Petit recit entre amis.

Poussez les portes de la Taverne !
On y cause de tout et de rien, la parole y est libre :)

Petit recit entre amis.

Messagede Ionu Alexandresco le Mer 20 Mai 2020 20:31:55

Hello à toutes et à tous !

Cela fait des années que je n'avais pris la plume , presque une décade au bas mot, et cette petite aventure Stargate m'a donné envie de m’y remettre.
Ce fut long et laborieux mais voici quelques petits textes …Ce sont des premiers jets non retravaillés et certainement bourrés de fautes de grammaire et d’orthographe.
D’ailleurs je me suis dis pourquoi ne pas intégrer un atelier d’ écriture pour m’améliorer !

Voici les textes, si vous avez des critiques je suis preneur !


Une odeur nauséabonde, charriée par un vent sec, emplissait peu à peu l' atmosphère du campement militaire. Les Aprepeur, une compagnie libre de mercenaires humains, surveillait cette partie de la plaine, dite des Cendres Amères.

Ce fumet semblait être un savant mélange d'arômes divers et variés, que même le plus brillant des apothicaires n'aurait su créer.

Ce remugle capiteux était composé d' exhalaisons de viande avariée , d'odeur de sueur rance mâtiné d'un fumet de crasse et de moisi.


Deux hallebardiers engoncés dans leur armure d'acierite, suant comme des porcs sous le soleil cuisant, se regardaient réciproquement, mal à l'aise....


'Cette odeur...On dirait …..' prononça la première sentinelle.


Une clameur assourdissante retentit au loin....


'HoHo....' rétorqua le second en serrant le manche de sa hallebarde à s'en faire blanchir les phalanges.


Les ennuis semblaient approcher à grandes enjambées....



à quelques empans de la position humaine, de colossales masses musculeuses et vociférantes, bardées d'épaisses plaques d'acier se positionnaient, coude à coude.

Certaines de ces créatures portaient de longues bannières déchiquetées vers les cieux ou des piques ornées de crânes censés porter la peur dans le cœur de leur ennemis.

Leur armures grossières semblaient avoir été martelées à coup de poing et fixées à même leurs corps.

Ces parangons de bestialité, à peine contenue, s'expectoraient à la face des uns et des autres une haleine telle, qu'une mouche de Nurgle n'aurait pu survivre à une exposition prolongée.

Ces créatures se fixaient d'un regard haineux ,prêtes à se jeter à la gorge à la moindre provocation.

Lorsque le souffle d'un d'entre eux s’accélérait, préambule à une explosion de violence, le fautif recevait, par un congénère plus imposant, une claque magistrale à l’arrière du crâne.

Ce petit rappel à l'ordre lui rappelait que le moment de s'amuser n’était pas venu !


A côté d'eux, mais néanmoins à une distance respectueuse de sécurité, d'énormes sangliers, aux regards brillants de folie et aux défenses acérées, trépignaient sur place.

Leurs cavaliers, armés d'énormes kikoups , distribuaient allégrement des coups de talons et quelques baffes pour maîtriser leurs montures récalcitrantes.


De l'autre côté se tenait des petits groupes de guerriers encore plus imposants que leurs homologues.

Ces derniers, étrangement calmes, tenaient entre leurs paluches d'énormes hachoirs et les plus colossaux d'entre eux exhibaient une pince gigantesque assorti d'une masse.




Une de ces créatures à la peau verte, plus frêle et au regard halluciné, se détacha de la horde hurlante, drapée dans une toge crasseuse un long bâton terminé par un crâne grimaçant dans sa main droite.

Extirpant des replis de sa robe rapiécée une fiole douteuse , le shaman avala d'une traite la décoction puis remis le flacon à sa place.

Rapidement des spasmes incontrôlées s'emparent de son corps et une énergie crépitante et verte s’échappe, en fumerolles paresseuses , de sa bouche entrouverte.

Le shaman ,l'air dément, commence à effectuer quelques pas de danse et , magistralement tend son bâton vers un autre orruk, en attente, non loin de lui.


Ce dernier, équipée de deux énormes fémurs sculptés , dépassa le shaman pour pousser un puissant beuglement vers le ciel.

D'abord lentement , l'orruk frappa de son talon nu le sol poussiéreux d'un côté puis de l'autre en dodelinant de la tête, instillant une certaine cadence.

Puis le chanteur de guerre commença à frapper les fémurs magiques l'un contre l'autre en un rythme de plus en plus rapide.

Le reste de la horde verte, comme hypnotisée, commença à danser sur place au rythme de la musique de plus en plus frénétique.

Le chanteur de guerre, comme nourri de l’énergie de ses frères, semble être pris de frénésie. L'orruk se martèle, avec une énergie bestiale, les bras , le torse voir le crâne à l'aide de ses massues d'os.

Puis baragouinant dans sa langue rocailleuse, le chanteur de guerre finit par pousser un hurlement en désignant une énorme créature reptilienne tout en muscle et écaille , trapue avec une courte paire d'ailes terminées par des poings massifs .Derrière son corps on devine une lourde queue semblable a une massue colossale.

Sur cette bête monstrueuse se tient tant bien que mal un orruk gigantesque, au corps couvert de cicatrices, qui de son immense kikoup montre les humains de l'autre côté de la plaine.

'WAAAGH !' hurla le big boss ...Le signal , tant entendu pour s'amuser, était lancé.


Bientôt les bruits de la guerre résonnerait au travers de la plaine.
Avatar de l’utilisateur
Ionu Alexandresco
Explorateur des plans
 
Messages: 276
Inscription: Dim 22 Mar 2020 12:18:48

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Ionu Alexandresco le Mer 20 Mai 2020 20:32:55

Un petit essai inspiré du monde de warhammer 40 K.



Tous les regards des personnes réunis dans cette pièce exiguë pointaient en ma direction ….Vraisemblablement je ne pourrais pas m'en sortir avec mon bagout habituel.
Néanmoins, mon esprit tournait à plein régime pour tenter de trouver une parade et ainsi échapper à cette dangereuse mission qui se profilait.
Pour gagner du temps , je fis quelques pas dans la salle de briefing , une tasse de tanna fumant à la main.
Je sirotais, sous le regard quasi-extatique de l'état-major, le puissant breuvage.
Après tout j'étais a leurs yeux le Fameux Commisaire Ciaphas Cain, Héros de l'impérium...S' ils savaient...
Le dos droit , le regard fier , tout était calculé dans ma gestuel pour ne pas abîmer mon image auprès de la garde, je jetais un regard vers Jurgen, mon aide de camp.
Comme à l'accoutumé, il se tenait droit comme un I le regard totalement impassible, prêt à obéir au moindre de mes ordres.
En de race occasion , souvent lorsque ma précieuse vie allait être mis en danger, j’enviais presque ce bon vieux Jurgen.
Mon aide de camp se contentait d’obéir à mes ordres sans jamais sourciller, conscient que quoi qu'il arrive l'Empereur de l'Humanité veillerait sur sa sécurité. Il n'avait presque jamais à prendre d'initiative ou de tenter de trouver un échappatoire à tout piège mortel concocté par l’imperium pour mettre à l'épreuve ses plus vaillants héros... Et L'empereur sait que je ne comptais pas finir comme Sanguinius, allongé, se vidant de son sang sur le sol humide et froid de je ne sais quel barge de bataille.
Non ….Je comptais bien finir ma vie, à profiter de ma retraite, sur un de ces mondes paradisiaques à raconter mes folles aventures à un groupe de naïades totalement épris de moi.
Un silence trop pesant me tira de ma rêverie me ramenant dans la froideur de la salle de briefing .
'Oui je comprends ...Nous ne pouvons ignorer cette menace larvée qui pourrait mettre en péril toute la galaxie ….Néanmoins quelqu'un doit prévenir la Sainte Inquisition de l'horreur qui dort en son sein et je...'
La Lieutenant Stella toute fière dressa la main.
'Oui Lieutenant... '
Ne vous inquiétez par pour cela , pendant que vous vous reposiez j'ai pris l'initiative de les contacter ...Comme ça votre brillant intellect pourra entièrement se consacrer à trouver une solution pour nos débarrasser de ces ennemis !
'… Comme c'est aimable à vous … J'adore lorsque l'on prend des initiatives de ce genre'. Dans mon esprit je n'avais alors qu'une seule envie , lui coller mon pistolet bolter sur le tête ….D'appuyer sur la détente et de voir ce que cette foutue lieutenant avait dans le crâne.
Souriant de manière particulièrement exagéré j'ajoutais, en la fixant droit dans les yeux.
'Lieutenant ,vu que vous êtes débrouillarde, je vous assigne à mes côtés à la tête du commando chargé de détruire le portail.
Je vous invite à suivre Jurgen pour voir avec lui toutes les modalités de cette mission.
Intérieurement , je me réjouissais de voir sa mine déconfite à l'idée de devoir subir les effluves si caractéristiques de Jurgen.
Au moins, si je venais à mourir dans un futur proche, j'aurais le plaisir d'amener dans la tombe cette tête brûlée de lieutenant !
Avatar de l’utilisateur
Ionu Alexandresco
Explorateur des plans
 
Messages: 276
Inscription: Dim 22 Mar 2020 12:18:48

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Ionu Alexandresco le Mer 20 Mai 2020 20:35:26

Et un dernier essai sur le monde d'AOS.



Une légère brise lui balaye agréablement le visage. Une douce fragrance en provenance des vergers lui flatte l'odorat . Ce subtil mélange de fleurs et de fruits ; parfum capiteux, lui ravive l' âme et le fait sourire à la vie.

Il accueille, avec une extase certaine , la douce caresse du soleil sur sa peau.

Cheminant entre les arbres majestueux, il en caresse langoureusement l'écorce . D'une main agile il cueille religieusement un fruit pour le porter précautionneusement à sa bouche.

Croquant à pleines dents l'objet de sa convoitise, il en savoure pleinement la saveur et laisse couler librement le suc le long de sa mâchoire qui finit par tâcher ses vêtements de soie.

* Durant une petite seconde , il croit voir, en lieu et place de sa main fine et délicate, une main griffue, aux ongles sales et fissurés, tenant un morceau de chair sanieuse. *

Troublé, une fois encore par ces visions abjectes , il ferme ses paupières et secoue la tête puis regarde de nouveau sa main...Elle est tout à fait normale.

**Quel étrange phénomène...* il en avait bien parlé à son Chambellan mais ce dernier, après l'avoir examiné, n'avait rien décelé d'anormal. Il en avait conclu que ses visions horrifiques trouvaient vie dans ses angoisses passées, vagues réminiscences d'un funeste passé.


Des années auparavant, son royaume ne rayonnait pas autant qu'actuellement...Sur ses terres dévastées, tout n'était alors que mort et désolation.

Des êtres démoniaques à l'apparence humaine envahirent son domaine pour le mettre à sac....Ces êtres impies ne cherchaient pas à conquérir mais uniquement à anéantir toute forme de civilisation et de vie et tout cela au nom de leurs Dieux Noirs. Toute forme de négociation avec l'ennemi vouée à l’échec, chaque émissaire de paix finissait par être mis à mort de manière particulièrement atroce.

Sa vie n'était alors qu'une suite sans fin de batailles sanglantes face à une horde inextinguible ...Les unes après les autres ses cités tombèrent ...Ses sujets furent massacrés avec fureur par des envahisseurs vicieux.


Le Roi frisonne de dégoût en ressassant ce monstrueux passé...Un ange de miséricorde l'avait sauvé ainsi que son royaume...Il lui en serait éternellement reconnaissant.

C'est grâce à Lui que son royaume flamboie désormais de mille feux. Grâce à lui que tous vivent dans l'opulence et la paix....Que...


*Les arbres sont tordus , à moitié pourrissant.... des cadavres putrides sont empalés sur leurs branches nécrosées telles de sinistres trophées.

Un tas d'os et de carcasses rongés aux pieds de leurs racines tortueuses. Des créatures voûtées à la peau blafarde percée d'ossements, revêtues de loques immondes fouinent de-ci de-là. *


Le Roi hoquette de surprise et ferme les yeux devant tant d'horreur. Lorsqu'il se ressaisit tout est redevenu normal. Un de ses sujets, un panier de fruit bien murs dans les mains, s'enquiert de son état, l'air visiblement inquiet.

Le Roi , ne voulant pas inquiéter outre mesure son vassal, le rassure d'une voix douce et aimante et, le congédie aimablement. Le Roi l'exhorte à ne pas se faire du mauvais sang pour lui … de vivre pleinement l'instant présent....Le serf, le visage radieux et rassuré, repart aussitôt poursuivre sa cueillette dans le verger.


Le Roi replonge dans son passé se remémorant sa rencontre salvatrice.


Leur capitale avait fini par tomber après des années d'un siège éprouvant et mortifère. A la tête d'une armée de survivants , décimée, affamée, le Roi dût se résoudre à vivre dans la clandestinité parmi les ruines fumantes de son royaume....

Ils furent obligés de se nourrir de racines et d'écorces ...De vermines et d'insectes....de fuir constamment les hordes chaotiques. Afin de ne pas laisser leurs enfants dépérir d'une lente et effroyable agonie, le Roi prit une terrible décision.

Il ordonna à ses fidèles chevaliers de mettre un terme à la souffrance des plus faibles ...Il était hors de question qu'ils périssent d'une morte lente ou qu'ils tombent entre les mains de leurs ennemis...Le Roi savait qu'un sort des plus atroces leurs seraient alors réservés .

Versant des larmes de souffrance, tremblants sous l'ordre ignominieux mais néanmoins nécessaire de leur Roi, les Chevaliers exécutèrent son dernier ordre.

Sous les caresses aimantes d'une mère pleurante, les accolades d'un père résigné, les enfants furent rapidement débarrassé de leur souffrance. Des lames de métal furent enfoncées directement dans leur cœur au niveau de la clavicule.

Certains parents, ne pouvant supporter cette perte, supplièrent les chevaliers de leur accorder une mort digne et rapide : leur souhait fut accordé.

Certains des chevaliers ne pouvant supporter leur acte, se jetèrent sur leur épée, espérant que leur mort rachèterait leur conduite.

Le Roi ordonna aux survivants de réunir les corps sans vie de ses sujets et de les placer avec dignité sur un énorme bûcher. Leur corps ne seraient pas profanés...Leurs cendres dispersées par le vent rejoindraient leurs âmes dans le royaume de Sigmar.

Le Roi ne savait alors que faire...Devait il mourir avec ses derniers sujets ? C'est alors qu'Il arriva.

*Une clameur gargouillant suivi du bruit sourd d'un corps lourd s'écrasant au sol attire l'attention du Roi, le tirant de sa reverie. Derrière lui il voit au sol le cadavre sanguinolent d'un barbare éviscéré . A son coté ,genoux à terre, se tient une monstrueuse créature à l'air cadavérique dont le dos est orné de gigantesques ailes de chauve souris. Sa peau blanchâtre est ornée de morceau d'os brisés et un collier de crâne orne son cou.*


Le Roi recule de stupeur fermant les yeux , il force son esprit à nier cette vision. Lorsqu'il ré ouvre ses paupières le Roi constate avec soulagement que devant lui se dresse le chef de sa garde personnelle monté sur son fidèle griffon. A ses cotés se tient un homme famélique , couvert de loques et tremblant de peur .


'Mon Roi … A l'Est de nos terres , dans la plaine de CourteVeille nous avons repéré un groupe de réfugiés affamés et désespérés ...Je me suis permis de vous ramener un de ces pauvres hères pour qu'il plaide sa cause. Je me doute que mon Roi ne pourra supporter qu'ils souffrent et que nous allons les accueillir en notre royaume.'

Le Roi souriant acquiesce du chef.

' Tu lis en moi comme dans un livre ouvert mon cher Baron...Ce n'est pas pour rien que tu es le chef de ma garde.'

Le Roi tourne sa tête en direction du pauvre réfugié ce dernier bégaie et semble trop épuisé pour avoir un discours cohérent.

'Calme toi mon ami...Calme toi... Je sais ce que tu as traversé... Nous avons nous même vécu ta souffrance...Repose toi ….Nous allons , mes chevaliers et moi , recueillir tes amis... Vos souffrances sont terminées désormais , repose toi...'

d'un claquement de doigt il attire l'attention d'un de ses serviteurs. Le roi lui demande poliment de guider le réfugié dans une des chambres du château pour qu'il puisse se reposer.

'Baron ...Faites préparer ma garde personnelle nous allons accueillir ces malheureux pour qu'ils puissent reprendre des forces et poursuivre leur voyage.'

'A vos ordres, mon Roi!'

Tandis que le pégase et le baron prennent leur envol, les pensées du Roi s'envolent une fois encore vers le passé.


Le roi déguenillé, le ventre tiraillé par la faim, se dresse seul devant l'immense bûcher. Une voix douce , chaleureuse l'interpelle.

Se retournant prestement, la main sur la garde de son épée c'est alors qu'il Le voit.

Un homme de grande stature revêtu d'une armure d'or finement ornementé et de vêtement soie se dresse face à lui. Ses longs cheveux d’or cascade le long de son visage. sa figure fin et élancé aux traits délicats parait serein.

Il y a un regard empli de miséricorde et d'amour qui transperce l'âme et le cœur du Roi.

Ce dernier tombe à genoux sanglotant de tristesse.

'Laisse toi aller mon enfant tu as fait ce qu'il fallait en ces temps de Chaos et de désespoir....'

L'ange de lumière le sert dans ses bras, le réconfortant par ses paroles apaisantes... il plonge sa mâchoire dans le creux du coup du roi désespéré.
Le roi connait un instant de douleur, aussi fugace qu’une flamme au sein d’une tempête, puis une félicité comme il n’a jamais connu s’empare de tout son être.
Il s’abandonne de toute son âme a ce fougueux baiser… Savourant, extatique, ce cadeau qui lui a été offert. Le Roi se sent différent…Plus vigoureux qu’il n’a jamais été.
‘Tes tourments sont terminés …Tu vas retrouver ta fierté, ton trône et ton peuple ! Regarde une nouvelle aube se lève pour toi !’
Le Roi incrédule voit que les ténèbres s’en sont allés….Que la lumière et la vie sont revenues sur ces terres, il en pleure de joie.
‘Tu n’as qu’une chose à faire mon enfant….Retourne toi et festoie avec moi….Que tous les tiens, du plus humble de tes serfs à ton fidèle chambellan partagent ma table !’
Le Roi se retourne …Stupéfait il découvre à la place du bucher mortuaire une table immense couverte de victuailles…. D’abord hésitant le Roi avance vers la table puis fini par prendre un morceau de viande rôti et assouvit sa faim .
Il invite ses sujets à faire de même , a reprendre des forces pour chasser les ennemis de leur royaume…Peu à peu ses sujets acceptent et avancent pour festoyer.
Une nouvelle ère de prospérité naissait dans un univers ou tout n'était que Chaos et horreur !
Dernière édition par Ionu Alexandresco le Mar 26 Mai 2020 22:24:22, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ionu Alexandresco
Explorateur des plans
 
Messages: 276
Inscription: Dim 22 Mar 2020 12:18:48

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Valérius le Ven 22 Mai 2020 15:49:50

Pas tout tout lu, mais je le ferai!
En tout cas, c'est trés sympa et une bonne idée de mettre ca ici
On a une section bibliotheque pour mettre les récits, et ca serait bien qu'on te les post si tu veux?
MJ des Chroniques Oubliées
Plan de combat et Fichede perso de CO
Avatar de l’utilisateur
Valérius
Champion des Plans
 
Messages: 4136
Inscription: Sam 12 Mai 2007 00:50:16

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Ionu Alexandresco le Ven 22 Mai 2020 16:41:16

Oui pourquoi pas !
Mais il faut que je retravaille tout cela et que je corrige mes fautes.
Avatar de l’utilisateur
Ionu Alexandresco
Explorateur des plans
 
Messages: 276
Inscription: Dim 22 Mar 2020 12:18:48

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Pike Maton le Sam 23 Mai 2020 14:54:26

Oui en effet, mais c'est pas trop grave.
Beau travail en effet! Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas un écrivain :thup:

Peutetre aussi créer une mise en page, en italique avec de l espace entre les chapitres pour faciliter la lecture?
Plan de combat: Ici

Fiches de perso: ici
Avatar de l’utilisateur
Pike Maton
Héro des Plans
 
Messages: 1688
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:38:23

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Ionu Alexandresco le Sam 23 Mai 2020 18:50:55

Pike Maton a écrit:Oui en effet, mais c'est pas trop grave.
Beau travail en effet! Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas un écrivain :thup:

Peutetre aussi créer une mise en page, en italique avec de l espace entre les chapitres pour faciliter la lecture?


Tout mettre en italique , tu penses que c'est plus agréable à lire ou juste quelques parties ?
Avatar de l’utilisateur
Ionu Alexandresco
Explorateur des plans
 
Messages: 276
Inscription: Dim 22 Mar 2020 12:18:48

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Docteur Alicia Xender le Lun 25 Mai 2020 07:53:42

Coucou Ionu

Ce qu'il faut faire, c'est essayer de garder les regles d'écritures du forum afin que le visiteurs ne soit pas perdu. On a pas mal de gens qui viennent ici lire comme s'il s'agissait de roman quotidien, sans jouer. C'est pourquoi, l'admin nous a demandé de mettre l'accent sur la qualité des écris (20 lignes, etc...). C'est aussi pourquoi, il faut essayer de garder les meme regles partout, pour que le lecteur ne se sente pas perdu tout à coup (italique pour déscription, normal pour les paroles etc...). Alors la mise en page, est trés importante, surtout en forum car lire sur un écran est assez fatiguant pour le cerveau :(

Sinon, je rejoins mes camarades, c'est trés sympa à lire!
Avatar de l’utilisateur
Docteur Alicia Xender
Champion des Plans
 
Messages: 3152
Inscription: Lun 15 Jan 2007 17:21:35

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Alex le Lun 25 Mai 2020 08:37:37

Oui voilà.

Si tu veux Ionu, regarde dans l'onglet à gauche de l'écrant. y a une section FICTION

Cela te donnera un aperçu de la facon ou cela a été mis en branle pour que cela soit lisible ou agréable à lire. Tu as aussi la section SCENARIO ou il y a certain de mes scénarios (dans bibliotheque) et ou jai mis mes textes.


Alors mettre tes écris comme earalia sera impossible,mais on peut trouver un moyen de faire communiquer les pages ensemble. Par exemple, mettre un lien en bas de chaque page pour aller à la page suivante (comme dans la section "jeux dont vous etes le hero" en bas du site)
Fiche de perso Stargate : ici et Plan de combat ici



Oublie les peurs, les doutes et les vraisemblances... Libère ton esprit et sors du Système !.
Avatar de l’utilisateur
Alex
Conteur tentaculaire
 
Messages: 11996
Inscription: Jeu 28 Sep 2006 14:43:43

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Ionu Alexandresco le Lun 25 Mai 2020 20:39:24

Ok merci je regarderai sur mon prochain repos.

Merci pour vos conseils.
Avatar de l’utilisateur
Ionu Alexandresco
Explorateur des plans
 
Messages: 276
Inscription: Dim 22 Mar 2020 12:18:48

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Pike Maton le Mar 26 Mai 2020 12:32:50

Super motivation en tout cas :thup:
Plan de combat: Ici

Fiches de perso: ici
Avatar de l’utilisateur
Pike Maton
Héro des Plans
 
Messages: 1688
Inscription: Ven 20 Juin 2008 20:38:23

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Ionu Alexandresco le Mar 26 Mai 2020 22:26:29

Voila j'ai légèrement retravaillé le texte , la mise en page vous convient ? Si oui je pense que j'ai corrigé quelques erreurs.
Au cas on pourrait le mettre sur le site.





Une légère brise lui balaye agréablement le visage. Une douce fragrance en provenance des vergers lui flatte l'odorat . Ce subtil mélange de fleurs et de fruits ; parfum capiteux, lui ravive l' âme et le fait sourire à la vie.

Il accueille, avec une extase certaine , la douce caresse du soleil sur sa peau.

Cheminant entre les arbres majestueux, il en caresse langoureusement l'écorce . D'une main agile, il cueille religieusement un fruit pour le porter, précautionneusement, à sa bouche.

Croquant à pleines dents l'objet de sa convoitise, il en savoure pleinement la saveur et laisse couler librement le suc le long de sa mâchoire qui finit par tâcher ses vêtements de soie.


* Durant une petite seconde , il croit voir, en lieu et place de sa main fine et délicate, une main griffue, aux ongles sales et fissurés, tenant un morceau de chair sanieuse. *

Troublé, une fois encore par ces visions abjectes , il ferme ses paupières et secoue la tête puis regarde de nouveau sa main...Elle est tout à fait normale.


*Quel étrange phénomène...* il en avait bien parlé à son Chambellan mais ce dernier, après l'avoir examiné, n'avait rien décelé d'anormal. Il en avait conclu que ses visions horrifiques trouvaient vie dans ses angoisses passées, vagues réminiscences d'un funeste passé.


Des années auparavant, son royaume ne rayonnait pas autant ...Sur ses terres dévastées, tout n'était alors que mort et désolation.

Des êtres démoniaques, à l'apparence humaine, envahirent son domaine pour le mettre à sac....Ces êtres impies ne cherchaient pas à conquérir : mais uniquement à anéantir toute forme de civilisation et de vie, tout cela au nom de leurs Dieux Noirs. Toute forme de négociation avec l'ennemi vouée à l’échec, chaque émissaire de paix finissait par être mis à mort de manière particulièrement atroce et inventive.

Sa vie n'était alors qu'une suite sans fin de batailles sanglantes face à une horde inextinguible ...Les unes après les autres ses cités tombèrent ...Ses sujets furent massacrés avec fureur par des envahisseurs vicieux.


Le Roi frisonne de dégoût en ressassant ce monstrueux passé...Un ange de miséricorde l'avait sauvé ainsi que son royaume...Il lui en serait éternellement reconnaissant.

C'est grâce à Lui que, désormais, son royaume flamboie de mille feux. Grâce à Lui que tous vivent dans l'opulence et la paix....Que...


*Les arbres sont tordus , à moitié pourrissant.... des cadavres putrides sont empalés sur leurs branches nécrosées telles de sinistres trophées.

Un tas d'os et de carcasses rongés gisent aux pieds de leurs racines tortueuses. Des créatures voûtées à la peau blafarde percée d'ossements, revêtues de loques immondes fouinent de-ci de-là. *


Le Roi hoquette de surprise et ferme les yeux devant tant d'abomination. Lorsqu'il se ressaisit tout est redevenu normal. Un de ses sujets, un panier de fruits bien mûrs dans les mains, s'enquiert de son état, l'air visiblement inquiet.

Le Roi , ne voulant pas inquiéter outre mesure son vassal, le rassure d'une voix douce et aimante et, le congédie aimablement. Le Roi l'exhorte à ne pas se faire du mauvais sang pour lui … de vivre pleinement l'instant présent....Le serf, le visage radieux et rassuré, repart aussitôt poursuivre sa cueillette dans le verger.


Le Roi replonge dans son passé se remémorant sa rencontre salvatrice.


Leur capitale avait fini par tomber après des années d'un siège éprouvant et mortifère. A la tête d'une armée de survivants , décimée, affamée, le Roi dût se résoudre à vivre dans la clandestinité parmi les ruines fumantes de son royaume....

Ils furent obligés de se nourrir de racines et d'écorces ...De vermines et d'insectes....de fuir constamment les hordes chaotiques. Afin de ne pas laisser leurs enfants dépérir d'une lente et effroyable agonie, le Roi prit une terrible décision.


Le Roi ordonna à ses fidèles chevaliers de mettre un terme à la souffrance des plus faibles ...Il ne pouvait supporter que ses sujets périssent d'une morte lente ou qu'ils tombent entre les mains de leurs ennemis...Le Roi savait qu'un sort des plus atroces leurs seraient alors réservés .

Versant des larmes de souffrance, tremblants sous l'ordre ignominieux mais néanmoins nécessaire de leur Roi, les Chevaliers exécutèrent sa volonté.

Sous les caresses aimantes d'une mère pleurante, les accolades d'un père résigné, les enfants furent rapidement débarrassé de leur souffrance. Des lames de métal furent enfoncées directement dans leur cœur au niveau de la clavicule.

Certains parents, ne pouvant supporter cette perte, supplièrent les chevaliers de leur accorder une mort digne et rapide : leur souhait fut accordé.


Certains des chevaliers ne pouvant supporter leur acte, se jetèrent sur leur épée, espérant que leur mort rachèterait leur conduite.

Le Roi ordonna alors aux survivants de réunir les corps sans vie de ses sujets et de les placer avec dignité sur un énorme bûcher. Leur corps ne seraient pas profanés...Leurs cendres dispersées par le vent rejoindraient leurs âmes dans le royaume de Sigmar.

Le Roi ne savait alors que faire...Devait il mourir avec ses derniers sujets ? C'est alors qu'Il arriva.


*Une clameur gargouillant suivi du bruit sourd d'un corps lourd s'écrasant au sol attire l'attention du Roi, le tirant de sa rêverie. Derrière lui, il voit au sol le cadavre sanguinolent d'un barbare éviscéré . A son coté ,genoux à terre, se tient une monstrueuse créature à l'air cadavérique dont le dos est orné de gigantesques ailes de chauve souris. Sa peau blanchâtre est ornée de morceau d'os brisés et un collier de crânes orne son cou.*


Le Roi recule de stupeur, fermant les yeux , il force son esprit à nier cette vision. Lorsqu'il ré ouvre ses paupières le Roi constate avec soulagement que devant lui se dresse le chef de sa garde personnelle monté sur son fidèle griffon. A ses cotés se tient un homme famélique , couvert de loques et tremblant de peur .



[Garde]-Mon Roi … A l'Est de nos terres , dans la plaine de CourteVeille nous avons repéré un groupe de réfugiés affamés et désespérés ...Je me suis permis de vous ramener un de ces pauvres hères pour qu'il plaide sa cause. Je me doute que mon Roi ne pourra supporter qu'ils souffrent et que nous allons les accueillir en notre royaume.

Le Roi souriant acquiesce du chef.



[Roi]- Tu lis en moi comme dans un livre ouvert mon cher Baron...Ce n'est pas pour rien que tu es le chef de ma garde.

Le Roi tourne sa tête en direction du pauvre réfugié, ce dernier bégaie et semble trop épuisé pour avoir un discours cohérent.


[Roi]-Calme toi mon ami...Calme toi... Je sais ce que tu as traversé... Nous avons nous même vécu ta souffrance...Repose toi ….Nous allons , mes chevaliers et moi , recueillir tes amis... Vos souffrances sont terminées désormais , repose toi...

d'un claquement de doigt il attire l'attention d'un de ses serviteurs. Le roi lui demande poliment de guider le réfugié dans une des chambres du château pour qu'il puisse se reposer.

[Roi]-Baron ...Faites préparer ma garde personnelle nous allons accueillir ces malheureux pour qu'ils puissent reprendre des forces et poursuivre leur voyage.

[baron]-A vos ordres, mon Roi!

Tandis que le pégase et le baron prennent leur envol, les pensées du Roi s'envolent une fois encore vers le passé.


Le roi déguenillé, le ventre tiraillé par la faim, se dresse seul devant l'immense bûcher. Une voix douce , chaleureuse l'interpelle.

Se retournant prestement, la main sur la garde de son épée c'est alors qu'il Le voit.

Un homme de grande stature, revêtu d'une armure d'or finement ornementé et de vêtement soie se dresse face à lui. Ses longs cheveux d’or cascade le long de son visage. sa figure fine et élancée, aux traits délicats, parait serein.

Il y a un regard lumineux, empli de miséricorde et d'amour, qui transperce l'âme et le cœur du Roi.

Ce dernier tombe à genoux sanglotant de tristesse.


[inconnu]-Laisse toi aller mon enfant tu as fait ce qu'il fallait en ces temps de Chaos et de désespoir....

L'ange de lumière le sert dans ses bras, le réconfortant par ses paroles apaisantes... il plonge sa mâchoire dans le creux du cou du roi désespéré.
Le roi connaît un instant de douleur, aussi fugace qu’une flamme au sein d’une tempête, puis une félicité comme il n’a jamais connu s’empare de tout son être.
Il s’abandonne de toute son âme a ce fougueux baiser… Savourant, euphorique, ce cadeau qui lui a été offert. Le Roi se sent différent…Plus vigoureux que jamai
s.

[inconnu]-Tes tourments sont terminés …Tu vas retrouver ta fierté, ton trône et ton peuple ! Regarde, une nouvelle aube se lève pour toi !

Le Roi incrédule voit que les ténèbres s’en sont allés….Que la lumière et la vie sont revenues sur ces terres, il en pleure de joie.


[inconnu]-Tu n’as qu’une chose à faire mon enfant….Retourne toi et festoie avec moi….Que tous les tiens, du plus humble de tes serfs à ton fidèle chambellan partagent ma table !’

Le Roi se retourne …Stupéfait, il découvre à la place du bûcher mortuaire une table immense couverte de victuailles…. D’abord hésitant, le Roi avance vers la table puis fini par prendre un morceau de viande rôti et assouvit sa faim .


Il invite alors ses sujets à faire de même , à reprendre des forces pour chasser les ennemis de leur royaume…Peu à peu, poussé par la faim, au bord de la folie, ses sujets acceptent et avancent pour festoyer...Après tout si leur Roi qui avait tout donné, tout sacrifié pour le bien de son royaume montrait l'exemple …Ils ne peuvent que suivre .


Une nouvelle ère de prospérité naissait dans un univers ou tout n'était alors que Chaos et horreur ! Le Royaume de Bretonnie connaissait un nouvel age d'or.
Dernière édition par Ionu Alexandresco le Jeu 11 Juin 2020 14:02:36, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ionu Alexandresco
Explorateur des plans
 
Messages: 276
Inscription: Dim 22 Mar 2020 12:18:48

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Docteur Alicia Xender le Mer 27 Mai 2020 12:06:55

Ah oui, super comme ca.

Faudrait qu'un mj prenne le temps de le mettre sur la partie bibliotheque et que alex fasse de la pub via facebook. Mais sur le site meme, y a que earalia qui a le droit et elle ne vient plus depuis des années :(
Avatar de l’utilisateur
Docteur Alicia Xender
Champion des Plans
 
Messages: 3152
Inscription: Lun 15 Jan 2007 17:21:35

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Docteur Alicia Xender le Mer 10 Juin 2020 17:27:40

Je vais essayer de prendre le temps!
Avatar de l’utilisateur
Docteur Alicia Xender
Champion des Plans
 
Messages: 3152
Inscription: Lun 15 Jan 2007 17:21:35

Re: Petit recit entre amis.

Messagede Astro Buck le Jeu 11 Juin 2020 13:08:55

Docteur Alicia Xender a écrit:y a que earalia qui a le droit et elle ne vient plus depuis des années


Objection !

Image
MJ pour John Carter de Mars
Personnage Castor KUB dans Chroniques
Avatar de l’utilisateur
Astro Buck
Champion des Plans
 
Messages: 2246
Inscription: Sam 23 Avr 2016 21:58:15

Suivante

Retourner vers La Taverne

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités