient voir brisé.

Au-delà de la furie, une pensée, un murmure semble flotter, presque inaudible.

Bienvenue dans mon monde.
Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L'homme lui répond : « Je m'appelle Légion, car nous sommes beaucoup. »

Evangile de saint Marc, chapitres 3,13-5,43.
Avatar de l’utilisateur
Scott Evans
Marcheur des plans
 
Messages: 62
Inscription: Lun 09 Oct 2006 00:16:44
Localisation: Quelque part entre chien et loup

Suivante

Retourner vers Vampire,la Mascarade - De deux Roses l'une...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité