TRAINING - EVE

Modérateur: Astro Buck

TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Jeu 17 Aoû 2017 15:40:16



HOLLOW EARTH EXPEDITION


Image


Paris, 1909...

Il paraît que c'est l'Eté. Pourtant, c'est un ciel gris sale qui s'étale sur le Maquis de Montmartre. C'est l'un des quartiers les plus pauvres de la capitale. Des centaines de masures de bric et de broc, aux géométries approximatives, semblent s'y bousculer. Elles sont appuyées les unes sur les autres comme un jeu de dominos sur le point de s'effondrer. Leur apparence contraste brutalement avec les clochetons d'un blanc immaculé, presque aveuglant, du Sacré Cœur, qui jaillissent au beau milieu de ce chaos de toitures crevées, de cet agglutinement de murs noircis par l'humidité :


Image


C'est dans ce quartier que le petit théâtre ambulant dans lequel Eve travaille s'est installé. Un premier spectacle a été donné, non loin, dans le Square Saint-Pierre, pour le plus grand ravissement des enfants :

Image

A la fin de la représentation, Carlo, le vieux marionnettiste, comme à son habitude, s'assoit à côté d'Eve et de son "petit peuple de bois" puis, d'un air mélancolique, regarde partir un à un les spectateurs.

Image


Tout à coup, quelque chose semble attirer l'œil de Carlo, qui se lève et s'approche d'une chaise. Sur celle-ci se trouve un journal, abandonné là par un spectateur. Le vieux marionnettiste, l'air très intrigué, le feuillette rapidement et se parle à lui-même tout en lisant.

[CARLO] - Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? (Il lit à haute voix une partie de l'article.)Cet automate médical exécute avec une précision chirurgicale les gestes dignes des plus grands praticiens. On pourrait le croire animé d'une vie propre et pourtant ce n'est pas un être de chair... (Il jette le journal sur le sol.) Maudits inventeurs du diable ! Peuh ! S'ils se mettent à fabriquer des marionnettes sans fil, qui s'animent toutes seules, que vont devenir les gens de ma profession ? Ah, quelle triste époque.

Le vieil homme, tout en maugréant, commence à ranger son matériel.


*****************************************************************************************************************



Alors les regles d écriture sont simples et identiques quelques soit le forum ou tu joues


Tu écris tes textes à la 3ème personne en essayant d'avoir au moins une 20 aine de lignes.
Afin d'étoffer ton texte, tu peux y inclure les états émotionnels, les ressentit, les introspections de ton personnage, en plus de ses actions physiques visible de tous ou de ses paroles. Il n'y aura qu'en période de combat ou les joueurs sont autorisés à faire des posts plus court détaillant leurs mouvements ou techniques d'attaques. Nous en reparlerons.

Le MJ peut t'envoyer des informations privées par PM. Tu es libre de les cacher aux autres personnage ou de les leur donner (en les recopiant), mais dans ce cas, ces informations ne peuvent être affichée que en mode parole.

Dans ce premier post, commence par décrire physiquement ton personnage de façon précise, ce qu'on voit en la regardant et tu rajoutera toujours la photo de l'avatar pour appuyer ton texte (et non pas le remplacer). Durant l'aventure, il te faudra utiliser ce meme post à chaque fois que tu croisera un nouveau joueur et il te suffira de faire un "copier coller" du texte pour représenter ton personnage aux autres


Enfin, dans tes écris,vérifie bien ton orthographe et ton texte avant d'envoyer, et utilise les balises comme expliqué ci dessous :



  1. les paroles du personnage seront écrites en mode NORMAL, précédées par un... "[NOM DU PERSONNAGE] - " (donc en majuscule + tiret )

    [NOM DU PERSO] - blablabla



    S'il crie ou chuchote, tu peux jouer avec la taille de police => balise [ size=75] [/size]

    [NOM DU PERSO] - je chuchotte


    [NOM DU PERSO] - Je crie ou JE CRIE!




  2. Toute description sera faite en italique. Balise [i ][/i]

    Par description on sous-entend tout ce qui concerne les actions physiques du perso, ses attitudes de mouvement et éventuellement des détails liés au décors qui l'entoure et qui pourraient faire vivre l'ambiance...Attention toutefois à ne pas faire avancer le scénario et ne pas avantager le personnage (Donc on peu décrire un oiseau qui passe, un chat qui miaule, mais pas un inconnu qui te donne une arme, un billet qui traine sur la table etc..)


    Tu peux également mettre des réflexions personnelles non perceptibles par les autres participants à la scène. Mais attention à ne pas influencer le RP des autres joueurs en divulguant des infos secrètes( ex. Il savait que le coffre était piégé et préférait attendre que quelqu'un d'autre l'ouvre => Aucun joueur n'aura envie d'ouvrir le coffre ;))



  3. Une pensée sera placée entre " * " (astérisque)

    *CA ME GONFLE CES REEEEGLES*

    Ici aussi, on peut marquer les pensées intimes du perso mais attention à ne pas influencer le RP des autres joueurs en divulguant des infos personnelles( ex. *Putain, dés qu'il a le dos tourné, je le bute!!!* => Le dit joueur ne te tournera curieusement jamais le dos ;))




  4. Une expression ( un ton ou un geste particulier) pourra être placé entre " " (guillemets)



  5. Les discussion HRP se font dans le salon de la taverne ainsi que les jet de dés (ou par PM)



MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: TRAINING - EVE

Messagede EVE le Jeu 17 Aoû 2017 21:28:46

Un petit automate se démarquait parmi les marionnettes, ses mouvements étaient mécaniques, lents et réglés comme une horloge, et ses vêtements semblaient venir d'un autre âge. Durant le spectacle, il avait déambulé sur la scène parmi le "petit peuple de bois" avec un regard fixe et impénétrable puis s'était tenu parfaitement immobile dans un coin. Il était resté ainsi, imperturbable, jusqu'au départ des jeunes spectateurs.

Image


L'automate avait l'apparence d'une jeune fille brune aux yeux bleus, toute vêtue de noir et portant un chapeau haut-de-forme avec des sortes de lunettes d'aviateur sur le dessus. Son look détonnait par rapport aux autres marionnettes qui étaient habillées avec des vêtements plus traditionnels, à se demander d'où venait ce mystérieux automate et pourquoi il était là. Mais l'allure vestimentaire de l'automate n'avait visiblement pas dérangé les enfants venus voir le spectacle et sa prestation sur scène était quasiment passée inaperçue.

Lorsque le vieux marionnettiste se leva pour récupérer un journal posé sur une chaise, l'automate resta immobile mais son regard bleu bougea très légèrement, comme pour suivre les gestes du vieil homme. Il ne broncha pas davantage en entendant les propos de l'humain, seuls les yeux de l'automate avaient encore une fois eu un petit mouvement quasi-imperceptible pour se fixer sur le journal jeté au sol, comme s'ils essayaient d'en déchiffrer le contenu.


*L'avenir appartiendrait-il aux automates au point de menacer les professions des humains ?*
Image
Avatar de l’utilisateur
EVE
Marcheur des plans
 
Messages: 94
Inscription: Mar 08 Aoû 2017 19:23:31

Re: TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Ven 18 Aoû 2017 02:00:02

Sans quitter la scène du petit théâtre, où elle se tient dans une immobilité parfaite, les organes sensoriels ultra-perfectionnés d'Eve lui permettent de distinguer la couverture du journal aussi bien que si elle tenait la feuille de chou entre ses mains :

Image


La créature humanoïde dont il s'agit est appelée "automate". Il faut dire que les humains disposent de peu de mots pour nommer ceux qu'on appellera plus tard des "robots". Etymologiquement, Eve le sait bien, "automate" signifie simplement "capable de se mouvoir par soi-même". Mais le terme ne précise pas si cette faculté de mouvement s'accompagne de sensation, de pensée, de conscience... Se pourrait-il que cette Mlle Claire soit plus qu'un simple automate et qu'en elle vibre un véritable fluide vital ?

Eve sollicite son mécanisme oculaire pour zoomer sur la partie de l'image qui l'intéresse plus particulièrement :


Image


Difficile de se faire une opinion à partir d'un simple dessin en couleur. Ce qui est frappant, un effet sans doute voulu par l'artiste, c'est le contraste entre l'infirmière-automate et celle, de chair et de sang, qui se tient sur sa droite.

Les deux présentent une certaine ressemblance : vêture, coiffure, traits du visage. Mais l'automate se distingue par une certaine fixité de l'expression, sans doute son visage n'a-t-il pas la plasticité qui permet au visage humain de disposer d'un panel infini d'expressions. Le geste raide dont elle brandit l'instrument chirurgical pour le donner, sans se retourner, sans le regarder, au médecin qui se trouve derrière elle, est également assez éloigné d'une gestuelle proprement humaine.

Enfin, ce qui intrigue Eve, c'est l'espèce de tuyau ou de câble qui relie l'ombilic de Mlle Claire à la table roulante. Quelle est sa fonction ?

En définitive, l'examen de cette couverture de journal amène à Eve plus de questions que de réponses...

Une dernière chose qu'elle apprend : cet automate officierait à l'Hôpital Bretonneau. Eve se projette mentalement un plan de Paris. Sa banque de données contient l'information : cet hôpital, situé rue Carpeaux, au Nord-Est du cimetière de Montmartre, est tout proche du Square Saint-Pierre, à peine une vingtaine de minutes pour un piéton humain. Serait-ce un signe du destin ? Mais le concept de "destin" a-t-il un sens pour Eve ?

Le vieux Carlo empile en sifflotant les bancs dans sa roulote. Bientôt, il rangera les marionnettes, chacune dans sa boîte en fer blanc rembourrée de paille et de papier journal.
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: TRAINING - EVE

Messagede EVE le Ven 18 Aoû 2017 08:58:50

*Il me faut en savoir plus.*

Le petit automate, après s'être assuré que personne aux alentours n'observait la scène, se met à se mouvoir très doucement, dans des gestes lents, mécaniques, comme s'il était animé avec des engrenages et autres rouages d'une horloge, et il se déplace pour se rapprocher du vieil homme qui était en train de ranger ses marionnettes. L'automate se penche brièvement, comme pour faire une révérence, comme pour saluer son interlocuteur, puis une voix douce se fait entendre, presque dans un murmure :

[EVE] - L'automate est curieux mais il est aussi inquiet pour l'avenir du marionnettiste. L'automate a lu l'article dans le journal et il souhaiterait obtenir plus d'informations sur l'automate médical. L'automate sait où se trouve l'automate médical. (Elle fait une pause et bouge lentement un bras pour désigner une direction.) L'hôpital où travaille l'automate médical se situe à une vingtaine de minutes d'ici. (Le bras reprend lentement sa position initiale tandis qu'elle continue de parler dans un doux murmure qui se veut calme et posé.) Le marionnettiste n'aimerait-il pas, comme l'automate, vérifier les faits décrits dans le journal et voir l'automate médical de ses propres yeux ?

L'automate se penche encore une fois pour saluer son interlocuteur, faisant une nouvelle révérence, puis, avec des mouvements lents et mécaniques, il entreprend de s'assoir très lentement aux côtés du vieil homme. Il demeure ensuite de nouveau immobile, le regard sans expression et fixé droit devant lui, comme s'il avait terminé de faire un de ses numéros sur scène.

*Mes propos suffiront-ils à éveiller la curiosité du vieux marionnettiste ? Nous allons vite le savoir.*
Image
Avatar de l’utilisateur
EVE
Marcheur des plans
 
Messages: 94
Inscription: Mar 08 Aoû 2017 19:23:31

Re: TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Ven 18 Aoû 2017 12:57:30

Carlo allonge délicatement un Polichinelle dans son lit de paille. Dès qu'Eve prend la parole, il suspend son geste, comme pétrifié.

C'est un émerveillement continuel, pour le vieil homme, d'entendre la voix de cette étrange poupée mécanique. Il doit réprimer le réflexe, encore tenace, de regarder autour de lui pour chercher où pourrait bien se cacher le ventriloque. L'affection qu'il nourrit pour Eve est mâtinée d'une pointe de terreur sacrée.

Il pourrait paraître étonnant, d'ailleurs, que Carlo ait réagi si violemment à la lecture de l'article qui vante les capacités de l'automate Mlle Claire. Depuis qu'il a intégré Eve dans sa petite troupe, n'est-il pas lui-même complice de cette automatisation qu'il accuse d'être un danger pour sa profession ?

Eve a des notions de psychologie humaines suffisantes pour interpréter ce comportement. Sans doute le vieux marionnettiste nourrit-il des sentiments ambivalents à l'égard de cette "marionnette sans fil". Et sans doute une part de son esprit n'a pas encore totalement accepté la réalité de son existence et de sa nature.

Il lève ses mains à hauteur de ses yeux et en agite rapidement tous les doigts, encore agiles en dépit de l'arthrose qui les ralentit et les ankylose un peu plus chaque jour. Puis il regarde Eve, d'un air embarrassé. Pris au dépourvu par les sollicitations de sa petite compagne, l'homme semble en proie à des réflexions conflictuelles.


[CARLO] - Je comprends que tu recherches la compagnie de tes semblables. Je le comprends et en même temps cela me fait peur. N'es-tu pas heureuse à mes côtés ?

Le vieil homme cache ses yeux dans sa main.

[CARLO] - Et puis je fuis les hôpitaux comme la peste. Je n'ai jamais remis les pieds dans un endroit semblable depuis...

Un soubresaut agite les épaules de Carlo. Eve sait que cet homme a traversé de douloureux événements dans sa vie. L'affection démesurée qu'il voue à ses marionnettes, un peu comme si elles étaient ses enfants, répond à un manque abyssal dans sa vie. Eve a déjà connu un homme traversé par de tels sentiments, il y a de ça... fort longtemps. Ce désir de combler l'absence d'un être cher par des poupées ou des automates, peut-être s'agit-il là de ce qu'on pourrait appeler un "syndrome de Gepetto" ?

Carlo essuie ses yeux, pourtant secs, mais où brille une larme secrète. Puis il regarde Eve avec une expression empreinte d'amour paternel.


[EVE] - Mais je ne peux rien te refuser. Je me refuse à aller là-bas. Toutefois, deux clowns de notre compagnie ont pour projet de faire la tournée des hôpitaux de Paris. Peut-être pourrais-je les convaincre de t'emmener avec eux... ?
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: TRAINING - EVE

Messagede EVE le Ven 18 Aoû 2017 16:38:46

Comme à chaque fois, le marionnettiste se raidit en entendant la douce voix de l'automate, une réaction normale pour un vieil homme qui vivait habituellement avec que des silencieux compagnons en bois. Même avec le temps qui passait, l'humain ne pourrait visiblement jamais s'habituer au fait qu'un automate puisse parler. L'automate ne lui en tenait jamais rigueur, il savait que la plupart des humains avaient peur de lui dès qu'ils découvraient qu'il avait une volonté propre, le considérant alors comme une créature du démon. L'automate avait d'ailleurs été surpris que le marionnettiste ne le chasse pas mais il avait bien vite compris pourquoi.

L'automate demeura impassible tout en écoutant la réponse du vieil homme, malgré son regard figé, il était très attentif à son environnement et surveillait sans cesse pour éviter de se faire surprendre si par mégarde il manifestait des signes de vie au moment où il ne le fallait pas. Il laissa l'humain s'exprimer jusqu'au bout puis, lorsque ce dernier eut terminé de parler, il se releva avec lenteur et recommença à se mouvoir sur la scène comme s'il faisait un petit numéro de démonstration. Ainsi de vue extérieure, les badauds qui passaient par là pouvaient simplement penser que le marionnettiste faisait des tests de fonctionnement de l'automate et qu'il n'y avait rien d'anormal. La douce voix s'éleva à nouveau dans un murmure :


[EVE] - L'automate apprécie la compagnie du marionnettiste et il sait que c'est réciproque. (Elle fit une petite courbette en disant ces mots.) Mais l'automate ne peut pas rester inactif à faire toujours les mêmes choses, il a besoin de nouveauté et de découverte pour s'épanouir.

L'automate fit quelques pas de danse sur la scène, lents et mécaniques, se donnant en spectacle durant quelques instants, puis, tout en continuant de faire des mouvements du corps exécuté en cadence, à pas mesurés, sur une musique imaginaire, il reprit la parole d'une voix cristalline :

[EVE] - L'automate aime voyager avec le marionnettiste, il aime aussi regarder la joie des enfants lorsque le marionnettiste les divertit avec ses compagnons de bois. L'automate n'aime pas les clowns, il n'a pas confiance. Seule la présence du marionnettiste rassure l'automate, lui seul peut le préserver du danger mais aussi l'aider à poser les bonnes questions sur l'automate médical, l'automate ne peut pas le faire lui-même sans risquer de se trahir.

L'automate stoppa sa petite danse et se rapprocha à nouveau du vieil homme, en avançant lentement, le tout en ajoutant encore de sa voix douce et posée :

[EVE] - Le marionnettiste n'aimerait-il pas surmonter son chagrin et apporter de la joie aux enfants malades à l'aide de ses compagnons de bois ? L'automate a besoin du marionnettiste et le marionnettiste a besoin de l'automate.

Le regard de l'automate se leva pour fixer celui du vieil humain durant une brève fraction de secondes puis il refixa droit devant lui, cessant alors tout mouvement, de nouveau inexpressif et inerte, sans vie apparente.
Image
Avatar de l’utilisateur
EVE
Marcheur des plans
 
Messages: 94
Inscription: Mar 08 Aoû 2017 19:23:31

Re: TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Sam 19 Aoû 2017 01:26:31

Le pas de danse qu'Eve a exécuté a attiré quelques enfants, qui se sont avancés d'un pas timide, bientôt suivis par d'autres, ainsi que par leurs parents. Et peu à peu, une foule de nouveaux spectateurs s'amasse devant le petit théâtre, s'installant sur les chaises et les bancs que Carlo n'avait pas encore fini de ranger.

Image


Le marionnettiste fronce les sourcils et, abritant sa bouche de la main, chuchote à l'attention d'Eve :

[CARLO] - Nous remettrons cette conversation à plus tard. Il semblerait que j'ai commencé à plier bagages trop tôt ! Notre travail ici n'est pas terminé.

Soudain, Carlo abat brutalement le rideau sur Eve et, à l'abri des regards, ajoute ces mots sèchement :

[CARLO] - Et puis non, nous ne reprendrons pas cette conversation, j'estime qu'elle est close ! Jamais je n'irai à l'hôpital Bretonneau, tu m'entends ? Jamais ! Et réflexion faite, avec ou sans moi, tu n'iras pas non plus. Allez, en piste ! Notre jeune public nous attend.

Eve perçoit dans le marionnettiste une violence qu'elle n'avait jusque-là jamais soupçonnée. Il semblerait que l'évocation d'enfants hospitalisés ait réveillé en lui de douloureux souvenirs, associés à une sourde colère et à une profonde amertume. Eve comprend qu'elle ne parviendra pas à le faire revenir sur sa décision. Si elle désire se rendre à l'hôpital Bretonneau, elle ne pourra compter que sur elle-même.

De l'autre côté du rideau, les enfants s'impatientent et scandent en criant le nom de la vedette des marionnettes :


[ENFANTS] - Gui-gnol ! Gui-gnol !Gui-gnol !

Carlo frappe trois coups de bâton sonores contre le bois de son théâtre pour annoncer le commencement d'une nouvelle représentation.

Image
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: TRAINING - EVE

Messagede EVE le Sam 19 Aoû 2017 08:30:57

*Voilà bien un événement inattendu et plutôt fâcheux.*

Bien qu'il fut très frustré par cet échec, l'automate ne le montra pas, demeurant stoïque face aux propos assez cinglants du marionnettiste. Depuis le temps qu'il côtoyait les humains, il avait bien compris que c'était des êtres imprévisibles et que la plupart du temps il ne pouvait pas compter sur eux. L'automate aussi avait perdu un être cher et pourtant il était arrivé à surmonter cette épreuve, il avait espéré que le marionnettiste fasse de même mais visiblement c'était peine perdue. Malgré sa profonde déception, l'automate savait faire preuve d'une grande patience, le temps n'avait pas d'emprise sur lui et il savait que, tôt ou tard, il réussirait à obtenir de nouvelles informations pour agrandir ses connaissances.

*La quête du savoir est décidément un chemin bien solitaire.*

L'automate hésita ensuite de la conduite à tenir, devait-il jouer encore le jeu ou bien se rebeller ? Il ne voulait pas attirer l'attention sur lui et il se maudit pour avoir exécuté des pas de danse, il avait pensé que cela aurait égayé le vieil homme mais ça n'a clairement pas eu l'effet désiré, cela avait au contraire écourté la conversation. L'automate se mit rapidement à réfléchir à sa situation. Il décida finalement de laisser le bénéfice du doute au marionnettiste, se disant que ce dernier n'avait pas réellement pensé à ce qu'il disait, que c'était ses émotions qui avaient parlé pour lui, qu'il reviendrait sur sa décision.

*Et si ce n'est pas le cas, et bien nos chemins se sépareront là, il ne pourra pas m'empêcher de partir. Comme tous les autres, il a peur de moi. Et même s'il essayait de dire aux autres que je suis un automate qui parle, personne ne le croirait et il serait pris pour un fou. Il a beaucoup plus à perdre que moi dans cette histoire. Je parviendrais à mes fins, j'obtiendrais les réponses à mes questions avec ou sans son aide.*

Et c'est sur ces pensées déterminées que le petit automate alla reprendre sa place sur la scène. Caché à la vue de tous derrière les rideaux, étrangement ses mouvements n'étaient plus du tout lents ou mécaniques lorsqu'il se déplaça, il semblait même flotter dans les airs comme par magie, quel était donc ce prodige ? Et enfin, lorsque les trois coups se firent entendre, il était fin prêt pour la nouvelle représentation qui s'annonçait.
Image
Avatar de l’utilisateur
EVE
Marcheur des plans
 
Messages: 94
Inscription: Mar 08 Aoû 2017 19:23:31

Re: TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Sam 19 Aoû 2017 13:05:32

Le spectacle est, comme toujours, un succès et c’est à regret que, celui-ci touchant à sa conclusion, les enfants se dispersent dans les allées sablonneuses du square. Ainsi qu’il avait déjà commencé à le faire quelques instants plus tôt, Carlo remballe son matériel, mais cette fois avec un empressement et une nervosité qui n’échappent pas à Eve.

Le marionnettiste attèle Cocotte, la vieille jument, à sa roulotte et lui intime l’ordre de se mettre en route. Lentement, péniblement, l’équipage descend les pentes étagées du square Saint-Pierre, dont la verdure monte à l’assaut de la Butte Montmartre jusqu’aux portes de l’église basilique, blanche et byzantine, du Sacré-Cœur.


Image


En chemin, Eve et Carlo croisent de nombreux promeneurs, femmes et enfants qui, soufflant comme des bœufs, escaladent le chemin pentu. Ils s’écartent pour laisser passer le lent véhicule, avec une expression de reconnaissance dans les yeux : cela leur offre une pause régénératrice qu’ils n’auraient pas osé s’accorder autrement, par orgueil, de crainte que les regards extérieurs n’interprètent cette halte comme une expression de faiblesse et de découragement.

Image


Enfin, le théâtre ambulant s’engage dans la rue Ronsard, où passent les omnibus automobiles desservant l’arrêt du square.

Image


Quelques minutes plus tard, Eve et Carlo regagnent les chemins sombres et étroits qui sinuent entre les cahutes biscornues du Maquis de Montmartre, dont le bois noirci et l'agglutinement chaotique contraste violemment avec les façades lumineuses et la géométrie dure des immeubles haussmanniens en bordure desquelles il s'étend.

Image


Ce quartier est menacé par les promoteurs immobiliers et les urbanistes qui projettent de faire disparaître ce qu’ils considèrent comme une lèpre enlaidissant la capitale. Pourtant, après les travaux d’Hausmann, le Maquis est peut-être le vestige le plus authentique de l’ancien Paris, avec son tracé indiscipliné, son Château des Brouillards, sa Tour du Philosophe, et ses derniers moulins dont les roues, sous une brise avare, tournent mollement avec de longs grincements lugubres.

Carlo fait enfin halte et laisse sa roulotte, après en avoir soigneusement verrouillé les portes, dans l'arrière cour - autant dire le terrain vague - d'une masure en ruine. A la nuit tombée, il s’en va rejoindre les autres saltimbanques autour d’un brasero, pour manger une soupe douteuse et boire jusqu’à ce que l’ivresse noie sa conscience dans les eaux d’un profond sommeil.
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: TRAINING - EVE

Messagede EVE le Sam 19 Aoû 2017 14:36:27

*Bon il est temps pour moi de partir et de reprendre ma route solitaire. Ainsi je ne serais plus un fardeau et une source d'angoisse pour ce vieil homme.*

L'automate avait très bien vu la nervosité du marionnettiste et son empressement de quitter le lieu du spectacle. Il ne lui avait même pas adressé la parole sur le chemin de retour au camp des saltimbanques, montrant clairement que la discussion n'était plus possible.

*Si je reste, il continuera de vivre dans la crainte de ma présence et tôt ou tard il va faire quelque chose qu'il va ensuite regretter, je préfère éviter cela.*

L'automate se met alors à léviter jusqu'aux portes verrouillées de la roulotte et les inspecte attentivement. Jusqu'à présent, il avait passé toutes les nuits dans ces lieux sans véritablement broncher, après tout cela faisait parti du jeu de se faire passer pour un automate parmi les marionnettes mais maintenant ce n'était plus possible, pas après avoir vu le comportement du marionnettiste aujourd'hui, il n'était donc pas question de rester enfermé une nuit de plus dans cette roulotte. L'heure de la liberté avait sonné, l'automate avait rejoint le marionnettiste de son plein gré pour découvrir quelque chose de nouveau et de voyager, ce temps était désormais révolu, il était un être pensant, il était fait pour être libre et explorer le monde, pas pour rester éternellement en compagnie d'un vieil humain au caractère visiblement instable.

*Je pensais pouvoir lui faire confiance mais j'avais tort, il est comme les autres humains, imprévisible et destructeur avec les choses qu'il ne comprend pas. Sa réaction violente de tout à l'heure a démontré qu'il avait peur, et je n'ai nullement envie de vivre à nouveau le rejet et la crainte, c'est quelque chose de dangereux. Il faut que je parte au plus vite avant qu'il soit trop tard et que cette histoire finisse mal.*

L'automate cherche donc à crocheter le verrou avec l'aide d'un éventuel outil qui peut se trouver dans la roulotte.

*M'enfermer ne résoudra pas son problème, ça ne peut que l'empirer, si je ne parviens pas à sortir d'ici pour partir, le marionnettiste risque d'avoir une très mauvaise surprise demain matin, alors j'espère sincèrement pour lui que je vais réussir à déverrouiller ces portes.*
Image
Avatar de l’utilisateur
EVE
Marcheur des plans
 
Messages: 94
Inscription: Mar 08 Aoû 2017 19:23:31

Re: TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Sam 19 Aoû 2017 14:53:20

EVE a écrit:L'automate cherche donc à crocheter le verrou avec l'aide d'un éventuel outil qui peut se trouver dans la roulotte.


[hrp]Cette tentative d'évasion se décompose donc en 2 actions :

1°) "chercher un éventuel outil"

2°) "essayer de crocheter le verrou"

En termes de Compétences, cela concerne 2 Compétences : Investigation pour la première, Vol pour la seconde.

Si tu ne possèdes pas la Compétence demandée, cela signifie que (à moins de posséder le Talent "Touche-à-tout")tu auras, dans cette Compétence un niveau = à Attribut de base - 2.

Imaginons par exemple que tu n'ais pas la Compétence Vol, celle-ci étant basée sur l'Attribut de base Dextérité, tu auras donc un niveau en Vol égal = Dextérité - 2

Cela étant dit, il est temps de procéder à ton premier Jet de Dé, une étape importante du Training :
[/hrp]


http://forum.ventsombre.net/viewtopic.php?f=295&t=14119
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: TRAINING - EVE

Messagede EVE le Sam 19 Aoû 2017 15:02:20

[hrp]Enregistrement N° : 50639[/hrp]
Image
Avatar de l’utilisateur
EVE
Marcheur des plans
 
Messages: 94
Inscription: Mar 08 Aoû 2017 19:23:31

Re: TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Sam 19 Aoû 2017 16:34:20

Trouver des outils de crochetage improvisés ne devrait pas être difficile étant donné le bric-à-brac abondant qui encombre la roulotte. C'est surtout le manque de lumière qui complique la tâche.

Cependant, Eve a la main heureuse, farfouillant presque à tâtons, elle parvient à trouver des épingles de diverses tailles parmi les accessoires des marionnettes.

La porte de la roulotte est fermée par une simple serrure encastrée. Eve introduit une épingle à l'intérieur en essayant de déverrouiller ce mécanisme qui, à ses yeux, est des plus primitifs. Et pourtant...

L'épingle se casse et l'extrémité cassée reste coincée dans la serrure, totalement inextirpable.

Pour sortir de sa "prison", Eve devra recourir à d'autres moyens.
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: TRAINING - EVE

Messagede EVE le Sam 19 Aoû 2017 17:26:37

L'automate lâche un petit soupir de dépit lorsque l'épingle se casse dans la serrure, le crochetage n'était pas dans ses cordes, mais il était bien déterminé à sortir de cette roulotte, par tous les moyens. Il se met alors à sonder calmement les lieux malgré le manque de lumière, à la recherche d'une autre issue, que ce soit une fenêtre ou une autre porte ou même un passage secret.

*Il FAUT que je sorte d'ici, coûte que coûte, quitte à employer la manière forte et à défoncer la porte avec l'aide d'un marteau, d'une hache ou d'un autre outil qui me tombera sous la main !*
Image
Avatar de l’utilisateur
EVE
Marcheur des plans
 
Messages: 94
Inscription: Mar 08 Aoû 2017 19:23:31

Re: TRAINING - EVE

Messagede Astro Buck le Sam 19 Aoû 2017 22:55:30

La recherche d'une autre issue n'est pas concluante. Il y a bien une petite fenêtre sur le côté, à travers laquelle Eve avait pu contempler le paysage pendant le voyage entre le square Saint-Pierre et le Maquis de Montmartre, mais elle est grillagée. Le vieux Carlo a pris ses précautions !

Toutefois, de toute évidence, l'homme a surtout cru devoir se prémunir contre une tentative d'effraction en provenance de l'extérieur, plutôt que de l'intérieur. En effet, ses organes oculaires s'accoutumant peu à peu à l'obscurité, Eve n'a pas à fouiller longtemps avant de trouver la manivelle en fer avec laquelle Carlo ouvre les battants de son petit théâtre.

Introduisant une extrémité de l'outil dans une fente de la porte, du côté des gonds, elle s'en sert comme d'un pied de biche, faisant levier pour exercer une forte pression sur le panneau de bois.

Avec un bruit de cassement sec, les gonds se rompent et la porte se déboîte entièrement, s'abattant sur le sol de la cour en terre battue. Une bouffée fraîche d'air nocturne caresse le visage d'Eve. Le ciel présente une légère luminescence, mais aucune étoile n'apparaît à cause des nuages qui l'opacifient.

Le quartier est silencieux. Deux chats curieux, allongés sur une palissade, observent l'automate qui est enfin... LIBRE!
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2264
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Suivante

Retourner vers HEX - Archives

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron