Sylvestius Tlatloc : La livraison...

Forum strictement RP

Messagede Tlatloc le Mer 25 Juil 2007 18:19:12

Panique est dans le Tunnel? Quel étrange et fascinant code est-ce bien...? Sylvestius n'est pas habitué à l'action, en tout cas pas aux arts de la guerre. Il a d'ailleurs realisé peu d'armes, car l'un de ces premiers travaux, une arbalète aux carreaux d'obsidienne, a été utilisé pour un réglement de compte dont la victime était un ami d'enfance. Ecoeuré, il jura de ne plus fabriquer d'armes, jusqu'à cet autre jour d'Octobre où la somme proposée était trop tentante... Il retrouvait un peu dans le regard de ce Firkt la même lueur décidée et absolue que dans les yeux noirs de haine du mystérieux visiteur d'Octobre.

Mais il fallait faire ses preuves, et à tout prendre mille ordalies dans l'action valait mieux que une réunion où les questions à brûle-pourpoint abonderaient, où son âme serait décortiquée par des inconnus qui pour la plupart n'auraient pas le moyen de la comprendre. Il fallait bien sûr se rendre sur le lieu de l'action...Pour y faire quoi? Bah, il verrait bien, une fois encore... Et puis, ou plutôt surtout, sa Dame se rendait là-bas, il eut été mal séant de ne l'y point accompagner.


Je confesse une fois encore ne pas tout saisir de vos intentions, mais vous êtes ami d'Astrys de Vorgues et à ce titre, mon bras, et surtout mes mains, sont également à votre service. Je me dirigerai donc où mon aide peut vous être utile.

Saisissant la brèche qu'il avait lui-même ouverte, l'artisan continua:
En parlant d'utilité, et sans vouloir outrepasser mes prérogatives que je maîtrise encore mal, je constate que vos archers sont équipés d'Arc de Pied de belle facture, certes, encore que le bois laisse un peu à désirer, mais voilà deux ans j'ai mis au point un système de lentilles oculaires qui permettent de grossir la cible et d'augmenter la précision du tir de chasse.

L'artisan se dirigea vers un archer, et lui retira son arc haut de 7 pieds pour montrer avec vivacité l'endroit où fixer ce viseur en fonction du port de tête, de la taille et des habitudes de tir de l'archer, puis se pencha un peu par la fenêtre géminée pour jauger les distances...

Il me semblerait que dans le cas présent, où les tirs ont un vol de presque une toise au dessus des remparts et de la fosses, un tel dispositif pourrait vous être fortement utile...

Sylvestius enleva alors ses lunettes fumées pour rendre à Firkt le regard intense que celui-ci lui avait lancé, signifiant ainsi que cette mise à disposition s'accompagnait toutefois d'une attente de preuve quand à la capacité de décision et de stratégie de celui qui s'imposait comme le guide de cette résistance. En même temps, Sylvestius sentait bien qu'il ne croulait pas sous les alternatives...
Alyaùs steryam vilnis nam, astryu cörianis velmùns!
Avatar de l’utilisateur
Tlatloc
Explorateur des plans
 
Messages: 397
Inscription: Ven 29 Juin 2007 12:34:11
Localisation: Mordor

Messagede Machuthu le Ven 27 Juil 2007 14:20:05

Firkt observe Dame Astrys, se demandant visiblement si l'homme plaisante ou pas... Mais c'est un archer qui se décide à répondre à sa manière... L'homme bande son arc, désigne un cercle à peine plus gros q'une pièce d'or à l'autre bout de la salle, pointe son arc dans cette direction, t'observe et change l'orientation de sa flèche... Une chose est certaine, s'il lâche sa corde maintenant, la flèche ira se perdre contre un mur, mais certainement pas sur la cible désignée...

Pourtant, lorsque l'homme lâche sa corde, la flèche effectue un arc de cercle défiant les lois de la physique pour venir se planter au centre de la cible désignée...

Firkt commente simplement...


Le Rêve dispose de bien des surprises... Je vous invite à le parcourir un peu... Je ne doute pas que vous y puiserez une multitude d'idées formidables d'objets à créer et modifier... Malheureusement, l'urgence n'est pas là...

Dame Astrys pose la main sur le bras de Sylvestius pour l'inviter au départ... Avant de partir néanmoins elle se tourne vers Firkt...

Vous verrez, ses inventions vous serons plus utiles que vous ne le croyez...

Puis à Sylvestius...

Allons y, je m'en voudrais si nous n'arrivions pas à temps...

Entraîné par celle que Firkt nomme Lumière cheminante, Sylvestius se dirige donc vers le Nord de la ville...

A mesure que vous approchez, vous entendez des cris de batailles et des hurlements qui glacent littéralement le sang... Astrys précise alors que Panique n'est pas un nom de code, loin de là, mais bel et bien le nom de la créature que les Rêveurs combattent en ce moment... Sa faculté à insuffler la peur dans le coeur des Rêveur lui a valu son surnom...

Vous presser le pas et lorsque vous arrivez, vous constatez que les Rêveurs couvrent l'entrée du tunnel de chariot et de planches diverses...

A l'intérieur, la bataille continue de faire rage... Et les hurlements paralysent littéralement certains Rêveurs... Les planches subissent régulièrement des assauts violent et il faut en permanence en rajouter...

Tandis qu'Astrys aide à pousser les chariots, Sylvestius qui a plus que quelques notions de charpentier s'atèle à fixer les lames aux chariots...

Quelques minutes s'écoulent ainsi sans que le Voyageur ne puisse réellement échanger de parole avec qui que ce soit et c'est plongé dans ses réflexions qu'il sent tout à coup un étrange picotement au bout des doigts...

Il a la nette sensation qu'il peut solidifier les objets, leur attribuer cette place, une bonne fois pour toute... Tandis qu'il dispose une planche, Sylvestius laisse s'exprimer ce picotement... Sans qu'il comprenne réellement ce qui se passe, il a la sensation que l'objet est dorénavant à sa place, libre de rester... C'est une drôle d'idée à vrai dire et pourtant...

Soudain, tandis que le barrage affiche une solidité de plus en plus rassurante et que les attaques sur ce dernier se font moins fréquente, une puissante détonation ébranle l'édifice... De l'extérieur, vous ressentez tous le souffle de cette explosion... La grossière barrière affiche de nouveau des faiblesses évidentes mais les bruits du combat ont cessés... Il n'y a plus le moindre bruit à l'intérieur, il règne un véritable silence de mort...

Les Rêveurs s'observent un instant, se demandant ce qu'ils doivent faire maintenant...
C'est quelques secondes après l'explosion qu'un Spectre apparaît au milieu de vous... Machinalement, sous l'effet de la surprise, Sylvestius effectue un pas en arrière, mais les autres Rêveurs ne semblent pas craindre sa présence... La forme vaporeuse à visage humain s'adresse à vous et affirme...


Panique est vaincue...

Sans comprendre réellement ce qui cloche, Sylvestius perçoit de la retenue dans la joie qui devrait animer cette déclaration...

Le barrage n'a plus lieu d'être...

Après un instant d'hésitation, le Spectre ajoute...

Faites votre possible, je vais mander les soigneurs...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Tlatloc le Ven 27 Juil 2007 14:52:11

Le calme qui suit la fureur de la bataille est presque encore plus angoissant que l'action. Sylvestius cherche désespérement sa Dame su regard, tout en se demandant quelle sorte de monstres, dans un monde où les flêches atteignent leur but envers et contre les lois de la nature, quelles abominations peuvent bien tenir en haleine aussi longtemps une soldatesque qui devrait être absolument invincible.

Plus que sa Dame, Sylvestius souhaiterait voir le monstre...

Et puis, il y a ce phénomène étrange, cette capacité à fixer deux lattes de bois ensemble, juste par apposition des mains. Là aussi, il faut comprendre! L'artisan ramasse deux brindilles, et les assemble pour vérifier une fois encore ce miracle. C'est prodigieux, et les implications sont sans limites! Pourra-t-il fixer des émeraudes directement sur des diamands, sans utiliser de métaux?

Il est tiré de sa rêverie par les gémissements des blessés, et se remet à chercher des yeux sa Dame. Celle-ci s'est retirée un peu plus haut, sous un dais au dessus du Parvis de la porte qu'ils colmattaient tous avec autant d'empressement quelques minutes plus tôt. Il décide d'aller la rejoindre afin de comprendre exactement la situation...
Alyaùs steryam vilnis nam, astryu cörianis velmùns!
Avatar de l’utilisateur
Tlatloc
Explorateur des plans
 
Messages: 397
Inscription: Ven 29 Juin 2007 12:34:11
Localisation: Mordor

Messagede Machuthu le Lun 30 Juil 2007 13:31:35

En s'approchant de la porte, à travers les espaces laissés libre par l'explosion, Sylvestius commence à distinguer la scène du combat...

Sept corps jonchent le sol, mais déjà, les premiers se redressent, deux fiers gaillards... Du premier coup d'oeil, l'artisan jauge leur équipement et doit bien admettre qu'il n'est pas sans charme... Certes, il ne correspond en rien à ce qu'il réaliserait, mais il doit reconnaître qu'il s'agit là d'un travail de grande qualité... Pour la première fois, il se rend compte que ce sont deux Voyageurs, comme lui, deux artisans à coup sûr... L'un d'eux ressemble à ces nomades du désert, ces marchands quoi parcourent l'étendue des terres connues, mais de toute évidence, ce n'est pas un marchand, il s'agit plutôt d'un guerrier, peut-être l'un de ces légendaires Djaïb... (hrp : Voir le site de Noctis pour plus d'info.)
L'autre voyageur, à l'allure d'un forgeron mais sa stature laisse présager un adversaire de taille...
D'autres se redressent peu à peu et il ne reste bientôt qu'une seule personne au sol, une femme... Elle ne semble pas blessée, au contraire de certains autres participants au combat, pourtant, tous semblent inquiets à son égard...

Dame Astrys commente la scène pour Sylvestius... Bien que visiblement inquiète pour la femme allongée, l'artisan sent la joie de la victoire percer dans sa voix... Cette joie, Sylvestius la comprend sans peine, il imagine aisément la crainte qu'il aurait ressenti si durant plusieurs nuit il avait eu à entendre ces hurlements de frayeur...


Ils sont tous seins et saufs... Nous n'en espérions pas autant... Espérons que la prophétesse survivra... C'est elle qui est allongée là... A en juger par son état, je pense qu'elle a subi un Retour de source... Cela se produit lorsque nous nous vidons totalement de l'énergie que la source à placé en nous... L'espace laissé libre se remplit alors d'un seul coup ce qui est une expérience violente ou le corps subit une décharge de pouvoir telle qu'il entre en transe... Certains de ces retours de sources peuvent être fatals... Nous pouvons être littéralement consumé par ce pouvoir qui déferle en nous...

Dame Astrys, voyant que sylvestius observe la scène en quête du monstre vaincu l'arrête de suite...

Inutile de chercher Panique, je pense qu'elle a été absorbée par l'épée...

La femme désigne alors une arme au sol... D'un rouge éclatant, Sylvestius à l'impression de contempler une lame qui sort juste du fourneau. L'arme est absolument magnifique, c'est un ouvrage comme l'artisan aimerait en voir plus souvent... Certes, les techniques utilisées sont traditionnelles, mais il s'agit là d'une véritable oeuvre d'art... D'un travail d'orfèvre appliqué à la forge...

Dame Astrys voyant l'intérêt de l'artisan pour l'arme poursuit...


C'est pour cela que je souhaite que tu créés... Tu es de ceux qui pourront réaliser de telles choses, de telles armes, de tels objets... Seuls les objets de grande qualité sont en mesure d'être enchantés, ils sont les seuls à pouvoir contenir un peu de la puissance du Rêve... J'ai vu que tu as fait instinctivement usage de ton pouvoir tout à l'heure...

Je ne suis pas Voyageuse et je ne saurais donc pas t'exprimer ce que tu ressens exactement, mais vois-tu, il existe des objets créés par le Rêve et des objets créés par les Voyageurs...

Vois-tu la porte de cette maison... C'est un objet créé par le Rêve, si je la sors de ses gonds et que je l'emmène avec moi, elle finira par disparaître pour reprendre sa place... Il en va de même pour tous les objets du Rêve...

Par contre, si un Voyageur créé un objet et que je m'en saisi, je peux l'emmener ou bon me semble... Sa place est celle que je décide de lui donner...

Vous seuls êtes en mesure de prélever des objets du Rêve pour les transformer, pour les façonner... Vous êtes les seuls à être capable de briser le lien qui retient un objet à une place donnée... Vous seuls pouvez lui en affecter une autre... C'est ce que tu as fait tout à l'heure, tu as attribué une nouvelle place aux planches que l'on te donnait...
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Messagede Tlatloc le Mar 31 Juil 2007 11:47:42

L'artisan ne réfléchit même pas...

Bien entendu, c'est là ma mission, je dois créer... Y a-t-il un conseil de ville, un althing ou un échevinnat auprès duquel je dois faire des démarches pour obtenir un atelier? Une bourse où je puis trouver des employés et des apprentis?


Alors qu'autour d'eux le chaos se résorbait, un autre sujet vint à l'esprit de l'artisan, qui habitué aux luttes mondaines de Fort-le-Kirkch sentait bien que ce nouveau domaine onyrique n'était pas sans tension.

Ma Dame, sommes-nous en guerre? Depuis que nous sommes là, je ne vois que guerriers et archers, toutes défenses dehors...Quelle est la situation de cet endroit? Cette chose, enfermée dans ce splendide glaive, est-ce juste une horreur naturelle, ou bien faisait-il partie d'une stratégie ennemie?

La présence même du Djaib était en soi une menace, les pires horreurs circulaient sur ce peuple et il était impossible de trier le bon grain de l'ivraie. Leurs exactions n'avaient d'égales que leur opportunisme, et nombreux étaient les récits terrifiants où tels des charognards ils parachevaient dans l'horreur les nombreux drames qui touchaient ceux du réel. Ne disaient-on pas dans toutes les tavernes que les Djaibs pouvaient se contacter d'un simple sifflement, peu importait l'endroit où il se trouvaient. Ne disait-on pas non plus qu'ils vénéraient des divinités innomables qui exigeaient d'eux de lourds sacrifices? N'étaient-ils pas tenus responsables des pillages récurrents qui avaient lieux dans les marches des royaumes cotiers, avec pour signature la marque du sang? Sylvestius frémit en repensant à ces ragots, tout en les minimisant, car certains disaient qu'il s'agissait des meilleurs guerriers des hautes terres, qu'une fois convaincu par leur cause il n'y avait d'alliés plus fidèles, ou encore que leur champs était gage de victoire. Bref, d'un côté comme de l'autre, un ramassis d'incongruité qui semblait simplement dénoté la profonde méconnaissance de ce peuple. Les Djaïbs... Il faut vraiment savoir ce qui se trame ici, pensa l'artisan, car si cela se trouve, je ne suis pas du bon côté de la barrière...

Malgré l'affection que Sylvestius portait à son mécène, il n'était pas sans lien avec ce courant populaire de Fort le Kirkch qui tendait à profiter de la situation politique tendue pour renforcer les pouvoirs plébéiens, et qui rêvait déjà d'une assemblée de patriciens pour contrebalancer le pouvoir absolu des maîtres de la ville. Si sa Dame avait bien précisé que dans le rêve rien de ceci n'était possible, puisqu'elle avait un peu plus tôt renoncé à son rang en ces lieux, il semblait bien tout de même qu'il y ait des luttes sérieuses, et il fallait impérativement en connaître les tenants et les aboutissants...Néanmoins il espérait secrètement qu'il n'en était rien, car dans la réalité cela lui semblait déjà bien assez difficile...
Alyaùs steryam vilnis nam, astryu cörianis velmùns!
Avatar de l’utilisateur
Tlatloc
Explorateur des plans
 
Messages: 397
Inscription: Ven 29 Juin 2007 12:34:11
Localisation: Mordor

Messagede Machuthu le Mer 01 Aoû 2007 12:33:57

Un Rêveur s'approche et demande à Astrys... [/i]

C'est bien la première nuit de ce voyageur, n'est-ce pas ?

Dame Astrys, surprise confirme d'un signe de tête et interroge du regard son interlocuteur mais l'homme continue sans se soucier de paraître étrange...

Si je venais à lui donner le surnom de 'Celui-qui-créé' cela vous paraîtrait-il lui convenir ?

Dame Astrys affiche une expression qui signifie toute la justesse d'une telle expression à l'égard de Tlatloc...

Je crois qu'aucun surnom ne lui irait mieux que cela, en effet... Mais enfin, quel est le sens de toutes ses questions...

* L'homme *

La prophétesse... Elle le cherche... Elle vient de dire qu'il leur fallait trouver celui qui crée et que c'était sa première nuit...

Les Rêveurs présent s'écartent alors pour laisser un couloir libre entre la femme au sol et Sylvestius...

(hrp : Rdv sur le sujet : Champs de bataille... )
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Précédent

Retourner vers La Voie des Ombres...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 11 invités