[Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Forum strictement RP

[Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Machuthu le Mar 31 Mar 2009 13:53:59

C’est une douleur, lancinante et sournoise qui réveille Vladimir, une migraine comme il ne se rappelle pas en avoir connu.

L’endroit dans lequel il se trouve est sombre, à peine éclairé par les rayons qui filtrent de l’entrée. De larges bandages couvrent les nombreuses blessures du guerrier. Il se redresse, vite, trop vite. La douleur le reprend.


Tu devrais pas t’agiter.

La voix est familière. Le ton se veut dénué de compassion mais aussi douée qu’elle soit, Natalia n’y parvient pas. Il se tourne, plus doucement vers sa compagne.

Me regarde pas comme ça, c’est le type qui t’a soigné qui l’a dit. Une espèce d’indien un peu étrange, les autres l’appellent Poils-de-lune, ou un truc dans le genre.

Vladimir ne peut réprimer un sourire. Le surnom ferait bondir la plupart des occupants du Caern. Lui, peu lui importe. Le seul sentiment qu’il ressente en ce moment, c’est le soulagement. Natalia est vivante et il sait au plus profond de lui qu’elle n’est pas la seule. L’enfant qu’elle porte a survécu lui aussi.

Pourtant, Vladimir constate quelques bandages sur les avant-bras de sa compagne, laissant envisager que la récupération ne s’est pas faite sans problème.

Natalia surprend le regard de Vladimir et affiche une mine boudeuse.


Tu sais que ça ne sa fait pas d’envoyer un taxi sans prévenir. J’aurais pu refuser de les suivre.

Ses chances de résister à un garou décidé à l’emmener sont totalement nulle et Vladimir pressent qu’elle le sait très bien. Néanmoins, dans ses propos, Vladimir perçoit une sorte de remerciement comme si l’aide était parvenue juste à temps.
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Vladimir Ivaniev le Mer 01 Avr 2009 14:32:52

Bah, c'était un risque à prendre, mais sachant à quel point tu es dévouée et soumise...

Cette dernière s'accompagne bien sur d'un grand sourire, provoqué par l'humour mais surtout par la simple présence de la belle.

Je ne savais pas ou tu étais au moment...

Vladimir ne termine pas sa phrase. L'idée e perdre Natalia et l'enfant lui est insupportable. Comment aurait-il pu le supporter? Après avoir assister à la destruction d'une meute complète...ces souvenirs lui gachent ce moment privilégié: se réveiller avec sa compagne à ses cotés. Un bref instant de bonheur qu'il compte bien ne pas gacher

Ne parlons plus de cela tu veux? L'enfant est bien plus important pour le moment. Il va falloir que je parle à Voile de Lune. Tu es entrée dasn un monde cruel et dangereux. JE serais un menteur si je disais que je regrette. Je suis heureux que tu portes cet enfant.

Le russe enlace Natalia un long moment avant de quitter la grotte lentement pour ne pas réveiller d'autres blessures.
Les haines de race ne sont au fond que des haines de place.
Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivaniev
Conteur GN
 
Messages: 1595
Inscription: Mer 12 Avr 2006 18:59:44
Localisation: Reims

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Machuthu le Ven 03 Avr 2009 13:17:54

Non loin de l’entrée de la grotte, Vladimir repère deux ahrouns qui semblent tenir lieu de garde. Vladimir réalise alors qu’il n’avait jamais prêté attention à la grotte qu’il vient de quitter et remarque d’autres ouvertures de ci de là. Décidément, il n’a guère eu le temps d’explorer le Caern, mais peu importe.

Le Russe n’aime guère l’idée d’être enfermé et il compte bien le faire savoir à Voile-de-lune lorsqu’il le verra.

L’entrevue ne se ferra pas attendre, le théurge est précisément en train de se diriger vers Vladimir. Surprenant le regard du garou, Voile-de-lune préfère apaiser tout de suite ses craintes.


Ils ne sont pas là pour t’empêcher d’aller et venir. Tu es libre de tes mouvements.
Ils sont là pour empêcher les autres d’entrer. Tu n’es pas des plus populaires, j’en ai bien peur.

Suis moi, rentrons, je dois examiner à nouveau tes blessures. J’en profiterais pour t’expliquer les mesures que j’ai prise.

Voile-de-lune n’attend pas Vladimir et entre. Il salue alors Natalia et la gratifie d’un sourire avant de désigner à Vladimir la couche qui lui a servi de lit.

Installe toi veux-tu ? Ta blessure à l’épaule était particulièrement vilaine.

Tout en examinant les blessures de Vladimir, Voile-de-lune explique au Gailliard que de nombreux garous lui reprochent d’avoir abandonné leurs frères à une mort certaine et que cette accusation vient s’ajouter à la liste des précédents griefs de la nation à l’égard du Russe.

Vladimir n’a pas besoin d’un dessin, il a quitté la nation et il sait que nombreux sont ceux qui vont le juger pour cela.


Si ta compagne n’attendait pas d’enfant, je t’aurais conseillé de partir aussi vite que possible, mais la donne est différente aujourd’hui. Si vous partez, tu devras défendre l’enfant contre des forces qui te dépassent. Seul tu n’auras aucune chance et cela je ne puis le permettre. J’ai donc demandé à ce qu’un procès soit tenu pour juger tes actes et tes responsabilités.

Si tu accepte ce procès, je m’engage à ce que Natalia et ton enfant soient protégés, et ce, qu’elle que soit l’issue du procès.
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Vladimir Ivaniev le Lun 06 Avr 2009 14:57:38

Une fois encore, la fiérté du galliard est mise à rude épreuve. Comment peuvent -ils croire tous qu'il puisse être un lâche? comment peuvent-ils penser que je les ai abandonné?

Cette fois, son cri meurt dans ses entrailles, frustré de ne pouvoir s'exprimer librement.

Mais il y a l'enfant et Natalia. Il ne la connaissait pas il y quelques semaines encore...et voila qu'il l'embarque dans une histoire morbide. Un monde plus terrible encore qu'elle ne pouvait l'imaginer.

Et l'enfant? Il avait les gênes du Garou. Mais était-ce réellement une bénédiction? Qu'elle avenir s'offrait à lui en dehors du combat et d'une mort glorieuse.

Prêt à s'engager dans une lutte verbale sans fin comme il savait les mener, Vladimir se ravise.

Déjà que les garou ont du mal, il ne s'agissait pas de leur faire perdre le peu de moral qu'ils devaient encore avoir. Leur coeur devait se réjouir de participer à une telle lutte contre le ver. Ils devaient se satisfaire de ce rôle de justicier de l'ombre.

Il regarde contre son gré, le ventre de Natalia. En voila un de plus d'espoir, une raison de plus de lutter


Allons, j'irai à ce procès.

Sa voix est certainement un peu sifflante, malgré lui, trahissant une certaine amertume.

Il n'est pas question de laisser mon nom se salir par des fausses rumeurs.
Les haines de race ne sont au fond que des haines de place.
Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivaniev
Conteur GN
 
Messages: 1595
Inscription: Mer 12 Avr 2006 18:59:44
Localisation: Reims

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Machuthu le Mar 07 Avr 2009 21:46:54

Voile-de-lune observe Vladimir intensément puis sort.

Qu'il en soit ainsi. Profites des quelques heures qui te séparent encore du procés pour prendre un peu de repos. Tes blessures sont profondes et nécessitent du repos.

Sans guère laisser le temps à Vladimir de répondre, le théurge sort. Nathalia sourit à Vladimir, un brin moqueuse.

Tu as compris, prend ta tisane et file te coucher.
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Vladimir Ivaniev le Mer 22 Avr 2009 07:56:37

HRP (pb de connection et de mdp)

EJ

Le sourire de Vladimir en dit long sur ses motivations ;Quoi qu'il arrive, l'enfant sera sain et sauf et il est prêt à affronter ses juges, seul s'il le faut.

Je te promet que la prochaine fois, tu sera prévenu bien à l'avance.

Obeissant à l'injonction de Natalia, le russe s'allonge masi peine à s'endormir. Il songe à tous ce qu'il a vécu durant ces derniers mois. Comment le destin peut être capricieux parfois.
Les haines de race ne sont au fond que des haines de place.
Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivaniev
Conteur GN
 
Messages: 1595
Inscription: Mer 12 Avr 2006 18:59:44
Localisation: Reims

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Machuthu le Ven 24 Avr 2009 21:40:12

La tête remplie des évènements récents, Vladimir sent bientôt la chaleur du corps de Natalia contre le sien. Ce doux contact l'apaise et il finit par s'endormir.

Le Russe est alors emporté dans un sommeil agité dans lequel il a l'impression d'être chahuté dans tous les sens. Lorsqu'une image se forme enfin en lui, il est entouré d'une multitude de filins de toutes sortes.

Le Russe n'a aucune peine à reconnaître l'endroit, c'est en ce lieu même qu'il a tranché les liens qui le reliaient à la meute, en ce lieu que l'esprit d'Union l'a privé du sentiment d'appartenance à ce monde. L'Incarnae se tient là, face à Vladimir. Cette fois pourtant, Vladimir ressent une émotion différente de celle qu'il avait connu alors. Un sentiment d'harmonie émane de l'esprit.

Vladimir constate avec joie que deux liens le traversent déjà, la mère et l'enfant font déjà partis de lui. Pourtant l'esprit ne semble pas décidé à s'arrêter en si bon chemin. Un à un, des dizaines de liens se joignent à ceux de Natalia et de l'enfant. Vladimir retrouve, non sans une certaine nostalgie, la fraternité qui l'unissait à ses hommes, son amour de la Russie, jusqu'à son sentiment d'appartenance à la nation.

Finallement l'esprit se matérialise sous les traits d'un visage laiteux, composés d'une multitude de filins et son message s'engouffre en Vladimir.


La colère ne saurait être eternelle. Tu as su retrouver le chemin qui menait vers moi et cela est bien.
Il m'apparaît normal que tu profites dorénavant des bénéfices de cette rude leçon.

Le visage s'efface, laissant Vladimir appréhender les propos, les mesurer et percevoir le message caché derrière ces simples mots.

Sans qu'il puisse se l'expliquer, le Russe parvient désormais à percevoir les liens qui unissent les choses et les gens entre eux. Un simple regard, à peine plus appuyé qu'un autre lui permettra de déceler l'union en chaque chose.

C'est sur cette découverte que Vladimir sent le sommeil le quitter peu à peu, lui offrant une nouvelle fois la chance de s'éveiller au côté de sa compagne.
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Vladimir Ivaniev le Mar 28 Avr 2009 09:49:37

Il y a parfois des choses qui vous manquent sans que vous en ayez conscience. Vladimir le sait mieux que quiconque désormais.
A son réveil, il sent vivant, bien plus que pendant sa période "ronin solitaire". C'est maintenant qu'il comprend ce que signifie meute; il ne l'avait jamais compris jusqu'ici.

Natalia à ses cotés, attendant le jour béni par Gaïa. Il allait être papa! Un petit croc d'argent comme son père! (moins casse bonbon j'espère...HRP)

Souriant et détendu, il se prépare pour son procès...

Un bon petit déjeuner, des vêtements propres de style paramilitaire comme il affectionne. Il remet en ordre son hammer, très polluant mais très pratique. Huile, carburant, eau, lave vitre, pression des pneus. Il astique ses armes blanches, notamment celle en argent volé sur une sangsue. Il nettoie des armes à feu, les recharges et complète ses munitions. Un sac à dos avec armature complète le dispositif: lampe torche maglite, jumelles, boussole

Et surtout, un sac à langer est installer sur le siège arrière. Après tout, rien ne dit qu'il repartira avec alors autant que la mère soit prête.
Les haines de race ne sont au fond que des haines de place.
Avatar de l’utilisateur
Vladimir Ivaniev
Conteur GN
 
Messages: 1595
Inscription: Mer 12 Avr 2006 18:59:44
Localisation: Reims

Re: [Introduction] Vladimir Ivaniev, le retour du guerrier

Messagede Machuthu le Mer 27 Mai 2009 21:46:28

Quelques heures s'écoulent ainsi. escorté par l'un de ses gardiens, Vladimir rejoint la clairière ou doit se dérouler le procés et y attend son heure. Au loin, il voit bientôt s'approcher le Philodox qui doit le juger.

Parle-avec-sagesse s’avance comme il l’a fait si souvent. Cette nuit, Voile-de-Lune lui a confié la lourde de tâche de juger un gailliard, descendant de la famille Nicola. C’est une assemblée hors du commun et de nombreux membres du sept se sont déplacés, abandonnant pour un temps la guerre qui est la leur.

L’affaire est délicate. Vladimir Ivaniev, le loup-garou en question a renié son appartenance à la nation il y a quelques semaines à peine. Depuis, autour de lui, les évènements se sont déchaînés.

Au centre de l’arène, trois garous sont déjà présents. Vladimir, assis en tailleur, a adopté la forme Crinos. Malgré une fourrure zébrée de blessures, nul ne peut douter de son affiliation à la tribu des Crocs-d’argent. Tout, de sa fourrure à son port, rappelle les fiers guerriers que furent ses pères.
A sa gauche se tient Défend-la-nation, un philodox Wendigo. Ce dernier est probablement le pire détracteur de Vladimir. Pourtant, si Voile-de-Lune l’a choisi, ce n’est pas à cause de cela. Bien d’autres sont prêts à dénigrer les choix faits par le Rônin, mais Défend-la-nation dispose d’une qualité que peu ont, c’est l’un des seuls à être capable de placer la justice au-delà de ses propres convictions. A la droite de l’accusé se tient, Fouille-les-détritus, Ragabash de la tribu des Ronge-les-os. Parle-avec-sagesse le connaît bien, c’est le seul à s’être proposé de défendre le Russe. C’est un adversaire de taille pour Défend-la-nation, car ses paroles ne prendront tout leur sens que lorsque l’heure sera venue de rendre un jugement. Fouille-les-détritus est passé maître dans l’art de construire son argumentation sans que ses adversaires ne perçoivent son jeu.

L’arrivée du juge déclenche un silence lourd dans l’assemblée et Parle-avec-sagesse vient se placer face aux trois garous. Le philodox sait que ce débat risque d’être particulièrement difficile à juger.


Vladimir Ivaniev, gailliard de la tribu des Crocs-d’argent devenu rônin, tu es ici pour répondre de tes actes.

Tu es accusé d’avoir renié la nation, d’avoir entraîné dans un combat qui n’était pas le leur une meute entière de notre sept et d’avoir provoqué leur perte.
Fouille-les-détritus a accepté de te défendre face à Défend-la-nation qui parlera au nom de ceux qui t’accusent.

Vladimir se contente d’acquiescer. Curieusement, son sort lui importe peu. Il a choisit de consacrer son énergie à une autre cause, plus noble diront certains, tout simplement essentielle à ses propre yeux. Le seul combat qui lui importe aujourd’hui, c’est de fournir à son enfant et à Natalia une protection, un avenir.

Parle-avec-sagesse se tourne vers Défend-la-nation afin de lui donner la parole.

Un profond dégoût dans la voix, le philodox interroge Vladimir.


Admets-tu avoir choisi d’abandonner tes frères et sœurs de meute ?

Les événements sont encore frais dans la mémoire du Russe. Tout avait commencé par un doute, le sentiment de ne pas appartenir à la meute, de ne pas partager leurs avis. Ce doute, l’Incarnae d’Union, l’avait senti, accepté. En revanche, lorsque Vladimir s’était mis à manipuler les filins, représentations umbrales des liens qui l'unissait au reste du monde, l’esprit avait interprété cela comme une véritable insulte. Comment un loup-garou pouvait-il remettre en question son appartenance à la nation, comment pouvait-il envisager de trancher les liens qui le reliaient à sa meute ? La sentence de l'esprit résonne encore chez le garou :

...fils de chien, tu as l'orgueil de croire que tu pourrais te passer des autres... Eh bien puisque c'est ton souhait, je l'exauce...

Un geste lui avait suffit pour trancher les liens, pour séparer Vladimir de sa meute, de ses frères, mais également de tout le reste. Les premières heures, le Russe s'était senti libéré. Il avait quitté sa meute, quitté la nation, quitté Gaïa. Oui, il a choisit. Vladimir acquiesce.

Parle-avec-sagesse se tourne vers Fouille-les-détritus. Le Ragabash observe Défend-la-nation droit dans les yeux et choisit de lui poser directement sa question


Crois-tu qu’il faille combattre le Ver ?

Le Wendigo sent la colère monter en lui mais la réputation de Fouille-les-détritus n’est plus à faire.

Combattre le ver où qu’il soit et se multiplie. Telle est la litanie. Je m’efforce de la suivre à chaque instant.

Parle-avec-sagesse observe Fouille-les-détritus. Ce dernier serein, n’ajoute rien. Défend-la-nation reprend donc.

Cette femme, que tu as rencontrée et à laquelle tu as fait un enfant, la connaissais-tu avant de quitter la nation ?

Vladimir avait rencontré Natalia lors d’un entretien, pour devenir mercenaire, juste après avoir tout plaqué.
Elle avait tout pour lui plaire. Entre 24 et 28 ans, brune coupé court, 1m70 pour 50 kilos environ, élancée, véritable garçon manqué, privilégiant l'aspect pratique à l'aspect esthétique... Vladimir était tombé sous son charme, ressentant immédiatement une attirance dénuée de sentiment.


Non, je ne la connaissais pas.

Défend-la-nation se tourne vers les garous présents, présentant à tous, un sourire carnassier.

Il ne connaît cette femme que depuis quelques semaines et lui a néanmoins révélé notre existence. Il a brisé le Voile, mettant en danger la nation. Il a insulté Gaïa en la reniant et maintenant, il se permet de la mettre plus en danger encore qu’elle ne l’est.

Le Wendigo se tourne vers Fouille-les-détritus, certain d’avoir marqué un point décisif. Le Ragabash laisse pourtant flotter, l’espace d’un instant, un sourire amusé sur son visage. Puis, à brûle-pourpoint, il se tourne vers Parle-avec-sagesse.

Toi qui es juge aujourd’hui, tu portes un nom qui en dit long sur la réputation qui est la tienne. Aussi j’aimerais avoir tes conseils éclairés. Que penserais-tu d’un homme qui ne doute jamais ? Que penserais-tu d’un de tes compagnons s’il était si sûr de lui que jamais le doute n’effleurait son esprit ? L’appellerais-tu sage ?

Parle-avec-sagesse n’hésite pas. Peu lui importe ou veut en venir Fouille-les-détrituts.

Assurément pas. La sagesse réside bien plus souvent dans notre capacité à admettre qu’il y a lieu de douter qu’à croire que l’on détient la vérité.

Une nouvelle fois, le Ragabash s’arrête là, laissant le Wendigo prendre la suite.

As-tu demandé l’aide d’une meute pour venir à bout d’un Vampire ? Et ce dans l’unique but de servir ton employeur. En d’autres termes, as-tu mis en danger la vie d’une meute pour servir tes intérêts ?

Si Vladimir ne cherche pas à être innocenté, il n’est pas stupide non plus aussi le Russe prend un soin tout particulier à répondre à cette question.

J’ai découvert qu’un Vampire nuisait à mon employeur. J’ai proposé à la meute de m’aider à le combattre car nos intérêts étaient les mêmes. La mort d’un Vampire ne dessert pas Gaïa.

Défend-la-nation hausse un sourcil.

Et depuis quand un rônin est-il en droit de juger de l’importance d’un combat pour Gaïa ? Tu as placé cette meute dans un conflit qui n’était pas le sien. Une nouvelle fois, tu as démontré ta capacité à penser à toi avant de penser aux autres. Le conflit dans lequel se sont engagés nos frères leur a coûté la vie. Lors du prochain combat qui nous opposera au Ver, leurs griffes et leurs crocs nous manqueront cruellement. D’autres mourront peut-être, face à un ennemi trop puissant. Combien de mort provoqueras-tu encore de la sorte ? Combien de combat infligeras-tu à nos frères ? Quelles pertes feras-tu subir à Gaïa ?

La question n’attend aucune réponse. Vladimir pourtant est prêt à riposter, mais Fouille-les-détritus le coupe dans son élan.

Mon frère Défend-la-nation a exposé son point de vue mais je voudrais être sûr de bien le comprendre.

Défend-la-nation accuse ce loup-garou d’avoir trahit Gaïa en quittant la nation, il l’accuse d’avoir mis en péril la nation en brisant le voile et d’avoir entraîné quatre de nos frères dans un combat qui a causé leur mort.

Est-ce cela ? Avez-vous tous entendus ses arguments ?

Le Wendigo acquiesce et dans l’assemblée, nombreux sont les lycanthropes qui semblent être de son avis.

Défend-la-nation a raison, tout comme notre juge.

Parle-avec-sagesse nous a dit qu’un sage se devait de douter parfois, or Vladimir a douté, il a douté de sa meute, de ses frères, il n’a pas cru judicieux de suivre leurs décisions.
Pour nous autres garous, abandonner ses frères est inacceptable. Pour autant, Mil et Enia, ces deux louves qui ont finies par rejoindre le Ver, appartenaient à cette meute. En prenant le risque de partir, il a démontré qu’il ne pouvait suivre les agissements de proches ayant succombé au Ver, qu’il préférait encore tout perdre.

Défend-la-nation, toi qui porte les accusations, admets-tu que celle-ci est infondée ? Admets-tu qu’il est judicieux de quitter une meute qui succombe au Ver ?

Défend-la-nation observe avec intensité Fouille-les-détritus. Pour avoir rencontré Enia et Mil, il sait que les arguments du Ragabash sont justes et malgré son mépris à l’égard de Vladimir, il baisse la tête en signe d’assentiment.

Ta mémoire est juste Fouille-les-détritus, son choix de quitter la meute n’était pas dénué de sens. En revanche, il a quitté la nation, privant Gaïa de sa force.

Fouille-les-détritus abaisse à son tour la tête. Il sait que cette accusation est fondée. Il poursuit donc.

Vladimir a dévoilé à sa compagne qu’il était un loup-garou, car elle porte son enfant. Défend-la-nation sait, plus que quiconque que Gaïa a besoin de guerriers et que nos parents humains sont en droit de connaître la vérité. Comme le dit la litanie, nous leur devons le respect car ils appartiennent à Gaïa. Ne pas la prévenir pourrait l’inciter à prendre des risques inutiles et priver Gaïa d’un guerrier.

Si tu avais été le seul à pouvoir protéger ta progéniture et que tu ne pouvais pas compter sur tes frères pour défendre ta compagne, lui aurais-tu caché la vérité Défend-la-nation ?

La mâchoire du Wendigo se crispe. Il sent que l’argumentation tourne en faveur du Ragabash.

Probablement pas. Cela n’a d’ailleurs que peu d’importance par rapport à la mort de nos frères.

Le Ragabash acquiesce une nouvelle fois.

Une nouvelle fois, Défend-la-nation est dans le vrai. Nos frères sont morts et notre peine est grande.

Pour autant, vous savez tous que Vladimir n’a pas obligé à lui seul quatre de nos frères à se plier à sa volonté. Il leur a proposé de se joindre à un combat qu’ils ont jugés juste. Allons nous bafouer leur mémoire ? Ont-ils démérités ?

Ils ont combattu une sangsue, nettoyant le monde d’une créature qui ne devait plus être. Comme chacun de nous, ils ont suivis leurs convictions et cela les a entraîné dans un autre combat qui leur a coûté la vie.

A ce moment, Défend-la-nation interrompt le Ragabash. Dans sa voix on peut entendre un mélange d’émotion, la peine et dégoût.

Il a fuit le combat, laissant cette chose tuer les nôtres. Il a sauvé sa vie plutôt que la leur.

Fouille-les-détritus plonge son regard dans celui du Wendigo. Sa voix exprime la compassion à l’égard de celui qui a perdu un frère.

Conformément à la litanie, il a renoncé à un combat qui était perdu d’avance.
Il a puisé dans ses réserves la force de venir jusqu’au Caern pour nous prévenir. Il n’a pas cherché à fuir ses responsabilités, il n’a pas déshonoré son sang. Il est venu à nous sans la moindre hésitation. Il n’a pas songé une seule seconde à ce qui pourrait lui arriver.

En faisant cela, il nous permet d’anticiper les évènements. Ce sont des informations précieuses qui permettront à nos meutes de se préparer et de combattre le mal en sachant à quoi s’attendre.

Fouille-les-détritus se tait, laissant le silence s’imposer peu à peu. Les deux parties se sont longuement exprimées. Dorénavant, le destin de Vladimir est entre les mains de Parle-avec-sagesse. Le juge reste assis un long moment, fixant tour à tour le sol et l’assemblée.

Après avoir longuement pesé ses paroles, il se lève et s’adresse à Vladimir.


Fils de Nicola, les accusations qui pèsent sur toi sont graves pourtant Fouille-les-détritus et Défend-la-nation nous ont ouverts les yeux.

Tu as quitté tes frères alors que le Ver gagnait du terrain en leur cœur et cela ne peut t'être reproché. Ce choix difficile s’est justifié. Ton erreur a été de ne pas comprendre que la sagesse aurait voulu que tu aides tes frères à combattre le Ver et que tu restes auprès de Gaïa.

Tu as brisé le Voile en informant ta compagne de ta véritable nature. Tu as agit de la sorte pour protéger ton enfant et cela sert Gaïa. Cette faute ne te sera pas reprochée.

Enfin, en mêlant nos frères à ton histoire, tu as précipité leur mort. Pourtant, nos frères ont choisis de te suivre, ils ont choisis de mener ce combat. Ce démon est une insulte à Gaïa et que nous le voulions ou non, il est de notre devoir de le combattre.

Tu as commis des erreurs, des erreurs qui ont des conséquences aujourd’hui et qui en auront demain.
Pourtant, le sang qui coule en toi est celui des Nicola. Tes ancêtres ont prouvés qu’ils étaient dignes de respects, qu’ils étaient de valeureux guerriers qui étaient prêt à assumer leur nature et les conséquences de leurs actes.
C’est pourquoi je te demande aujourd’hui d’honorer leur mémoire et de te racheter.

Reconnaît ton erreur et revient à Gaïa. Combat ce démon au côté de nos frères jusqu’à ce qu’il connaisse la mort.
En acceptant ces conditions tu laveras à jamais le nom des Nicola, tu laisseras à ton fils le souvenir d’un père fier et glorieux car nul n’osera plus mettre en doute ta fidélité envers la nation.
Refuse ses conditions et tu es libre de partir. Les Ragabash se moqueront alors des Nicola jusqu’à ce que ta descendance vienne laver l’honneur par le sang.


Le galliard explose en lâchant un hurlement terrible, un de ceux qui déstabilise quiconque se trouve à portée, un son puissant porté par un esprit de l'air. Vladimir est un galliard et il doit parler; il se redresse de toute sa hauteur. Certaines blessures se sont refermées, laissant plus de place au panache du croc d'argent, dont la fourrure semble flotter dans une eau claire.
Il avance au centre du cercle avec des pas lourds, qu'un esprit de la terre ne manque pas d'accompagner d'un léger tremblement.
Ses yeux s’enflamment l'espace d'une seconde, juste le temps pour que le sept se rende compte de la férocité et de l'énergie encore emprisonnées dans ce Crinos.

Lentement il regarde chaque loup autour de lui et les dévisage un par un, que chacun sache qu'un Nicola est là! Tel est le message gestuel du Russe, de ce soldat du nord et de l'éternelle Russie.

Son regard s'arrête devant celui de Voile-de-Lune


Oui, j'ai commis des erreurs. Je les regretterai beaucoup plus si elles ne m'avaient rien appris.

Cette meute a disparut et je le regrette du plus profond de mon âme. Quand j'ai demandé de l'aide au Cærn, ils ont été les seuls à répondre présent.
Face à ce démon, je n'ai pas tremblé un seul instant. J'ai pu observer leur façon de combattre, en silence, avec une coordination extraordinaire. Je les ais aidé de toutes mes forces mais nous ne pouvions rien contre ce vampire. Moi seul peux décrire le regard suppliant du dernier combattant encore debout!

Il ne demandait pas de l'aide; il voulait que je parte pour vous prévenir. Je donnerai chère pour être à sa place. Cette perte représente pour moi une blessure bien pire que toutes celles que m'a infligé ce flaiel à l'aube de ma renaissance.

Oui, je vais réintégrer le Cærn. Et oui, j'honorerai leur mémoire



Texte de Machuthu et Vladimir Ivaniev.


FIN
Puisse Gaïa veiller sur vos pas.
Avatar de l’utilisateur
Machuthu
Esprit du Conte (Admin)
 
Messages: 5062
Inscription: Jeu 22 Avr 2004 09:22:14
Localisation: ... d'un côté ou de l'autre du miroir... comme du goulet d'ailleurs...


Retourner vers Loup-Garou, l'Apocalypse : RP - Amérique du Nord

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 1 invité

cron