[NOUVELLE] : l'Age d'Or

Vos films, vos musiques, vos bouquins... vos critiques

[NOUVELLE] : l'Age d'Or

Messagede Alex le Jeu 11 Juin 2020 13:21:16

Les codes d'écriture sont ceux appliqués sur le forum Ventsombre
Descriptif en italique
Pensées entre * *
Parole en mode normal


====================================================================================
Image Une légère brise lui balaye agréablement le visage. Une douce fragrance en provenance des vergers lui flatte l'odorat . Ce subtil mélange de fleurs et de fruits ; parfum capiteux, lui ravive l' âme et le fait sourire à la vie.

Il accueille, avec une extase certaine , la douce caresse du soleil sur sa peau.

Cheminant entre les arbres majestueux, il en caresse langoureusement l'écorce . D'une main agile, il cueille religieusement un fruit pour le porter, précautionneusement, à sa bouche.

Croquant à pleines dents l'objet de sa convoitise, il en savoure pleinement la saveur et laisse couler librement le suc le long de sa mâchoire qui finit par tâcher ses vêtements de soie.


* Durant une petite seconde , il croit voir, en lieu et place de sa main fine et délicate, une main griffue, aux ongles sales et fissurés, tenant un morceau de chair sanieuse. *

Troublé, une fois encore par ces visions abjectes , il ferme ses paupières et secoue la tête puis regarde de nouveau sa main...Elle est tout à fait normale.


*Quel étrange phénomène...* il en avait bien parlé à son Chambellan mais ce dernier, après l'avoir examiné, n'avait rien décelé d'anormal. Il en avait conclu que ses visions horrifiques trouvaient vie dans ses angoisses passées, vagues réminiscences d'un funeste passé.


Des années auparavant, son royaume ne rayonnait pas autant ...Sur ses terres dévastées, tout n'était alors que mort et désolation.

Des êtres démoniaques, à l'apparence humaine, envahirent son domaine pour le mettre à sac....Ces êtres impies ne cherchaient pas à conquérir : mais uniquement à anéantir toute forme de civilisation et de vie, tout cela au nom de leurs Dieux Noirs. Toute forme de négociation avec l'ennemi vouée à l’échec, chaque émissaire de paix finissait par être mis à mort de manière particulièrement atroce et inventive.

Sa vie n'était alors qu'une suite sans fin de batailles sanglantes face à une horde inextinguible ...Les unes après les autres ses cités tombèrent ...Ses sujets furent massacrés avec fureur par des envahisseurs vicieux.


Le Roi frisonne de dégoût en ressassant ce monstrueux passé...Un ange de miséricorde l'avait sauvé ainsi que son royaume...Il lui en serait éternellement reconnaissant.

C'est grâce à Lui que, désormais, son royaume flamboie de mille feux. Grâce à Lui que tous vivent dans l'opulence et la paix....Que...


*Les arbres sont tordus , à moitié pourrissant.... des cadavres putrides sont empalés sur leurs branches nécrosées telles de sinistres trophées.

Un tas d'os et de carcasses rongés gisent aux pieds de leurs racines tortueuses. Des créatures voûtées à la peau blafarde percée d'ossements, revêtues de loques immondes fouinent de-ci de-là. *


Le Roi hoquette de surprise et ferme les yeux devant tant d'abomination. Lorsqu'il se ressaisit tout est redevenu normal. Un de ses sujets, un panier de fruits bien mûrs dans les mains, s'enquiert de son état, l'air visiblement inquiet.

Le Roi , ne voulant pas inquiéter outre mesure son vassal, le rassure d'une voix douce et aimante et, le congédie aimablement. Le Roi l'exhorte à ne pas se faire du mauvais sang pour lui … de vivre pleinement l'instant présent....Le serf, le visage radieux et rassuré, repart aussitôt poursuivre sa cueillette dans le verger.


Le Roi replonge dans son passé se remémorant sa rencontre salvatrice.


Leur capitale avait fini par tomber après des années d'un siège éprouvant et mortifère. A la tête d'une armée de survivants , décimée, affamée, le Roi dût se résoudre à vivre dans la clandestinité parmi les ruines fumantes de son royaume....

Ils furent obligés de se nourrir de racines et d'écorces ...De vermines et d'insectes....de fuir constamment les hordes chaotiques. Afin de ne pas laisser leurs enfants dépérir d'une lente et effroyable agonie, le Roi prit une terrible décision.


Le Roi ordonna à ses fidèles chevaliers de mettre un terme à la souffrance des plus faibles ...Il ne pouvait supporter que ses sujets périssent d'une morte lente ou qu'ils tombent entre les mains de leurs ennemis...Le Roi savait qu'un sort des plus atroces leurs seraient alors réservés .

Versant des larmes de souffrance, tremblants sous l'ordre ignominieux mais néanmoins nécessaire de leur Roi, les Chevaliers exécutèrent sa volonté.

Sous les caresses aimantes d'une mère pleurante, les accolades d'un père résigné, les enfants furent rapidement débarrassé de leur souffrance. Des lames de métal furent enfoncées directement dans leur cœur au niveau de la clavicule.

Certains parents, ne pouvant supporter cette perte, supplièrent les chevaliers de leur accorder une mort digne et rapide : leur souhait fut accordé.


Certains des chevaliers ne pouvant supporter leur acte, se jetèrent sur leur épée, espérant que leur mort rachèterait leur conduite.

Le Roi ordonna alors aux survivants de réunir les corps sans vie de ses sujets et de les placer avec dignité sur un énorme bûcher. Leur corps ne seraient pas profanés...Leurs cendres dispersées par le vent rejoindraient leurs âmes dans le royaume de Sigmar.

Le Roi ne savait alors que faire...Devait il mourir avec ses derniers sujets ? C'est alors qu'Il arriva.


*Une clameur gargouillant suivi du bruit sourd d'un corps lourd s'écrasant au sol attire l'attention du Roi, le tirant de sa rêverie. Derrière lui, il voit au sol le cadavre sanguinolent d'un barbare éviscéré . A son coté ,genoux à terre, se tient une monstrueuse créature à l'air cadavérique dont le dos est orné de gigantesques ailes de chauve souris. Sa peau blanchâtre est ornée de morceau d'os brisés et un collier de crânes orne son cou.*


Le Roi recule de stupeur, fermant les yeux , il force son esprit à nier cette vision. Lorsqu'il ré ouvre ses paupières le Roi constate avec soulagement que devant lui se dresse le chef de sa garde personnelle monté sur son fidèle griffon. A ses cotés se tient un homme famélique , couvert de loques et tremblant de peur .



'Mon Roi … A l'Est de nos terres , dans la plaine de CourteVeille nous avons repéré un groupe de réfugiés affamés et désespérés ...Je me suis permis de vous ramener un de ces pauvres hères pour qu'il plaide sa cause. Je me doute que mon Roi ne pourra supporter qu'ils souffrent et que nous allons les accueillir en notre royaume.'

Le Roi souriant acquiesce du chef.


' Tu lis en moi comme dans un livre ouvert mon cher Baron...Ce n'est pas pour rien que tu es le chef de ma garde.'

Le Roi tourne sa tête en direction du pauvre réfugié, ce dernier bégaie et semble trop épuisé pour avoir un discours cohérent.


'Calme toi mon ami...Calme toi... Je sais ce que tu as traversé... Nous avons nous même vécu ta souffrance...Repose toi ….Nous allons , mes chevaliers et moi , recueillir tes amis... Vos souffrances sont terminées désormais , repose toi...'

d'un claquement de doigt il attire l'attention d'un de ses serviteurs. Le roi lui demande poliment de guider le réfugié dans une des chambres du château pour qu'il puisse se reposer.

'Baron ...Faites préparer ma garde personnelle nous allons accueillir ces malheureux pour qu'ils puissent reprendre des forces et poursuivre leur voyage.'

'A vos ordres, mon Roi!'

Tandis que le pégase et le baron prennent leur envol, les pensées du Roi s'envolent une fois encore vers le passé.


Le roi déguenillé, le ventre tiraillé par la faim, se dresse seul devant l'immense bûcher. Une voix douce , chaleureuse l'interpelle.

Se retournant prestement, la main sur la garde de son épée c'est alors qu'il Le voit.

Un homme de grande stature, revêtu d'une armure d'or finement ornementé et de vêtement soie se dresse face à lui. Ses longs cheveux d’or cascade le long de son visage. sa figure fine et élancée, aux traits délicats, parait serein.

Il y a un regard lumineux, empli de miséricorde et d'amour, qui transperce l'âme et le cœur du Roi.

Ce dernier tombe à genoux sanglotant de tristesse.


'Laisse toi aller mon enfant tu as fait ce qu'il fallait en ces temps de Chaos et de désespoir....'

L'ange de lumière le sert dans ses bras, le réconfortant par ses paroles apaisantes... il plonge sa mâchoire dans le creux du cou du roi désespéré.
Le roi connaît un instant de douleur, aussi fugace qu’une flamme au sein d’une tempête, puis une félicité comme il n’a jamais connu s’empare de tout son être.
Il s’abandonne de toute son âme a ce fougueux baiser… Savourant, euphorique, ce cadeau qui lui a été offert. Le Roi se sent différent…Plus vigoureux que jamai
s.

‘Tes tourments sont terminés …Tu vas retrouver ta fierté, ton trône et ton peuple ! Regarde, une nouvelle aube se lève pour toi !’


Le Roi incrédule voit que les ténèbres s’en sont allés….Que la lumière et la vie sont revenues sur ces terres, il en pleure de joie.


‘Tu n’as qu’une chose à faire mon enfant….Retourne toi et festoie avec moi….Que tous les tiens, du plus humble de tes serfs à ton fidèle chambellan partagent ma table !’



Le Roi se retourne …Stupéfait, il découvre à la place du bûcher mortuaire une table immense couverte de victuailles…. D’abord hésitant, le Roi avance vers la table puis fini par prendre un morceau de viande rôti et assouvit sa faim .





Il invite alors ses sujets à faire de même , à reprendre des forces pour chasser les ennemis de leur royaume…Peu à peu, poussé par la faim, au bord de la folie, ses sujets acceptent et avancent pour festoyer...Après tout si leur Roi qui avait tout donné, tout sacrifié pour le bien de son royaume montrait l'exemple …Ils ne peuvent que suivre .



Une nouvelle ère de prospérité naissait dans un univers ou tout n'était alors que Chaos et horreur ! Le Royaume de Bretonnie connaissait it un nouvel age d'or.


===================================================================================


Récit de Ionu
Fiche de perso Stargate : ici et Plan de combat ici



Oublie les peurs, les doutes et les vraisemblances... Libère ton esprit et sors du Système !.
Avatar de l’utilisateur
Alex
Conteur tentaculaire
 
Messages: 11988
Inscription: Jeu 28 Sep 2006 14:43:43

Retourner vers Mediathèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron