Passages de Rang fostern

Textes Rp sur le Monde des Ténébres

Passages de Rang fostern

Messagede Zoorin le Dim 12 Oct 2008 10:46:02

Passage du rang fostern de Khôl



La tribu de khôl lui propose de venir dans un grand caern arpenteur situé dans une région perdue de l'extrême sud de la Libye, à la limite avec le Tchad, dans le massif rocailleux du Tibesti. Là, dans un recoin isolé protégé des curieux par des parents bédouins et des rites puissants, dans le creux d'une vallée au fond de laquelle un petit lac d'eau saumâtre permet de survivre malgré la force du Ghibli, une série de grotte creusée et ornée de gravures rupestres ancestrales abrite un des plus ancien sept d'Arpenteurs Silencieux. Ils seraient venus s'installer ici bien avant l'arrivée de Seth, par la seule volonté de profiter d'un endroit isolé pour méditer et ouvrir des ponts de lune dans les régions les plus étranges de l'umbra. Le sept se nomme "l'éveil du sable lunaire".

Le sept est grandement affaibli. Il comptait encore plus de 60 garous en 1900. Il reste trois meutes complètes, et deux anciens. Comme le veut la tradition, les meutes parcourent à tour de rôle le Sahara et tout l'est de l'Afrique pour combattre le Ver, et reviennent ensuite pour accueillir les arpenteurs de passage et leur donner informations et nouvelles des endroits où ils sont passés. Le caern accueille aussi les nombreux garous de toutes les tribus qui souhaitent utiliser les anciennes routes umbrales partant de là pour faire une quête plus aisément. On a laissé entendre à Khôl qu'au détour d'un tunnel, le réseau de grotte menait directement au monde de Luna.

L'esprit protecteur des lieux est un esprit affaibli aussi. il s'agit d'un esprit rose des sables. Un esprit d'énigme particulièrement étrange qui énonce, parait il d'étranges prophéties et a la spécificité d'aider pour la création de talens.

Khôl est venu par un pont de lune magnifique, et incroyablement solide. Dès le départ, l'odeur du sable chaud et la couleur ocre de la lune ont transporté la meute dans cet espace à la limite de l'Orient et de l'Afrique. Le Pont de lune était argenté, luisant, net et droit. Il traversait des paysages de désert de plus en plus arides. Au début, palmiers, roseaux, fleurs et buissons épineux encadrait le chemin. Puis, les colonnes de basaltes et les rochers épars les ont progressivement remplacés.


L'accueil là-bas fut chaleureux, mais simple. Un seul discours, sobre, pour présenter le caern et son histoire. Une fête simple, avec des chants calmes et prêtant à la rêverie. Peu de danse, et seulement de la part du maître des rites. Le dépaysement est complet car, si les habitants font l'effort de parler en haute langue, entre eux, ils parlent une langue que personne ne comprend. Les présents amenés par Cadélé sont appréciés, et le sept offre à son tour à chaque membre de la meute une petite rose des sables qui a la propriété d'aider à la création de talens. On a laissé la meute libre de parcourir les environs, et le réseau de grotte. Il n'y a pas de lieux interdits. Mais Khôl et les autres n'a pas trop de temps, et sont très intimidés.

La cérémonie en elle-même est plus riche. Tout le monde, Khôl compris, est habillé avec des toges traditionnelles et on donne des bijoux et un poignard rituel qu'il doit glisser à sa ceinture. Le totem du caern apparait alors, dans un souffle de vent chaud de sable qui fait plisser les yeux. Physiquement, il est difficile à définir. Il est une construction proche de la rose des sables, mais dans un matériaux luisant et irisé, dans toutes les teintes de jaune, orange, ocre et rouge. Mais surtout, les formes qui le composent bougent en permanence dans un raclement de pierre feutré, et il parle dans le son qu'il produit ainsi, dans une haute langue avec un accent perturbant.

Pour résumé, la cérémonie se décompose en quatre temps.
1 - Le totem fait un discours à Khôl pour lui expliquer en quoi consiste le rang de Fostern, et les obligations qu'il impose à ceux qui le revendiquent.
2 - Les anciens de la tribu racontent deux histoires. L'une d'un fostern orgueilleux causant un désastre en prenant trop de responsabilités. L'autre décrit l'histoire d'un autre qui en étant audacieux mais en mesurant et assumant ses limites, parvient à vaincre, avec sa meute, une menace importante.
3 - Khôl doit conter les exploits qui, selon lui, lui donnent le droit de briguer l'honneur d'être fostern. Lynx est alors avec lui et raconte une partie.
4 - La déclaration solennelle du totem que Khôl est rang fostern, et une grande explosion festive de tous, avec le festin qui va avec. La fête dure alors toute la soirée, et toute la nuit.

Ceux qui le souhaitent, tel Cadélé, affrontent les guerriers selon un rite étonnant. Le combat est une sorte de lutte où il faut plaquer l'adversaire à terre avant de simuler un égorgement. Mais le gagnant de ce combat n'est considéré comme vainqueur que s'il gagne ensuite un duel de volonté. Cadélé ne se débrouille pas trop mal, et gagne l'estime de plusieurs garous. Discutant avec eux, il apprend qu'ils ne connaissent pas les meutes du Bénin, étant situé trop loin. Avec nostalgie, ils évoquent un passé révolu où ils étaient assez nombreux pour élargir leur champs d'action, mais ils doivent à présent se concentrer sur les terres proches. Par contre, ils racontent un grand nombre d'histoire sur les changes-formes africains.

Image
Avatar de l’utilisateur
Zoorin
Conteur
 
Messages: 3690
Inscription: Jeu 29 Avr 2004 14:45:15
Localisation: Entre deux fleuves, et sous le troisième.

Re: Passages de Rang fostern

Messagede Zoorin le Dim 12 Oct 2008 10:46:24

Passage du rang fostern de Walan



Olwen-grue-Vive propose à Walan de l'emmener dans un des derniers caerns purement fianna d'Irlande : le caern de Galway. Ce petit caern n'est composé que de deux meutes complètes, et de quelques autres garous, pour un total de 16 personnes. Son totem est Cheval-aux sabots-d'argent. C'est un totem de force. Le caern est situé près de la rivière Corrib dite Gaillimh en irlandais. En fait, il est situé dans une forêt privée, reconstituée après des rachats de terrain plus ou moins forcé au fil du temps.

Le caern se porte bien, malgré le manque de nouveau-nés. Le Ver et contenu dans la région, et le totem est en pleine possession de ses moyens. Les deux meutes se relaient pour faire des quêtes spirituelles pour renforcer le totem, et la région étant bien purifiée depuis un certain temps, cheval-aux-sabots-d'argent se porte à merveille. Par contre, les meutes admettent avoir du mal à maîtriser les corruptions dès qu'elles sont un peu plus lointaines, notamment à Galway. Le problème, c'est que leur totem refuse d'accepter d'autres tribus, sauf de manière temporaire. Alors évidemment, ils doivent cibler leurs priorités.

Le voyage en pont de lune se déroule bien. Cheval-aux-sabots-d'argent vient en personne au devant de Walan et de Lynx-veilleur-des-ombres avec deux membres du sept de Galway. Une fête honnête mais sans plus est organisée pour l'accueillir. On ne lui en fait pas trop boire le premier soir, car il lui faudra être frais pour le lendemain. Des présents sont alors échangés pour entretenir amitié et camaraderie. Étrangement, les anciens du sept ne leur offrent pas de talens en retour, mais des sachets de plantes destinées à prévenir les corruptions lors de voyages dans des lieux vraiment néfastes. Il y a un sachet par personne.


Le lendemain, on le laisse bien récupérer le matin par une bonne grasse matinée, puis on le prévient qu'il doit bien manger à midi, car il va subir une série d'épreuves. Celle-ci sont au nombre de quatre et ne sont pas destinée à tester ses capacités, mais à faire toucher du doigt Walan les obligations du rang de fostern, pour un ragabash.

La première se déroule en début d'après-midi, et consiste en une épreuve de répartie. On le met dans des situations délicates, que se soit en société, face à un adversaire, en négociation et il doit se démener. Cela se déroule dans la bonne humeur, et à la fin de chaque petit sketch, tout le monde participe à une sorte de débriefing et commente.
La deuxième est plus simple et on lui demande de négocier avec un esprit âne son aide pour qu'il mange un pré spirituel particulièrement mauvais à son goût.
La troisième consiste en une épreuve d'interprétation. On lui soumet trois rêves et il doit réfléchir à ce qu'ils peuvent vouloir dire. Il a le droit pour chacun de poser trois questions pour connaître des choses sur la situation de celui qui les a eu.
Le dernier est une épreuve de combat. Walan doit affronter deux des meilleurs combattants du caern et son but est de réussir à tenir sur ses pieds le plus longtemps possible, comme pour ralentir des adversaires plus forts que lui et laisser du temps à des partenaires de faire quelque chose.

Ces épreuves, qui prennent facilement toute l'après-midi, se déroulent dans un mélange de bonne humeur et de sérieux étranges pour tous les non fiannas. Ils semblent à la fois conscient de l'importance de ce qu'ils font, mais sans y mettre trop les formes ni sembler être très concentré. Mais bien sûr, tout est fait sérieusement. En même temps, Khôl et Cadélé sont invités à discuter, tout en soutenant leur frère de meute. Cadélé pose bien quelques questions sur les garous du Bénin, mais ce n'est vraiment pas le lieu pour.

Le soir, après le dernier combat, tout le monde fête Walan et le félicite, disant qu'il fera un très bon fostern. Les bouteilles sont alors débouchées, et les pièces de viande, qui commençaient à cuire depuis longtemps, sont servies sur de grandes planches de bois. La fête est alors parfaite. Beaucoup de chants, beaucoup de danse, beaucoup de claques dans le dos, quelques duels pour rire, pas mal de saut au-dessus d'un immense brasier qui élève haut vers Luna des hordes d'étincelles. Vers 10 heure, une courte cérémonie officialise alors le passage de rang de Walan, et beaucoup d'esprits sont alors invoqués pour assister à l'acclamation. Puis, la fête reprend de plus belle. Cadélé est largement sollicités pour des duels intenses, mais toujours bon esprit. Khôl, lui est sollicités pour donner quelques histoires de sa tribu. En échange, les fiannas en content également de belles.

La nuit passe lentement mais sûrement, et tout le monde s'effondre les uns après les autres au petit matin. Même Lynx, d'habitude réservé et pas très sociable, fini par boire de l'alcool spirituel spécial-fianna, et finit dans un état que les membres de la meute ne risque pas de le retrouver avant longtemps.

Durant cette soirée mémorable, Walan et les autres apprennent la raison pour laquelle les fiannas ont une telle culture de l'alcool. Autrefois, dans les âges sombres, l'alcool était utilisé par les fianna pour aider la communication avec les esprits, et surtout pour avoir des visions et des révélations. La tradition de l'alcool a perduré, mais peu de fiannas se servent de leurs beuveries pour demander de l'aide aux esprits ou essayer de résoudre les problèmes dans lesquels ils sont empêtrés. Walan a un peu trop bu durant cette soirée pour qu'elle soit profitable. (et il pensait à bien d'autres choses)

Le lendemain, par contre, le retour fut dur pour tout le monde ...
Image
Avatar de l’utilisateur
Zoorin
Conteur
 
Messages: 3690
Inscription: Jeu 29 Avr 2004 14:45:15
Localisation: Entre deux fleuves, et sous le troisième.

Re: Passages de Rang fostern

Messagede Zoorin le Dim 12 Oct 2008 10:47:06

Passage de Rang fostern de Cadélé


Le passage de Rang fostern de Cadélé se déroule dans le Caern de Schmalenthal. Cadélé pensait au départ le faire à Vincennes ou Fontainebleau, mais une connaissance de là-bas lui a proposé de venir se faire reconnaître frère de Gaïa dans un "vrai" caern de Fenris. Et comme les autres membres de la meute ont fait de même, Cadélé a accepté.

L'arrivée au caern des Vosges s'est déroulé sur un pont de Lune puissant et impressionnant. D'immenses forêts entourent un sentier de pierres antiques. De nombreux esprits animaux, arbres et rochers sont éveillés, veillant à la sécurité et à la rectitude du pont de Lune. Le sentier débouche sur une clairière qui est au centre du Caern de Schmalenthal. Le Gardien des Portes les accueille et les décale dans le monde physique. Là, ils se retrouvent au centre d'une grande assemblée. La clairière a été aménagée avec des gradins en demi cercle, un grand feu au centre, une petite tribune de bois en face où de trouvent les membres les plus importants du sept. Sur la tribune, à moitié fondu dans les formes sombres des arbres, Loup-des-Marais, le puissant totem du caern se dresse au dessus de tout le monde. Le sept au grand complet semble être réuni pour accueillir Cadélé, leur frère, et sa meute. Verrou-de-Granite, le Gardien des Portes, se tourne vers la tribune et lance d'une voix forte et solennelle :

Loup-des-Marais notre guide, Bras-noir-de-Gaïa notre jarl, Dague-d'ombre notre Maître des Rites, Trône Renversé notre Gardien des terres, Hans-tueur-d'usines notre Gardien, voici la meute de Lynx-veilleur-des-ombres, et Cadélé notre frère qui vient solliciter l'honneur ici d'être reconnu fostern parmi les siens.

Bras-noir-de-Gaïa se lève de son trône de bois gravé de glyphes et s'avance. Il déclame d'une voix forte :

Bienvenue parmi nous, fils de Fenris, ainsi que toi, Lynx-veilleur-des-ombres et vous autres défenseurs de Gaïa. Nous sommes heureux de voir un de nos frères venir solliciter la reconnaissance de sa valeur.

Laissant ses compagnons, Cadélé s'avance et s'incline à l'annonce de Verrou-de-Granite.

Mes respects Loup-des-Marais.
C'est un honneur et toujours un plaisir de venir vous rendre visite. Je remercie Bras-noir-de-Gaïa-Rhya et tout le Caern de nous accueillir.
Aujourd'hui, j'ai l'occasion de vous présenter mes compagnons de meute dont je vous ai déjà parlé.
Voici tout d'abord notre totem, Lynx Veilleur-des-Ombres ; Walan, notre alpha ; Khôl qui saura vous narrez nos exploits ainsi que Noire-Rivière notre Théurge.

Cadélé laisse la liberté à ses amis de se présenter et dire un petit mot. On le sent fier et confiant d'être parmi ses frères de tribu. Walan s'avance et déclame à son tour son honneur d'être présent parmi les honorables membres du Caern de Schmalenthal. Faisant simple et court, il obtient un murmure approbateur de l'assemblée, qui semble ne pas trop aimer les longs discours. Khôl, et surtout Noire Rivière se contentent de se tenir près de leur alpha sans rien dire, et de saluer comme il convient le totem, les anciens et les garous.

Sortant divers objets de son sac, Cadélé poursuit :

Le Sept de Vincennes et le Conseil des Anciens vous présente son respect et ses salutations. Vous trouverez quelques présents à votre attention de leur part et de la notre.
Image
Avatar de l’utilisateur
Zoorin
Conteur
 
Messages: 3690
Inscription: Jeu 29 Avr 2004 14:45:15
Localisation: Entre deux fleuves, et sous le troisième.

Re: Passages de Rang fostern

Messagede Gabroth le Lun 27 Oct 2008 17:09:32

[Je ne me souviens plus la façon dont sont perçu les Fenris par les autres meutes. Je te laisse éventuellement compléter le récit ci-dessous si je me suis planté ou pour me permettre d'être un peu plus précis.]

[Passage du rang fostern de Khôl]

Cadélé suivra ses amis. S'étant proposé, il emporte quelques objets dédicacés à l'attention de l'éveil du sable lunaire. Certains comme cadeaux de remerciement à l'accueil qu'on leur fait et d'autres plus particuliers que les Anciens de Vincennes lui ont confiés. Ce voyage étant aussi l'occasion d'entretenir certains liens.

Un peu mal à l'aise par le calme régnant, Cadélé tâche d'être aussi assidu que possible mais il lui démange de se laisser aller. Il essaiera de faire connaissance avec les principaux Arhoun du Sept et fera honneur de répondre présent aux défis qui pourraient lui être lancés comme c'est de coutume chez les Fenris.



[Passage du rang fostern de Walan]

Tout comme pour le voyage en Libye, Cadélé emportera quelques objets donnés par les Anciens et par lui-même. ce genre de voyages sont assez rares et c'est l'occasion de se lier d'amitié avec d'autres Septs, leur voyage apporte aussi la bonne nouvelle de la naissance de Fontainebleau.

Chez les Fiannas, Cadélé se sent plus à l'aise, plus de communication être les garous pendant la célébration. Tout comme en lybie, Cadélé affrontera quelques Fianna avec plaisir et fera honneur à la réputation des Fenris ...


Malgrés ces deux voyages magnifiques, Cadélé ne peut s'empécher de penser au passé de ses Ancètres et espère bien pouvoir retrouver des informations sur les Garous du Bénin.
Avatar de l’utilisateur
Gabroth
Historien des plans
 
Messages: 1010
Inscription: Ven 30 Avr 2004 14:30:44
Localisation: Jamais bien loin ........ de la taverne !

Re: Passages de Rang fostern

Messagede Zoorin le Jeu 13 Nov 2008 14:23:23

J'ai intégré tes commentaires aux deux textes. Reste à faire ton passage à toi. :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Zoorin
Conteur
 
Messages: 3690
Inscription: Jeu 29 Avr 2004 14:45:15
Localisation: Entre deux fleuves, et sous le troisième.

Re: Passages de Rang fostern

Messagede Gabroth le Mar 13 Jan 2009 12:07:38

[Passage de Cadélé : tes MP ont l'air pleins Zoorin. :schock: :? ]

Laissant ses compagnons, Cadélé s'avance et s'incline à l'annonce de Verrou-de-Granite.

Mes respects Loup-des-Marais.
C'est un honneur et toujours un plaisir de venir vous rendre visite. Je remercie Bras-noir-de-Gaïa-Rhya et tout le Caern de nous accueillir.
Aujourd'hui, j'ai l'occasion de vous présenter mes compagnons de meute dont je vous ai déjà parlé.
Voici tout d'abord notre totem, Lynx Veilleur-des-Ombres ; Walan, notre alpha ; Khôl qui saura vous narrez nos exploits ainsi que Noire-Rivière notre Théurge.

Cadélé laisse la liberté à ses amis de se présenter et dire un petit mot. On le sent fier et confiant d'être parmi ses frères de tribu.

Sortant divers objets de son sac, il poursuit :

Le Sept de Vincennes et le Conseil des Anciens vous présente son respect et ses salutations. Vous trouverez quelques présents à votre attention de leur part et de la notre.
Avatar de l’utilisateur
Gabroth
Historien des plans
 
Messages: 1010
Inscription: Ven 30 Avr 2004 14:30:44
Localisation: Jamais bien loin ........ de la taverne !


Retourner vers Légendes de Garous

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron