ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Forum strictement RP

Modérateur: Kate Tair

ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Kate Tair le Lun 08 Aoû 2016 11:41:10

Il est à peine 18h30 lorsque Thétis arrive face à la salle d’entrainement.
Cette salle se trouvait au sous-sol du présent club. L’endroit est frais, humide… Il ne voit jamais la lueur du jour et est éclairé par de la lumière artificielle en permanence. Le lieu est d’une propreté militaire, suspecte… Sans gratter les murs on devine aisément la moisissure cachée derrière… Attendant juste de prendre suffisamment de pouvoir pour crever cette peau de béton qui l’emprisonne depuis trop longtemps.
Face à elle, un jeune homme. Frêle, pâle… maladif. Rasé de près, portant ses habits comme un uniforme. Il représente tout ce que le club actuel veut. Il représente une discipline dans un univers où aucune loi n’a de prise.


[HOMME] : M…M…

Il a l’air d’avoir du mal à parler. Sa voix est comme étouffée, comme si elle ne souhaite pas sortir. Le jeune homme cligne des yeux puis expulse, en souffrance :


[HOMME] : Madame !

Presque un cri, qui résonne dans ce couloir mort. Qui gêne de par une puissance inadéquate dans ce silence. Bègue… Maladif et bègue… Il lui ouvre la porte avec un sourire aux dents de travers. Quand elle passe près de lui pour entrer dans la salle d’entrainement, elle sent une odeur de pourriture… Une odeur de moisissure qui colle aux vêtements, étouffe la peau.

Un frisson lui parcoure l’échine. Elle qui pensait avoir froid dans le couloir, de la buée file de sa bouche, emportant et mélangeant son halène à l’air frigorifique de la pièce. Cette dernière est relativement grande. Plus que ce à quoi elle s’était attendue. De quoi faire plusieurs pas dans tous les sens avant de toucher un mur.

Malgré l’éclairage qui ne laisse aucune ombre apparaitre, elle n’en ressent aucune chaleur. A peine plus saine que le couloir.

Caton est assis contre un mur, à même le sol. Il a les yeux fermés et n’esquisse aucun geste à son entrée.

Gabriel l’attends, sur les tapis prévus pour amortir le choc des entrainements. Il l’a salut d’un mouvement de tête. Toujours habillé de noir, et ce masque cachant la totalité de son visage. Quelques cheveux éparses et inégaux derrière et sur le dessus. Des brulures s’échappent hors du masque par le cou.

Au sol, posé à côté de lui, l’épée.


CLANC CLANC

Derrière elle, la porte est verrouillée. Plus personne n'entre, plus personne ne sort. Sans le mot magique "sésame ouvre toi".

[GABRIEL] : Quand vous le souhaitez.

Sans ton, sans sentiment, morne. Il s'éloigne, lui laissant la place de l'entrainement, pour se poster à coté de Caton, qui n'a toujours pas ouvert les yeux.
Avatar de l’utilisateur
Kate Tair
Découvreur des plans
 
Messages: 692
Inscription: Mer 30 Juil 2014 07:29:43

Re: Entrainement Thétis - [Thétis seule]

Messagede Dr TYLLER Sarah le Mer 24 Aoû 2016 12:30:33

Thétis marcha tranquillement le long du couloir du sous-sol en direction de la salle où elle avait rendez-vous pour son premier jour d’entrainement « spécial ».

Elle portait sa tenue d’entrainement habituelle, une chemise à manche courte surmonté d’une salopette bleu foncé. Une tenue masculine et atypique qu’elle portait dans le temps où elle était encore ouvrière sur le chantier de la tour Eiffel. Malgré les années, Thétis se sentait complètement à l’aise uniquement dans cette tenue. On pouvait aisément distinguer sous ses vêtements une allure athlétique dû sans nul doute à un entrainement régulier et de son mètre 70 Thétis était au-dessus de la moyenne féminine. Pour autant elle ne dégageait aucunement d’air imposant. Elle approchait doucement mais surement de la trentaine, sujet épineux dont il ne fallait pas lui parler. Elle avait attaché ses long cheveux châtain en chignon très serré afin qu’ils ne constituent pas une gêne pour son entrainement à venir. Cela aurait pu lui donner un air sérieux inhabituel si celui-ci n’était pas surmonté d’un franc sourire. Elle portait également un grand étui cylindrique en cuir avec bandoulière à son épaule gauche qui semblait contenir un certain poids. Elle ne se séparait jamais de cet étui qui paraissait avoir du vaincu au vue des nombreuses traces d’usure.

Image


Arrivant au niveau du garde, Thétis sentit une certaine gêne de la part de ce dernier outre son handicap. En réponse, elle le salua amicalement et afficha un sourire sincère à l’homme pour tenter de le détendre un peu.
En entrant dans la salle, Thétis ne put retenir une moue de dégout dû à l’odeur de la pièce et la température ambiante la força machinalement à se frictionner les bras. Ceci était plus un réflexe qu’un réel ressenti de fraicheur car elle n’est absolument pas frileuse.
Elle observa successivement « Caton » et Gabriel qu’elle salua d’un signe de tête également. A ce moment la porte se verrouilla bruyamment derrière elle.

Le regard de Thétis se perdit un moment dans l’épée posé soigneusement au sol. Cette épée n’était pas n’importe quelle épée, il s’agit de la légendaire lame du grand roi Arthur, Excalibur. Tenue secrète même au sein de club, Thétis l’avait ramené d’une mission effectué de nombreuses années plus tôt avec son équipe de l’époque constitué entre autre de l’actuel « Caton » qui en était devenu le propriétaire. Thétis n’eut touché cette épée qu’une seule fois dans sa vie et ce souvenir reste amer pour elle. En effet, elle avait fait l’erreur à l’époque de toucher l’épée sans se méfier. Il n’en fallut pas plus pour qu’une des âmes contenues dans l’épée prenne totalement possession d’elle sans qu’elle ne puisse rien y faire. L’incident n’eut heureusement aucune répercussion et Thétis apprit grâce à cela qu’elle était liée via l’épée à l’âme du chevalier Lancelot du Lac.

Gabriel donna le départ à Thétis qui, après avoir posé son étui à terre non loin de la porte, s’assit en tailleur près de l’épée, le regard toujours fixement ancré dans celle-ci. Cette fois pas question de baisser sa garde. C’est avec un état d’esprit mitigé entre la méfiance et la confiance que Thétis se présente devant l’épée. Tout l’après-midi elle s’était préparée pour ce moment, elle avait enchainé différents exercices de respiration, méditation et concentration spirituelle. Elle croisa ses mains entre ses jambes, ferma les yeux et prit de grandes inspirations lentes. Elle recommença l’exercice jusqu’à avoir l’esprit clair et totalement focalisé sur Excalibur. Elle en profitait pour percevoir ce que dégageait spirituellement l’épée.

Lorsqu’elle se sentit prête, Thétis ouvrit les yeux déterminés et saisit fermement la poignée de l’épée.
Dernière édition par Dr TYLLER Sarah le Lun 19 Sep 2016 13:09:16, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Dr TYLLER Sarah
Marcheur des plans
 
Messages: 86
Inscription: Mar 01 Juil 2014 14:15:53

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Kate Tair le Lun 05 Sep 2016 10:21:43

Elle se sentie happée. Comme si le sol sous elle venait de s’ouvrir et l’avaler en grand. Une sensation de vertige, au fond de son ventre se fit ressentir mais a peine en pris t’elle conscience qu’elle disparut.

Elle était assise sur des dalles… L’épée n’était plus là. Autour d’elle, une immense salle, toute en pierre. Et des hommes. Beaucoup. Peut-être quarante… Tous debout, à lever haut des épées, des haches, et même des… marteaux ? De gros marteaux… Tous étaient tellement barbus que seuls leurs yeux étaient visibles et leur bouches grandes ouvertes pour des hurlements. Leur tenues étaient composés de cuir et de métal… Loin du chevalier moyenâgeux en armure. Tous regardaient dans la même direction, que Thétis ne pouvait voir étant au sol, et le boucan de ces hommes créait un sifflement désagréable aux tympans. Aucuns ne semblait voir cette femme, assise au milieu de la salle, venant clairement d’une autre époque.
Avatar de l’utilisateur
Kate Tair
Découvreur des plans
 
Messages: 692
Inscription: Mer 30 Juil 2014 07:29:43

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Dr TYLLER Sarah le Mer 07 Sep 2016 09:13:58

Thétis ne se releva pas de suite, même si elle s’attendait à une telle situation cela n’empêchait que ça secouait toujours. De plus, il était difficile de reprendre tranquillement ses esprits avec un tel raffut.

Elle prit deux grandes inspirations pour faire passer une sensation bizarre et indescriptible qui lui parcourait le « corps ». Elle rouvrit les yeux pour examiner le lieu où elle se trouvait, toujours assise. Ce lieu lui rappelait étrangement sa dernière mission. Via un rite précis et complexe, elle s’était retrouvée dans un « monde de rêves » comme l’avait appelé le chaman qui les avait envoyés. Un lieu où seul l’esprit peut se rendre et où il est possible d’altérer l’environnement, comme faire apparaître des objets ou changer d’apparence, rien qu’avec sa volonté. Pratique surtout pour Thétis qui était très forte à ce jeu là. Mais elle ne voulut pas commencer à se fatiguer sur une théorie car plus on utilisait d’énergie pour modifier des choses plus le contre coup sur le corps « réel » se faisait ressentir. Le souvenir encore frais d’un tel réveil la forçait à ne pas utiliser cette faculté si toutefois celle-ci est effective dans cet endroit.

Néanmoins, elle se concentra tout de même pour capter les ondes spirituelles de cet endroit afin de déterminer d’éventuels points d’énergie. Dans la foulé, elle se releva pour mieux observer la scène de cohue devant elle.
Dernière édition par Dr TYLLER Sarah le Lun 19 Sep 2016 13:07:36, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Dr TYLLER Sarah
Marcheur des plans
 
Messages: 86
Inscription: Mar 01 Juil 2014 14:15:53

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Kate Tair le Mer 07 Sep 2016 13:53:13

Une fois debout, elle se rendit compte que la taille moyenne des personnes autour d'elle était identique à la sienne. Il y avait bien quelques grands comme quelques petits mais la majorité des hommes présents avaient une taille équivalente à la sienne. De sorte, elle réussit à voir, sur une sorte d'estrade surélevant à peine de quelques centimètres, un groupe de personne. Il y avait un homme grand, sombre, solennel qui se tenait face aux hommes avec une assurance et un maintien impressionnant.

A ses cotés, une femme aussi petite et menue que l'homme est grand et imposant. De longs cheveux bruns ondulés et un doux sourire n'allant pas jusqu'à ses yeux.

De l'autre coté de l'homme, un vieillard. Lorsque Thétis croisa son regard, elle sû que c'était bien elle qu'il regardait. Il ne marqua aucun geste, aucune émotion. Il l'a fixa du regard et finit par la libérer en glissant son regard sur d'autre. Thétis fit de même et croisa le regard du premier homme sur l'estrade. Là aussi, ce dernier la voyait. Mais il ne demeura pas impassible. Il sourit d'un sourire carnassier et amorça un geste dans sa direction.
Elle se sentait avalée par se regard, prise au piège quand soudain un homme s'interposa. Il la soustrait aux yeux de l'homme et lui cache par la même occasion le reste de la salle par sa proximité. Avec un rugissement qui se mêla aux cris des autres guerriers:


[HOMME] - MON ROI !

Et soudain, ce fut le silence. Il n'y avait plus personne, sauf cet homme devant elle qui s'éloigna lui tournant le dos.
Avatar de l’utilisateur
Kate Tair
Découvreur des plans
 
Messages: 692
Inscription: Mer 30 Juil 2014 07:29:43

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Dr TYLLER Sarah le Lun 19 Sep 2016 13:06:56

Voilà un moment qui fut intense! Que se serait il passé si cet individu ne s'était pas interposé? Et avait il fait exprès ou s'était il interposé par pur hasard? Un frisson parcourra le corps de Thétis de long en large, elle eut pratiquement le sentiment que cet inconnu venait de lui sauver la vie.

Que devait elle faire à présent? Recroiser le regard de ce roi lui semblait dangereux mais elle ne pouvait pas rester impassible à côté. D'ailleurs ce roi... Thétis n'avait pas une grande culture générale mais elle en savait assez pour déduire de l'identité des personnes présentes sur l'estrade. Au milieu l'homme imposant, le roi Arthur qu'elle avait toujours imaginé comme un souverain profondément bon et gentil, une personne incapable d'arborer un sourire tel que celui qu'elle venait de voir. A ses cotés le vieil homme devait être Merlin le grand sorcier, légende parmi les légendes voilà un être extrêmement dangereux et imprévisible. De l'autre se tenait certainement Guenièvre la reine, femme d'Arthur et maitresse de... Lancelot.

Lancelot, était ce lui qui se dressait devant Thétis? Au vue du silence qu'il créa auprès de la foule cet homme était forcement quelqu'un d'important de toute manière.

Il fallait que Thétis suive ce qu'il se passait, elle décida de se décalé sur la droite afin d'avoir à nouveau un visuel sur l'estrade néanmoins elle se força à ne pas lever les yeux au dessus des poitrines des protagonistes se trouvant face à elle.
Avatar de l’utilisateur
Dr TYLLER Sarah
Marcheur des plans
 
Messages: 86
Inscription: Mar 01 Juil 2014 14:15:53

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Kate Tair le Mar 20 Sep 2016 13:52:52

C'est en se décalant que Thétis compris qu'outre le fait qu'il n'y ait plus un seul bruit, il n'y avait par ailleurs plus personne. La salle était entièrement vide. La luminosité semblait par ailleurs avoir profondément baissée. Elle n'entendait que les pas de l'homme qui s'était interposé s'avancer vers l'estrade.
Ses pas résonnaient dans le silence comme lorsqu'une personne marche dans une église vide. C'était la pierre qui faisait cette résonance.
Il semblait à Thétis que ses pas étaient extrêmement lourds. Pesant. Au vu des autres hommes qu'il y avait eu dans la salle, il semblait plus fin de dos. Il restait imposant bien moins que les hommes ressemblant a des ours qu'elle avait pu voir.
Arrivé à l'estrade, l'homme se retourna vers elle est d’assis sur le rebord. Le bruit résonna également, avec un tintement métallique. Il était vouté, mais par fatigue. Thétis se rendait bien compte que se n'était pas une posture naturelle pour lui comme pour une personne voutée par défaillance physique.
Il se passa la main sur la figure, comme pour chasser la fatigue et Thétis croisa pour la première fois ses yeux, d'un bleu limpide.


[HOMME] - Que voulez vous Dame ?
Avatar de l’utilisateur
Kate Tair
Découvreur des plans
 
Messages: 692
Inscription: Mer 30 Juil 2014 07:29:43

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Dr TYLLER Sarah le Mer 28 Sep 2016 22:22:32

Cette nouvelle ambiance créa un sentiment d’oppression pour Thétis. Plus la salle était vide et silencieuse, et plus cette sensation se renforçait. Cela était impressionnant de se percevoir aussi petit et insignifiant dans un tel lieu.

Chaque pas que l’individu effectuait se répercutaient en elle tel un écho. Finalement l’homme s’assied et son attitude presque abattue créa un pincement involontaire au cœur de la jeune femme. Bizarre de ressentir une telle empathie pour un inconnu.

Thétis se ressaisit car elle était là pour une raison bien précise et elle ne l’oubliait pas.



[THETIS]- Et bien je me nomme Thétis, Monseigneur...? Et je… je suis une guerrière… pour faire simple. Je suis venue ici afin de trouver de l’aide pour perfectionner mes talents de combat… ou pour en acquérir de nouveaux.

Une grande guerre se prépare là d’où je viens, contre un ennemi d’une puissance inouïe. Un ennemi si puissant qu’il fait claquer des dents ceux dans haut et ceux d’en bas… Je ne sais pas si cette notion vous parle… Quoi qu’il en soit et pour faire court mon monde est menacé. Tout mon monde… C’est une situation quasi désespérée. Nos intellectuels travaillent d’arrache-pied pour trouver des solutions pour éviter le conflit ou dans le cas contraire nous trouver des moyens de victoire.
Mais pour ma part, je suis une femme d’action et si je veux avoir un impact dans cette guerre il faut que je m’améliore… avec des moyens moins communs, moins orthodoxes.

Ce ne doit pas être très clair et j'en suis désolée. Mais c’est pour cela que je me trouve actuellement devant vous, pour vous demand… non pour implorez votre aide.
Aidez-moi à devenir plus forte afin que je puisse protéger ceux qui me sont cher en pourfendant mes ennemis !!


A la fin de sa tirade, Thétis posa un genou au sol. Un geste plus motivé par l’instinct que par la volonté. Ses paroles furent si sincères, si véridiques, que son corps joint l’acte aux mots de lui-même. Et pour cette jeune femme pleine d’orgueil se prosterner ainsi n’était en rien anodin.

Rien ne lui prouvait que cet homme soit en mesure de l’aider ou qu’il le souhaite, mais Thétis était prête à tout pour progresser.
Avatar de l’utilisateur
Dr TYLLER Sarah
Marcheur des plans
 
Messages: 86
Inscription: Mar 01 Juil 2014 14:15:53

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Kate Tair le Sam 08 Oct 2016 21:56:55

L'homme regarda longuement Thétis. Un léger sourire apparut au début de la tirade de la jeune femme, vite remplacé par un air grave. Il avait un faciès étrange. Un bel homme, même si sa beauté avait l'air rustre. Il semblait plus délicat que ceux qu'elle avait vu dans cette salle. Mais se qui était étrange c'est qu'à la fois ce visage semblait très expressif, à la fois il semblait à Thétis qu'il lui manquait les informations pour comprendre les expressions utilisées.

Elle interpréta de la colère et de l'amusement, de la fierté et de la tristesse. Elle ne comprenait pas...


(HOMME) - Je comprends pourquoi il vous voulait...

Il marqua une pause qui sembla durer une éternité à Thétis.

(HOMME) - Je suis Lancelot. Votre monde doit avoir fortement dépéri et n'avoir que lâches pour avoir besoin d'une femme comme guerrier.

Cette phrase était pleine de charisme et d'autorité, évoquant une constatation plutôt qu'un jugement qui était déjà prit. Il se leva et s'approcha d'elle.

(LANCELOT) - Levez-vous ma dame. Je ne suis personne pour que vous vous agenouillez. Et je ne sais ce qu'est un Monseigneur mais j'en suis point un.

Il lui tendit la main pour l'aider à se relever, son regard bleu brillant en intensité:

(LANCELOT) - L'épée n'est pas une arme ordinaire. Retournez dans votre monde et vivez votre vie. Trouvez vous un homme et faites des enfants. Retournez à vos tâches de femme plutôt que protéger des hommes qui sont incapables de se protéger eux-même et de survenir aux besoins de sa famille.

Il marqua une pause, pour ses paroles imprègnent bien la jeune femme.

(LANCELOT) - Vous ne pouvez contro... Il stoppa sa phrase, regardant Thétis en fronçant les sourcils. Qu'avez vous demandé en touchant l'épée ? Pourquoi vous a t'elle laissé ce moment ?

Il sembla soudainement un peu plus sur ces gardes et Thétis sentit qu'il attendait une réponse et l'obtiendrait.
Avatar de l’utilisateur
Kate Tair
Découvreur des plans
 
Messages: 692
Inscription: Mer 30 Juil 2014 07:29:43

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Dr TYLLER Sarah le Mer 12 Oct 2016 17:34:21

Face à cette main tendue par ce bel homme, Thétis allait naturellement la saisir pour se relever mais cela était avant les dernières paroles de ce chevalier. Dès qu’elles furent prononcées, la main de Thétis arrêta net sa course, se ferma et retourna lentement le long de son corps.

S’il y a bien une chose qui déclenche automatiquement la colère de cette chère Thétis ce sont des propos qui lui dicte où se trouve sa place et les derniers prononcés par Lancelot étaient particulièrement outrageantes pour elle. Ce n’était pas tant le fait qu’il lui fasse remarquer qu’elle était une femme et qu’elle n’était par conséquent pas censée se battre. Sans l’accepter de cela elle avait l’habitude mais qu’il sous entendre qu’elle n’était bonne qu’à faire des mioches et à s’occuper des moindres désirs d’un certain mari… Voilà des propos qui la mettaient hors d’elle.

Son regard avenant jusqu’ici se ferma immédiatement en même temps que son poing et une rage palpable se dégagea d’elle. Elle ne fit strictement rien pour la contenir.

Thétis se releva lentement sans aide, le regard profondément ancré dans celui de Lancelot. Si quelques secondes auparavant elle trouvait ses yeux bleus magnifiques à cet instant ils la laissaient complètement de marbre. De même, sa voix qui avait été quelque peu hésitante mais douce et chaleureuse jusqu’à maintenant, était à présent emplis de ressentiment et de colère.



[THETIS]- Je ne me suis pas présentée en tant que femme à ce que je sache mais en tant que guerrier. Si vous n’êtes pas capable d’apprécier ma valeur en tant que tel alors vous n’êtes pas celui qu’il me faut.

Laissez les hommes de mon monde à leur place je vous prierais, je ne suis pas ici pour eux mais pour moi. Je vous ai dit tout de mes intentions, je veux et je deviendrais plus forte. Et cette force ne me viendra pas d’un objet magique mais de moi, l’épée sert juste d’intermédiaire pour trouver un entraîneur digne de ce nom.

Mais quoi qu’il en soit et qui que vous soyez, je vous interdis de me juger par rapport à mon genre et si votre esprit est trop restreint pour le faire ou si mes paroles ne vous persuadent pas alors peut être que des actes vous parleront plus! Après tout vous venez à l’instant de me déshonorer et de m’humilier je suis en droit de demander réparation et si je dois croiser le fer avec vous pour cela alors je le ferais avec le plus grand des plaisirs !!!

Et je vous préviens que si vous refusez sous prétexte que je suis une femme c’est que vous êtes définitivement pas la personne que je recherche mais peut être que l’autre personne qui me « veut » comme vous dites sera plus à la hauteur de mes attentes.


Pour appuyer ses paroles, Thétis avança d’un pas vers Lancelot et pris une posture agressive, sans jamais détourner le regard des yeux de son interlocuteur.

L’ambiance du lieu avait visiblement un effet particulier sur Thétis pour qu’elle provoque quelqu’un en duel de cette manière, car il semblerait que c’est ce qu’elle venait de faire. D’un autre côté comment prouver de quoi l’on est capable si ce n’est en le démontrant, dans son monde les paroles auraient été différentes c’est certain néanmoins la finalité aurait pu être la même.

Thétis desserra le poing non pas car sa fureur était passée mais dans le but d’invoquer un objet dans cette dernière. Elle ne savait pas si cela était possible mais en tout cas elle essaya de toutes ses forces. Elle se concentra pour faire apparaître l’objet présent dans son étui en cuir qu’elle avait toujours avec elle dans le monde « réel ».


[hrp]Au cas où j'ai fait un jet pour l'invocation, Enregistrement N° : 47511[/hrp]
Avatar de l’utilisateur
Dr TYLLER Sarah
Marcheur des plans
 
Messages: 86
Inscription: Mar 01 Juil 2014 14:15:53

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Kate Tair le Jeu 13 Oct 2016 16:15:52

Lancelot l’a regarda avec des yeux ronds, s’agrandissant au fur et à mesure que Thétis s’exprimait. Sa bouche s’ouvrait également, en parallèle, trahissant une stupeur toujours plus grande. Puis, il y eu un grand éclat de rire… Très puissant, ce dernier se répercuta dans toute la salle, rebondissant sur les pierres de l’édifice et résonnant comme un écho.
L’homme riait non seulement avec sa voix mais avec son corps, exprimant son éclat de rire par des soubresauts et des tapes contre ses genoux.


Quand Thétis se mis en position d’attaque, le rire avait redoublé d’ardeur. Il n’y avait nulle moquerie. C’était l’expression d’une émotion honnête et spontanée.

Dans la main de Thétis, un poids lourd soudain, suivit d’un tintement clair. Elle jeta un œil et trouva une épée longue, qui s’utilise à deux mains, et dont le bout avait tapé contre le sol avec la soudaineté apparition de son poids. Le tintement se mélangeait avec l’écho du rire de Lancelot.

Ce dernier s’approcha soudainement, sans qu'elle l'ait vu bouger et toujours en riant, lui tapa amicalement l’épaule. Si Thétis n’avait pas pris une posture gainant son corps, elle aurait probablement bougée face à cet « assaut amical ». Comment un homme aussi imposant pouvait-il bouger si vite ?!


LANCELOT – Ma Dame ! Ne souffrez point de mes propos et n’y voyez nul filouterie de ma part ! Il s’agit simplement de la constation d’un guerrier vivant dans un monde dans lequel les femmes ne sont et ne souhaitent nullement être combattante.

Il partit d’un rire encore plus sonore :

LANCELOT – Quant à vos hommes, qu’ils y restent ! Je n’en veux point ! Il tenta de maitriser son rire. Qu’il s’occupe de votre marmaille et descendance !

Il reprit du recul, aussi rapidement qu’il était arrivé près d’elle. Le changement radical du comportement de l’homme pouvait être désarçonnant. Il était passé d’un état désœuvré à un état coléreux et enfin, à un état enjoué en quelques instants.

LANCELOT – Ho que oui vous lui auriez plus ! Mais un autre a pris votre place ! Et vous n’êtes pas aussi absolu qu’eux !

Son regard devint un mix entre malicieux et sérieux mais son rire se calma :

LANCELOT – Quant à Elle. Il approcha sa main de Thétis et s’y matérialisa une épée. Epée qui disparut de la main de Thétis. Elle n’obéit qu’à Elle-même. [hrp]Enregistrement N° : 47567[/hrp]

Il semblait mettre plus de respect en parlant d’Excalibur. Cette dernière réagit en faisant luire des inscriptions sur sa lame.

LANCELOT – Que voulez-vous Ma Dame ? Je ne connais pas votre époque mais beaucoup sont venus avant vous et sont mort. Beaucoup sont venu et son partis. Et à chaque fois, leur monde avait évolué. Votre époque se bats-elle avec des épées ?!

Il posa l’épée au sol et s’appuya presque négligemment quand on savait que c’était Cette épée. Il devint pensif :


LANCELOT – Ceux en haut et ceux d’en bas ? Encore une histoire de ces culs de jattes ?! De ces prêtres aimant leur Dieu de Tristesse et de Douleurs ? Tout n’est que Pêchés avec ces hommes !

Il la regarda attendant manifestement quelque chose d’elle.
Avatar de l’utilisateur
Kate Tair
Découvreur des plans
 
Messages: 692
Inscription: Mer 30 Juil 2014 07:29:43

Re: ENTRAINEMENT - CH. X - Escalibur - Thétis

Messagede Dr TYLLER Sarah le Sam 22 Oct 2016 12:44:07

Thétis fut dans un premier temps surprise par le poids et l’équilibrage de l’objet, qui venait apparaître dans sa main. Quand elle baissa les yeux sur l’objet en question elle comprit pourquoi. Ce n’était clairement pas l’objet qu’elle s’attendait à avoir en main.


*Mais qu’est ce que… Mais c’est pas ça que je voulais… Mince*


La réaction de Lancelot laissa Thétis le moins décontenancer, elle ne s’attendait clairement pas à ça. Mais elle pardonna rapidement le comportement qu’avait eu cet homme et comme il s’agissait d’un rire sincère et non de moquerie la fureur dans son corps s’éclipsa aussi vite qu’elle était venue. La réaction de Lancelot avait été la réaction normale d’un homme et comme pour elle le tir était rectifié, il n’y avait pas de quoi en faire toute une histoire. Elle se remit dans une position plus naturelle et détendu.


[THETIS]- C’est bon, j’ai l’habitude. C’est juste que je ne supporte pas que l’on pense savoir mieux que moi qui je suis et ce que je dois faire de ma vie. En général, une femme n’est pas censée agir comme je le fais même dans mon monde, bien que je connaisse quelques exceptions. Mais que voulez-vous je n’ai jamais réussi à rentrer dans mon moule. Soit je ne suis tout simplement pas comme les autres, soit j’ai un sérieux problème, à savoir que l’un n’est pas incompatible avec l’autre. Mais ça me convient comme ça alors pourquoi changer.


Thétis se concentra sur l’épée afin de pouvoir lire les inscriptions apparu sur celle-ci. C’est la première fois qu’elle la voyait réagir ainsi, c’était plus que curieux.

Elle fut aussi étonnée par le point de vue de Lancelot sur la religion. Elle n’était pas une fervente pratiquante mais elle savait, notamment à cause de ses missions, que les entités du bien et du mal existaient. Elle était aussi persuadée qu’une entrée au paradis était devenue un peu compliqué pour elle par rapport à une certaine action survenu quelques années auparavant voire pour une autre également. Et ceux, sans compter le fait qu’elle n’était pas retournée à la messe depuis près de 10 ans. Néanmoins elle ne préféra pas entrer dans un quelconque débat religieux dont elle n’avait ni envie, ni point de vue à défendre.



[THETIS]- Nous utilisons principalement des sortes… d’arbalètes extrêmement puissantes et rapide à recharger mais personnellement je suis plutôt combat au corps à corps. Je combats principalement avec une… masse d’arme particulière… dont on peut dire que je suis surement la seule à manier comme je le fait au monde. Phrase accompagnée d'un léger rire Je me considère comme douée en combat mais mes derniers affrontements pourraient laisser croire le contraire. Contraste net avec sa précédente phrase car le ton laissait entendre une profonde tristesse par rapport aux faits énoncés
Je me suis toujours entraînée en autodidacte et j’ai l’impression d’avoir atteint mes limites sur ce que je peux faire seule.
Du coup, je vous le demande à nouveau, pouvez m’aider à progresser ?
Avatar de l’utilisateur
Dr TYLLER Sarah
Marcheur des plans
 
Messages: 86
Inscription: Mar 01 Juil 2014 14:15:53


Retourner vers Maléfices - Le jeu qui sent le souffre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité