SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Forum strictement RP

Modérateur: Astro Buck

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Franco le Dim 15 Avr 2018 21:38:36

Franco analysait l'appareil tout en parlant

[FRANCO] - A dire vrai, le parachute, ce n'était pas pour ce que vous pensez. Je me disais que si vous pouviez voler a raz du balon, je pourrais probablement sauter au sommet du monstre, me laisser glisser par les cordes, reprendre le livre et plonger dans le vide pour finir en parachute pour atterrir sans encombre

Mais cela sous entendrait qu'il faudrait un deuxieme pilote pour ramener le flyer à bon port


Et comme vous n'etes pas en état de piloter et que le père n'est surement pas entrainé au saut en parachute, cette idée est sougrenue je l'admet..

je vais donc prendre les commandes, mais je vous prierais de me dire ce que nous sommes supposé faire car je n'en ai aucune idée.
Perso de Alex dans HEX
Avatar de l’utilisateur
Franco
Arpenteur des plans
 
Messages: 133
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:39:21

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Rév Everard Digby le Dim 15 Avr 2018 21:49:03

[DIGBY] - Allons messieurs pour l’amour de Dieu, du calme !

Digby sortit une fiole bouchonnée de sa sacoche contenant un liquide blanc, vraisemblablement de l’eau.
Après avoir débouchonné le flacon, il humecta son index et majeur droit et fit un signe de croix sur la carlingue du flyer.


[DIGBY] - Seigneur, toi qui est miséricordieux, protège cet avion dans son entreprise périlleuse mais louable.

Le Révérend s’approcha ensuite de Franco. Et lui fit un signe de croix sur le front.

[DIGBY] - Protégé également ce pilote.

Il mit ensuite les mains tournée vers le ciel.

[DIGBY] - Ainsi que ton humble serviteur.... Bon Franco montons à bord. Si possible volez pile à leur hauteur. En les braquant avec l’arme on pourra peut-être les forcer à atterrir. Quelques tirs dans la nacelle devront les faire atterrir dans le pire des cas. Nous tenterons d’atterir le plus près possible d’eix pour pouvoir les cueillir avant qu’il ne s’echappe. Nous bénéficions d’un effet de surprise, ils ne doivent certainement pas s’attendre à ce qu’on les prenne en chasse.
Avatar de l’utilisateur
Rév Everard Digby
Arpenteur des plans
 
Messages: 134
Inscription: Mer 07 Mar 2018 19:34:59

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Astro Buck le Dim 15 Avr 2018 23:25:32

Wilbur descend de l'aéroplane et laisse fuser un petit rire sec tout en assenant sur l'épaule de Franco une claque amicale.

[WILBUR] - Ahouille ! Damn'it !

L'Américain mord sa casquette pour contenir les cris de douleur qu'il semble avoir envie de de pousser. En effet, par oubli, c'est de sa main blessée qu'il a frappé l'épaule de Franco. Il reprend rapidement son self-control.

[WILBUR] - Je viens de remporter une partie de poker, cher ami ! Eh oui, c'était un coup de bluff de m'installer aux commandes. Vous voyez bien que nous n'avons pas encore installé le Flyer sur son rail de lancement. Ha ! Ha !

Bon tout ce que je vous demande c'est de suivre le ballon aussi loin que vous pouvez. Essayez de les forcer à atterrir, l'idée du Révérend Digby me paraît excellente. Surtout si vous ne savez pas vous servir d'un lasso !

Contrairement à Marcel qui avait harnaché la jument pour traîner l'appareil sur le ventre jusqu'à la piste de décollage, Wilbur utilise quant à lui une technique qui ne nécessite aucune assistance animale. Il fait simplement basculer le Flyer sur le côté. Puis, sous une aile, il glisse le chariot à une roue de son invention.

Image


A partir de là, l'appareil étant relativement léger (moins de 400 kg à vide), deux hommes suffisent à le déplacer sans effort.

Arrivés au rail de lancement, le Flyer est déposé sur un second chariot, dont les galets (roulettes) s'encastrent sur un rail.

Un pylône haut de 6 mètres, installé dans l'axe du rail, derrière l'aéroplane, porte un poids en fonte de 700 kg et un câble qui viendra, par l'intermédiaire de renvois, tirer l'aéroplane au moment où les hélices seront mises en marche. Le câble se décrochera alors et le chariot restera à terre, pendant que l'aéroplane, avant d'arriver au bout du rail, si tout se passe bien, s'élèvera dans les airs.


Image


Franco s'installe devant les commandes.

Image


Les commandes du Flyer sont composées de trois leviers. D'ordinaire, deux leviers suffisent :

- le levier de vol qui actionne le gouvernail de profondeur, qu'il faut tirer à soi pour monter en l'air, et pousser vers la terre si l'on désire descendre

- et le levier de gauchissement et de direction. Gauchissement : Si, pour rétablir l'équilibre de l'appareil, l'on pousse ce levier à gauche, l'aile droite se relève et celle de gauche se rabaisse, et vice versa. Direction : Si l'on tire ce même levier à soi, alors l'avion va à droite, et lorsqu'on veut aller à gauche, il faut le pousser en avant.

- Mais ce modèle est un véhicule-école et il comporte un troisième levier, dit "levier-élève", solidaire du levier de vol.


Image


Digby monte à son tour. Jean-Pierre lui apporte deux couvertures et lui propose, en le regardant d'un air interrogatif, la corde que Wilbur l'avait envoyé chercher.

[WILBUR] - Are you ready gentlemen ? Jean-Pierre et moi allons actionner les hélices !

Les deux hommes attrapent chacun les pales d'une hélice et, sur un signal commun, de manière synchrone, les font tourner manuellement. C'est une manœuvre dangereuse qui a causé de nombreux accidents, plus d'un mécanicien y a perdu des doigts, voire une main complète ou tout un bras. Une fois le moteur lancé, la vitesse de rotation des hélices les transforme en un impitoyable hachoir.

Le moteur fait un bruit assourdissant. On libère le poids de 700 kg suspendu au pylône de lancement, relié au charriot porteur par des câbles passant sur des poulies. L’appareil, projeté à la façon d’une catapulte, acquiert en quelques mètres la vitesse nécessaire à l’envol.


Image


Aussitôt, le câble se tend et les deux aéronautes sentent une force les pousser en arrière sous la traction brutale. Sous l'avion, le chariot grince sur le rail. Il faut reconnaître que ce dispositif est un facilitateur de décollage. Rares sont les pilotes qui, comme les frères Wright, savent décoller en utilisant uniquement le rail de lancement, sans utiliser de contrepoids, avec la seule poussée du moteur.

Alors qu'il est pratiquement arrivé en bout de rail, Franco tire le levier de vol en arrière. Les ailes pivotent et subissent de plein fouet la poussée ascensionnelle de l'air. Le Flyer s'arrache du sol et s'élève au-dessus du hangar.


Image


Le vent est plutôt fort mais Franco manœuvre habilement et parvient à se hisser haut dans le ciel avec une relative stabilité.

Pour voir une vidéo du décollage, cliquer ici
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Historien des plans
 
Messages: 1456
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Franco le Lun 16 Avr 2018 09:06:14

Sa jovial bonne humeur et son air détendu avaient disparu tout du long pour laisser place à un air concentré et sérieux. Le vol était sérieux et la moindre erreur coutait cher. Trés cher!

Ce n'est qu'une fois les pieds dans les airs, qu'il se détendit et regarda le curé


[FRANCO] - ca va révérant? Vous vous approchez de dieu plus que jamais là et bien plus que vos confrère! J'espère que vous vous en rendez compte et que vous mesurez la chance que vous avez!

Ne vous inquiétez pas, vous etes entre de bonne mains, j'ai mon brevet de pilotage depuis quelque jours

Il fit un petit coup d'aile sur la droite qui donna l'impression d'une fausse manip qui allait déséquilibrer l'appareil avant de le remettre dans sa ligne droite



[FRANCO] - Oups, désolé!


Il tentant de trouver un courant d'air acceptable afin d'y glisser le Flyer et ainsi économiser l'essence tout en prenant la direction de la mongolfière
Perso de Alex dans HEX
Avatar de l’utilisateur
Franco
Arpenteur des plans
 
Messages: 133
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:39:21

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Rév Everard Digby le Lun 16 Avr 2018 20:10:29

Le Révérend était bien cramponné. Il était rempli d’émotions. D’abord la peur bien entendu de s’elever si haut mais aussi d’exitation car en tout bon sportsman il était fier d’être le premier curé, à sa connaissance, à voler.

En regardant en bas il pouvait apercevoir le lieu de l’accident de voiture et les policier toujours en train d'enquêter.


[DIGBY] - Je suis plus près du Seigneur c’est vrai mais je ne suis pas encore ready pour aller boire une pinte avec lui. Restez concentré voulez-vous.

Digby regarda la corde que le bon Jean-Pierre lui avait donné.

[DIGBY] - Si le pétoire ne suffit pas, nous essayerons d’harponner la nacelle avec cette corde. N’hesitez pas à me donner des instructions, je peux utiliser le levier éleve pour monter et descendre si vous voulez vous libérez un peu.
Avatar de l’utilisateur
Rév Everard Digby
Arpenteur des plans
 
Messages: 134
Inscription: Mer 07 Mar 2018 19:34:59

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Franco le Lun 16 Avr 2018 21:13:45

Les lunettes sur le nez, Franco restait concentré au maximum, tournant de temps en temps l'oeil vers le révérent pour lui adresser de l'attention. Un oiseau passa si prés de lui qu'il faillit perdre le controle de l'appareil et fit un mouvement brusque




[FRANCO] - hey!!!! Mais va donc voler ailleurs volatiles de malheurs!


Il repris son cap, flottant dans l'air avec une serenité qu'il connaissait


[FRANCO] - Je ne me ferais jamais au plaisir de voler mon père! je comprend que Icare ai tenté plus d'une fois! ...Bon, revenons en à nos moutons!... Je n'ai pas d'idée mais la pétoire ne servira à rien sans quoi on pourrait faire exploser le balon visiblement. Et le plus gros soucis, cest que ces mecs sont armés. Si nous passons trop prés, ils peuvent nous descendre. Pourtant, on risque de de devoir le faire car l'idée du lasso ma donné une idée. Une ancre.

Oui, je sais, on est pas sur la mer, et on a pas de poids. Mais si on attache le pistolet vide que j'ai dans ma ceinture au bout de la corde et qu'on le jette dans le panier, avec un peu de chance, il s’accrochera à quelque chose. En volant, le flyer devrait pouvoir le tirer avec lui sur 1 ou 2 mètres. Bon, faut pas qu'il y ai un morceau du flyer qui s'arrache bien sur. ...Mais peut etre que cette manœuvre nous permettra d'avoir l'avantage. Imaginez si le pistolet s'accroche à une des cordes à notre passage, celui ci va commencer à tourner sur lui meme. Mieux, imaginez qu'il arrache une des cordes, cela déséquilibre le ballon et cela les forcerait à atterrir.
Perso de Alex dans HEX
Avatar de l’utilisateur
Franco
Arpenteur des plans
 
Messages: 133
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:39:21

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Astro Buck le Mar 17 Avr 2018 10:49:07

La Lande de Pont-Long défile, morne et plate sous le ventre de l'appareil. Le soleil, bas sur l'horizon, semble remonter légèrement tandis que l'aéroplane prend de l'altitude. Ses rayons proviennent de la droite et la poussée du vent est dans leur dos. D'ailleurs tant qu'ils auront le vent dans le dos, Franco et Everard seront assurés d'épouser la même trajectoire que le ballon.

Pour l'instant, celui-ci reste invisible. Le grand avantage du ballon sur l'aéroplane, c'est sa poussée ascensionnelle. Certains aérostiers ont déjà été capables de passer les 10 000 m d'altitude tandis qu'à l'heure actuelle, aucun avion n'a officiellement franchi les 400 m.

Mais cela ne veut pas dire que les bandits vont prendre le risque de monter aussi haut, cela demande un matériel spécial pour résister aux conditions atmosphériques extrêmes.

Lorsque le Flyer atteint 300 m d'altitude, Digby commence à comprendre pourquoi Jean-Pierre a tant tenu à lui fourrer des couvertures dans les bras. Elles seront certainement très utiles pour lutter contre le froid.

Après une vingtaine de minutes de vol, à la vitesse de 70 km / h sans pousser le moteur, les deux aéronautes ne voient toujours pas de ballon, mais la cime blanche des Pyrénées se rapproche considérablement.


Image
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Historien des plans
 
Messages: 1456
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Franco le Mar 17 Avr 2018 14:07:06

[FRNCO] - Par tous les saints! Mais ou sont ils passés??? Vous voyez quelque chose mon père? Je vais voler plus bas au cas ou ils auraient mis leur balon dans les arbres. Mais on va arriver en espagne parti comme c'est . J'espère que vous avez votre passeport ahahahah

Franco tenta un pique doux afin d'y voir le plus clair possible, scrutant les alentours au maximum de ses possibilités.

[FRANCO] - Je me suis peut etre trompé de direction ;mais j'en doute!
Perso de Alex dans HEX
Avatar de l’utilisateur
Franco
Arpenteur des plans
 
Messages: 133
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:39:21

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Rév Everard Digby le Mar 17 Avr 2018 22:14:14

Digby frissonne et passe une couverture sur ces épaules à la manière d’un poncho.

Il scrute également l’horizon sans rien voir.


[DIGBY] - By Jove, où sont-ils passés ??

Rien en altitude ni vers la terre.

[DIGBY] - Ils espèrent sûrement nous échapper en passant la frontiere. Mais ce qui est bizarre c’est que nous aurions dû les rattraper plus tôt... Et bientôt il fera nuit et je doute que nous puissions encore y voir quelque chose...

Digby fit une prière à l’intérieur de lui, un miracle serait le bienvenu...
Dernière édition par Rév Everard Digby le Mer 18 Avr 2018 07:48:01, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Rév Everard Digby
Arpenteur des plans
 
Messages: 134
Inscription: Mer 07 Mar 2018 19:34:59

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Astro Buck le Mer 18 Avr 2018 00:00:08

En bas,s'étend un quadrillage de champs jaunâtres, de forêts, lézardé de cours d'eau, ponctué çà et là d'agglutinements de maisons formant quelques rares hameaux.

En redescendant vers la terre, Franco disperse un troupeau de moutons, au grand dam d'un berger qui lève un poing aussi menaçant que dérisoire à l'attention de l'aéroplane.


Image


Même en basse altitude, Franco et Everard ont beau regarder en tous sens autour d'eux, ils ne voient pas le moindre objet faisant penser à un ballon. Par contre, ils voient à plusieurs reprises l'étonnant spectacle du Flyer dont le reflet glisse à la surface des multiples affluents du Gave d'Oloron.

Image


Cela fait près d'une quarantaine de minutes qu'ils ont décollé. Le relief ne cesse de se relever tandis qu'ils approchent des montagnes. Les courants atmosphériques deviennent plus difficiles à négocier lorsqu'ils survolent les premiers contreforts des Pyrénées.

Image


Soudain, alors que tout espoir de retrouver l'aérostat semble perdu, une trouée se forme au milieu des nuages, laissant apparaître une forme sphérique. Oui, cela ne fait bientôt plus aucun doute, il s'agit bien du ballon des fuyards, balloté par des vents devenus capricieux. L'aérostat doit avoir atteint une altitude proche de 1000 mètres.

Image
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Historien des plans
 
Messages: 1456
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Franco le Mer 18 Avr 2018 08:49:54

Franco sort son arme vide de derrière son dos et la tend au révérend. Il se met alors à crirer pour que sa voix porte au delà des moteurs

[FRANCO] - Reverend, passer la corde dans le percuteur et faites un noeud. Faites un noeud de pendu de l'autre coté et préparez aussi votre couteau à porté au cas ou

Nous n'aurons pas beaucoup d'occasion alors tentons de ne pas les manquer!!.



Il faudrait que je tente de voler au dessus d'eux pour rester dans l'axe du ballon et leur bloquer le champs de tir, mais vu qu'ils sont à 1000m, je crains que cela ne me soit impossible à plus forte raison qu'ils vont moins vite.. Ils sont donc en position dominante pour nous canarder.





l regarda la corde pour tenter de jauger de sa longueur



[FRANCO] - Si vous avez une idée, c'est maintenant ou jamais car moi je n'en ai toujours pas et je ne vois toujours pas de possibilité dans cette entreprise suicidaire...

J'avais dans l'idée de passer à leur coté, et faire diversion pour vous laisser lancer le pistolet à l'intérieur.


De là on pouvait les tracter avec le flyer. Le soucis est que on doit attacher la corde à la carlingue, et on risque fortement de déchirer l'appareil et de se cracher!


- On pourrait les attacher à un arbre avec le lasso mais là aussi, ils sont beaucoup trop haut.


- On pourrait tenter de les lester avec quelque chose de lourd en espérerant que cela fasse tomber le ballon. Mais on a rien pour les lester à part si l'un d'entre nous s'attache à la corde avant de plonger dans le vide. L'Atterrissage sera aisé vu la vitesse de descente du ballon. Mais là aussi, c'est risqué car hormis que qu'etre flagelé par la cime des arbres n'a rien d'amusant, il leur suffit de sortir leur dague et de couper la corde pour se débarrasser du lest


- Enfin, on pourrait y aller au bluff et leur faire croire qu'on va déchirer le ballon avec les ailes du flyer. Mais là aussi, il faudrait qu'ils soient idiot pour penser qu'on feraient une telle chose vu qu'en cas d'explosion, nous serions les premiers exposés.


Misere, de misere!



*Tout ca pour des plans pff. Il ne pouvait pas coder ces dessins le bougre?!*
Perso de Alex dans HEX
Avatar de l’utilisateur
Franco
Arpenteur des plans
 
Messages: 133
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:39:21

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Rév Everard Digby le Mer 18 Avr 2018 20:55:24

Digby fit le noeud autour du revolver. Il était tout aussi dépourvu d’idee que Franco...
Il fallait pourtant tenter le tout pour le tout.


[DIGBY] - La carlingue va résister Franco elle a été bénite et le Seigneur tout puissant veille sur nous.
Il n’y a pas d’autre solution... Vous allez devoir vous rapprocher un maximum pendant que j’essaye de nous accrocher à eux. Ensuite vous devrez manœuvrer vite et bien pour les entraîner vers le sol, je couperai la corde une fois que nous serons à raz de terre et nous laisserons le dirigeable s’ecraser en douceur. L’impact sera important mais limité et il y a moins de chance d’explosion.

Everard attacha l’autre extrémité de la corde à le barre qui se trouvait devant lui.
Il fit un signe de croix.


[DIGBY] - *Seigneur ne nous abandonne pas*. Franco vous êtes prêt ? On y va !
Avatar de l’utilisateur
Rév Everard Digby
Arpenteur des plans
 
Messages: 134
Inscription: Mer 07 Mar 2018 19:34:59

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Astro Buck le Jeu 19 Avr 2018 01:33:42

Aux yeux de Franco, la manœuvre suggérée par le Révérend paraît périlleuse et difficile mais... pas impossible.

Avec un pareil défi, toutefois, Franco se lance dans l'expérimentation aéronautique de l'inconnu.

La difficulté ne consiste pas dans la vitesse. Le Flyer a une vitesse moyenne de 70 km/h et, en poussant les 25 CV de son moteur 4 cylindres, il pourrait même atteindre les 140 km/h. Tandis que le ballon, quant à lui, se traîne entre 10 et 20 km/h.

Par contre, continuer la poursuite suppose de s'élever au-dessus des premiers cols montagneux. Or ceux-ci dépassent les 1000 mètres. Si bien que le ballon qui avait déjà atteint cette hauteur, commençant à les survoler, s'est considérablement rapproché du sol (ou plutôt le sol s'est rapproché de lui en raison du relief). Pour l'atteindre il faudra que Franco batte le record d'altitude en aéroplane. Et largement !

Le jeune pilote ne saurait dire s'il est possible d'atteindre les 1000 mètres, pour la simple et bonne raison que personne ne l'a encore jamais fait à ce jour.

Mais quand il songe aux derniers mots qu'a prononcés Digby ("La carlingue va résister Franco elle a été bénite et le Seigneur tout puissant veille sur nous."), eh bien que Franco soit ou non croyant, il se trouve que ces mots ont sur lui un étonnant pouvoir de conviction car, inexplicablement, il a le sentiment totalement irrationnel que le Flyer est... positivement différent depuis que le Révérend l'a béni. Curieusement, l'aéroplane de Wright lui inspire une plus grande confiance que lors de son dernier vol.
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Historien des plans
 
Messages: 1456
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Franco le Ven 20 Avr 2018 07:26:02

[FRANCO] - Bon! Mon père, j'espère que vous avez bien béni ce coucou parceque là, on atteint des hauteurs inégalées! Je ne sais meme pas si on ne vas pas se désintégrer en vol! Accrochez vous à votre soutane mon père!



Toujous occupé à hurler, Franco monte d'abord en piqué pour atteindre un sommet de 400m, avant de piquer du nez vers le sol afin d'accroitre de la vitesse. En dernière minute il tirera sur le manche pour piquer vers le haut et s’apprête à faire ce qu'on appellera plus tard, les montagnes russes

[FRANCO] - J'ai une autre idée car je ne suis pas certains que le flyer tiendra. Mais ca va etre coton. Nous allons tenter de passer au plus prés, je fais diversion avec le flingue de wilburg pour qu'ils s'abaissent, puis vous jetez le pistolet vide attché à la corde. Mais ....au lieu de tracter, ce que je ferais, c'est des cercles autour du ballon. Autant que il y aura de corde et que je pourrais tenir l'avion dans la hauteur, à supposer qu'on y arrive déjà! ahahaha....-La situation loufoque semblait l'amuser beaucoup- .... A force de tourner, notre corde devrait se serrer contre les cordes du ballon et les rapprocher les unes des autres. Vous lâcherez la corde au dernier moment, en essayant de la tenir au maximum sans vous arracher le bras. Ensuite vous lachez et on reprend notre vol.....


Avec un peu de chance le fait de rapprocher les cordes de la mongolfière devrait déséquilibrer le panier et tout le systeme.

Ah oui, n'oubliez pas de faire un nœud de pendu à l'autre extrémité.Parceque quand vous lacherez la corde, bien entendu tout va se détendre. Donc avec un peu de chance *-beaucoup en fait-* le nœud se fermera sur la cime d'un arbre si le ballon continue à aller de l'avant.

Tout ca lui paraissait rocambolesque surtout pour un simple carnet, mais aprés tout...l'aventure, c'est l'aventure comme dirait l'autre
Perso de Alex dans HEX
Avatar de l’utilisateur
Franco
Arpenteur des plans
 
Messages: 133
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:39:21

Re: SC: LA CONQUÊTE DE L'AIR - Ch 2 : Course-poursuite infernale

Messagede Astro Buck le Sam 21 Avr 2018 01:09:51

Au début, tout se passe comme prévu. La méthode employée par Franco pour gagner progressivement de l'altitude s'avère efficace. Il parvient rapidement à passer la limite des 900 mètres. Le froid est vif et le souffle du vent rougit les visages de nos deux aéronautes. S'engageant entre deux sommets, à la suite du ballon, le Flyer survole un col noyé de brouillard.

Image


C'est comme un voile blanc qui se referme sur l'aéroplane. Le pilote perd toute visibilité pendant quelques périlleuses secondes qui paraissent des heures. Lorsque le rideau de brume se déchire soudain, un arbre surgit droit dans l'axe du Flyer.

Image


Mais les réflexes de Franco sont à toute épreuve et, l'appareil répondant à ses gestes précis, il parvient à éviter l'obstacle.

L'aéroplane se rapproche inexorablement du ballon. Le col qui s'étend sous l'appareil est légèrement accidenté. Par réflexe, Franco calcule ses chances de réussir un atterrissage, cela ne lui paraît pas totalement impossible, mais le terrain est loin de présenter la configuration idéale de la plaine de Pont-Long ! Un troupeau de brebis, des manech têtes noires, une race locale, est éparpillé sur toute la surface du col. Quelques pottoks (chevaux nains du Pays Basque) s'arrêtent de brouter pour regarder passer le Flyer.


Image


Dès qu'ils sont à portée, le révérend Digby effectue un moulinet au-dessus de sa tête avec le revolver attaché à la corde. Puis il lance son grappin improvisé. La nacelle de l'aérostat est reliée au ballon par un réseau arachnéen de câbles, si bien que ce lancer réussit au-delà de toute attente. L'arme s'entortille autour d'un câble et voici les deux appareils attachés l'un à l'autre. Franco amorce alors sa manœuvre et exécute un premier cercle autour du ballon. Mais dès que la corde qui les relie se tend, les deux engins sont déséquilibrés et le gouvernail de direction de l'aéroplane se rompt.

Image


Ensuite, tout se passe très vite. Et dans la plus grande confusion. Des hurlements fusent. Ainsi que des coups de feu, à moins que ce ne soient les ratés du moteur 4 cylindres. Dans un bruit de voilure déchirée et de craquements épouvantables, un choc formidable ébranle l'aéroplane.

Digby et Franco sombrent tous deux dans les ténèbres de l'inconscience.


A suivre...
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Historien des plans
 
Messages: 1456
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Précédent

Retourner vers HEX - Surface de la Terre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité